Accueil » Actualites » Appareils auditifs pour les acouphènes : avis, thérapies, solutions
Appareils auditifs pour les acouphènes : l'avis de nos experts

Appareils auditifs pour les acouphènes : avis, thérapies, solutions

17-11-20  -  Acouphènes  -  Aurélien BAFEKR

Contenu mis à jour le 18/11/2020

En 2018, la JNA relevait que 28% des personnses agées de plus de 15 ans sondées étaient sujet à des acouphènes... Dont 10% qui les côtoient quotidienement... [1]

Des sifflements d'oreille souvent subjectifs qui peuvent grandement altérer la qualité de vie de chacun. Bien qu'aucun traitement n'existe à ce jour, tant la problématique est complexe et encore sujet à réflexion, des solutions existent. Le port d'appareils auditifs masqueurs d'acouphènes par exemple mais aussi d'autres thérapies complémentaires. Chaque cas est différent et complexe. Mais les solutions existent. L'approche pluridisciplinaire est la clé. 

Les acouphènes qu'est ce que c'est ?

Les acouphènes sont des bruits, subjectifs dans 95% des cas, qu'entend une personne. Ils peuvent prendre différentes formes : tintement, sifflement, bourdonnement... Sur différentes fréquences du spectre sonore et à un degré d'intensité variable. Ils résultent d'un dysfonctionnement des voies nerveuses et cérébrales auditives, le plus souvent lié à une exposition au bruit, bien que de nombreux facteurs peuvent favoriser leur apparition. Selon leur niveau d'intensité, ils peuvent impacter la qualité de vie des patients et devenir un réel handicap si ils ne sont pas pris en charge.

On distingue deux types d'acouphènes

  • Les acouphènes subjectifs (95%) : il s'agit de bruits "fantômes" que seul le patient entend. Ils ne proviennent pas de l'environnement sonore. Ils sont perçus au niveau du crâne et / ou des oreilles
  • Les acouphènes objectifs : eux sont mesurables. Ils proviennent d'un problème physique, par exemple un problème vasculaire au niveau de l'oreille interne.

picto-idea.png

Les causes des acouphènes

Les acouphènes subjectifs peuvent survenir suite à différents événements, traumatiques ou non. Différentes causes voir combinaison de facteurs peuvent l'expliquer :

  • L'exposition au bruit : l'une des principales causes d'acouphènes subjectifs, l'exposition excessive à des sons trop forts, qu'elle soit ponctuelle ou chronique, peut endommager de façon irréversible vos capacités d'audition et entraîner l'apparition de sifflements permanents
  • La presbyacousie : avec l'âge la perte auditive s'accentue naturellement et il y a également de plus en plus de chances de développer des acouphènes, qui sont eux même intensifiés du fait de la perte sensorielle qui en est le principal facteur de risque.
  • l'otospongiose : cette pathologie se caractérise par la dégénérescence des osselets
  • La maladie de Ménière : un syndrome caractérisé par des épisodes de vertiges invalidants pouvant être accompagnés d'acouphènes permanents.
  • L'otite moyenne
  • Troubles de l'ATM (articulation temporo-mandibulaire)
  • Le stress: Les acouphènes subjectifs peuvent être la conséquence d'un choc traumatique et émotionnel (décès, accident, séparation...), comme pour une surdité brusque. Cet état peut en être à l'origine. Le plus souvent, on constate plutôt que le stress, à défaut d'en être la cause, est un facteur aggravant. Il intensifie leur présence.
  • Un neurinome de l'acoustique : une tumeur bénigne de l'oreille interne qui prend racine autour du nerf vestibulaire (nerf auditif)
  • Un bouchon de cérumen : l'obstruction du conduit auditif par un bouchon de cérumen (impaction) peut également causer l'apparition d'acouphènes. Dans ce cas, il suffit de retirer le bouchon pour les voir disparaître ou s'atténuer
  • Médicaments ototoxiques

Les symptômes des acouphènes

Les symptômes d'acouphènes sont généralement facilement identifiables :

  • Vous entendez un sifflement ou un bourdonnement dans une ou les deux oreilles
  • Troubles du sommeil
  • Vous êtes facilement irritable
  • Vous souffrez d'une intolérance aux sons forts
  • Fatigue auditive récurrente
  • Baisse d'audition

Comment mesurer la gêne induite par les acouphènes chez un patient ?

Les acouphènes peuvent générer une gêne plus ou moins intense selon ses caractéristiques propres et la psyché de l’individu. Pour pouvoir mesurer cette gêne, les spécialistes comme les audioprothésistes ou les psychiatres peuvent avoir recours à différents outils. Le plus largement utilisé est le questionnaire d’autoévaluation : le THI “Tinnitus Handicap Inventory”.

