Est-ce que la présence d’acouphènes est héréditaire ?

Est-ce que la présence d'acouphènes est héréditaire ? - VivaSon

Crédit Photo : Vitaxon

La présence d’acouphènes au quotidien est fortement désagréable. Bien qu’il existe des solutions pour soulager la gêne, comme le port d’un appareil auditif, ce mal ne se soigne pas. Dans l’optique de trouver un traitement aux acouphènes, de nombreuses recherches sont en cours. L’idée étant de savoir si la pathologie est héréditaire, et, si c’est le cas, d’y remédier.

L’acouphène provoque une sensation désagréable de sifflements et de bourdonnements à travers les oreilles, et ce, sans présence de bruits extérieurs. Ces vibrations sonores sont perçues par environ 15% de la population dont 2,5% en souffrent intensément. Les causes de ce traumatisme ne sont pas déterminées. C’est pourquoi de nombreux chercheurs étudient  sans relâche la possibilité d’une transmission génétique. Cependant, l’aspect héréditaire de la maladie reste extrêmement controversé.

D’après la JNA (journée nationale de l’audition), la présence d’acouphènes n’est pas liée génétiquement. Cependant il apparaît qu’une sensibilité familiale puisse exister. C’est pourquoi, une équipe de scientifiques belges de l’université d’Anvers a récemment réalisé une analyse sur cette sensibilité familiale.

Pour cela, ils ont pris en compte les registres de la population d’une ville située proche d’Anvers, en Belgique. Les données de 2161 personnes ont ainsi été recueillies. Parmi ces personnes, 1560 ont révélé des problèmes d’audition. En tout, 916 hommes et femmes étaient sujets aux acouphènes. De plus, environ 18% d’entre eux avaient des acouphènes pour une durée d’au moins 5 minutes consécutives. Les chercheurs ont bien évidemment comparé les données de ces personnes aux données de personnes ne souffrant pas de cette gêne.

D’après les résultats, publiés sur le site Frontiers in Neuroscience,  il existerait 4 millions de mutations potentielles des gènes ayant un lien avec les acouphènes. Néanmoins, sur ces 4 millions de mutations possibles, il ne résulta aucune différence significative entre la population atteinte d’acouphènes et celle n’en souffrant pas. Aussi, les scientifiques pensent qu’un lien héréditaire peut être démontré à condition de classer ces mutations en sous-types.

A défaut de ne pouvoir démontrer le lien de causalité héréditaire des acouphènes ni de pouvoir les guérir, le port d’un appareil auditif reste la meilleure solution pour soulager ce mal. Ne pas traiter ses acouphènes peut provoquer de nombreux troubles. Notamment, provoquer des états dépressifs, du stress, des insomnies et des vertiges. C’est pourquoi, dès les premiers symptômes, il est recommandé de son consulté son médecin traitant ou ORL.

 

Source : Edp-Audio

Publié le
La maladie d'Alzheimer serait ralentie par le port d'appareils auditifs

04/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La maladie d’Alzheimer serait ralentie par le port d’appareils auditifs

Selon le Dr Laurent Vergnon, le lien est évident entre la surdité et la maladie d’Alzheimer. En effet, les troubles auditifs conduiraient immanquablement à l’aggravement des symptômes de la maladie d’Alzheimer puisqu’ils  diminuent la stimulation cognitive. Ainsi, le port d’appareils auditifs pourrait empêcher ce lien de cause à effet.

 

Lire l'article
Sur les réseaux sociaux, l’on peut observer la joie des patients découvrant la signification du mot « entendre » grâce à leur appareil auditif. Les effusions de joie nous en disent plus sur la valeur de nos sens, préservons-les.

02/09

ARTICLE SUGGÉRÉ

La grande émotion d’entendre pour la première fois

Nous parlons régulièrement de troubles auditifs acquis dans nos articles, mais certaines personnes naissent sourdes ou malentendantes. La vie de ceux pour qui le son a depuis toujours déserté les lieux n’est guère vraiment imaginable pour la plupart des gens. Aujourd’hui, des vidéos montrent l’émotion de patients entendant pour la première fois grâce à un appareil auditif, et leur joie marque les esprits.

Lire l'article