21e édition des JNA, acouphène et presbyacousie à l’honneur

21e édition des JNA, acouphène et presbyacousie à l’honneur – VivaSon

JNA

Le 8 mars prochain aura lieu la 21e campagne de prévention auditive organisée par l’association JNA (Journées Nationales pour l’Audition). Pour ce nouvel opus le thème sera « Acouphènes et hyperacousie, fléaux du 21e siècle ».

En 2014 un premier recensement organisé par la JNA et l’IFOP (Institut Français d’Opinion Publique) montrait que 25% des personnes interrogés souffraient d’acouphènes. L’organisation mondiale de la santé estime que 20% de la population mondiale serait touchée, soit 1 personne sur 5.

Allant du sifflement au bourdonnement, les acouphènes sont des sensations auditives qui ne sont pas causées par un bruit extérieur. Pouvant survenir brutalement, elles sont très inconfortables. Généralement dû à l’écoute trop forte de la musique, l’acouphène peut être aussi héréditaire. L’hyperacousie est un trouble  qui se traduit par la perception très pénible voire douloureuse de sons normalement perçus comme désagréables.

Tous les acteurs de l’audition seront ainsi réunis pour une réflexion nationale sur le sujet. Des débats et interventions auront lieu à travers la France pour sensibiliser sur l’absolue nécessité de prendre en compte les effets des nuisances sonores. Les études démontrent que de plus en plus de gens sont atteints de troubles de l’audition. 1 sénior sur 5 présenterait une déficience. Le nombre de jeunes touchés inquiète également fortement. Il serait en constante hausse mais sous-évalué. Autant les séniors sont habitués à ce genre d’examen, autant il reste très limité chez les jeunes. Les jeunes qui sont pourtant ultra-exposés à la nuisance sonore, club, salle de sport, musique écoutée en permanence, concert…

La JNA aimerait donc par le biais de ces journées inciter le plus grand nombre, tous âges confondus à se faire tester. Des centres de dépistage seront ainsi installés un peu partout en France pour permettre au plus grand nombre de faire un bilan auditif. L’association espère qu’avec ces nouveaux chiffres elle pourra dessiner une carte de France de l’audition  plus actuelle et représentative.

Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un de nos centres VivaSon afin de rencontrer nos audioprothésistes, ou encore faire un test en ligne.

 

Source :JNA

Publié le
Misophonie : quand les sons deviennent un enfer

08/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La misophonie ou la haine des sons

Vous vous hérissez lorsque quelqu’un froisse du papier d’aluminium, vous ne supportez pas le bruit d’une craie sur un  tableau noir ou le son de la mastication des autres vous exaspère ? Il est tout à fait normal de ne pas apprécier certains sons, mais lorsque l’agacement se transforme en haine impossible à surmonter, on parle de misophonie. Ce trouble neuropsychiatrique se caractérise par une véritable aversion pour certains sons, extrêmement dérangeant dans le quotidien des individus touchés.  

 

Lire l'article

04/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’amusie ou la surdité musicale

Les patients atteints d’amusie sont très incommodés lorsqu’ils écoutent de la musique. Même s’ils n’ont aucune difficulté à parler, communiquer ou percevoir les sons et les bruits, ils n’arrivent pas à reconnaître les mélodies et les musiques ni à capter les différentes hauteurs tonales. 

Lire l'article

31/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

Ces aliments qui préservent notre ouïe

Outre les facteurs extérieurs qui peuvent altérer l’audition, comme la pollution sonore ; l’appareil auditif est plus ou moins résistant aux bruits en fonction de notre alimentation. Nous vous avions déjà parlé de la phytothérapie qui nécessite l’utilisation des plantes pour améliorer l’audition. Sachez que certains aliments ont également des effets positifs.

Lire l'article