Il s’agit d’un questionnaire validé, développé par Newman et al. en 1996 puis traduit en français et validé par Ghuilyan-Bedikianet al. en 2010. Il se compose de 25 questions permettant de quantifier la gêne ressentie par le patient. Il est particulièrement utile pour évaluer l’efficacité d’un protocole de prise en charge, en l’administrant au début et à la fin de ce dernier.

Le traitement des acouphènes via l'appareillage auditif

La prise en charge des acouphènes peut être assurée, du moins en partie, par des solutions auditives. Ces appareils de correction auditive disposent de deux solutions dans ce cas de figure : l'amplification (en cas de perte auditive) et l'utilisation de générateurs de bruit.

picto-idea.png

Vous souffrez d'acouphènes ? Consultez

De nombreux patients ayant des acouphènes renoncent à consulter, pensant qu'aucune solution n'est efficace. Bien qu'il n'existe pas de traitement spécifique qui puisse guérir les acouphènes, une prise en charge est possible, notamment via l'appareillage et une approche pluridisciplinaire.

L'amplification des appareils auditifs pour diminuer l'intensité des acouphènes en cas de perte auditive

Les acouphènes sont généralement accompagnés d'une perte d'audition. Contrairement aux sons qui vous entourent, la perception en intensité de vos acouphènes n'est pas conditionnée par vos seuils d'intelligibilité. Autrement dit, lorsque vous avez une perte auditive, vous entendez davantage les sifflements que si vous étiez normo-entendant, le son environnant les masquant naturellement selon leur niveau d'intensité.

Par conséquent, dans le cas d'une personne acouphénique et malentendante, le simple fait d'amplifier les sons et de retrouver un seuil d'audition normal grâce aux appareils auditifs permet de masquer en partie les acouphènes. Cette stimulation auditive, au-delà de la diminution de l'intensité des acouphènes, vous permet de défocaliser votre attention de ces derniers plus facilement, votre cerveau étant davantage sollicité.

Les différentes stratégie de masquage des acouphènes avec un appareil auditif générateur de bruit

Si une amplification simple n'est pas suffisante, on y combine alors des générateurs de bruits en guise de thérapie, aussi appelée TRT (Tinnitus Retraining Therapy).

La thérapie TRT, qu'est-ce que c'est ?

Le modèle de la thérapie TRT a été pensé par le neurophysicien Pr P.-J. Jastreboff en 1990. Cette thérapie sonore consiste à mélanger l’acouphène avec un bruit blanc. Celle-ci permet de rééduquer le cerveau et l’aider à atténuer les effets négatifs que provoquent les sifflements (dimension psycho-affective, perception de l’acouphène, détresse psychologique…).

L'acouphénométrie

Avant de déterminer la stratégie de masquage la plus adaptée, on réalise au préalable une acouphénométrie haute définition pour déterminer plusieurs choses :

  • la ou les fréquences des acouphènes
  • la tonalité dominante (tonie)
  • l'Intensité ou sonie
  • la typologie de l'acouphène (sifflement continu, bourdonnements...)
  • le niveau minimum d'intensité du stimuli nécessaire pour masquer l'acouphène

Génération d'un bruit coloré statique (blanc, maron, rose...)

La première stratégie de masquage consiste à diffuser un bruit thérapeutique statique (bruit blanc, bruit rose, bruit de vagues...). Celui-ci a pour vocation de se mélanger avec l'acouphène pour créer une sorte de distraction. Il convient de trouver une intensité sonore convenable pour le patient qui lui permette de détourner son attention de ses acouphènes dans les situations où il sont les plus gênants.

Génération d'un bruit calibré pour calmer plus précisément ses acouphènes

Dans ce cas, l'audioprothésiste va paramétrer le générateur de bruit dans une configuration spécifique adaptée précisément aux acousphènes du patient en modifiant l'équaliseur pour obtenir par exemple un bruit centré sur la fréquence de l'acouphène ou inversement un bruit autour de la fréquence de l'acouphène. Il est possible dans ce cas d'ajouter des modulations d'intensité plus ou moins rapides. Dans le cas d'un bruit thérapeutique fixe inefficace on peut utiliser ce type de masquage et inversement.

La thérapie d’Inhibition Latérale (TIL), l'anti-acouphènes par encoche

La thérapie d'inhibition latérale consiste à amplifier classiquement les sons du quotidien (valable uniquement en cas de perte auditive) avec une encoche étroite autour de la fréquence de l'acouphène (déterminé à l'avance). Pour être efficace, il faut que l'acouphène soit un son pur et continu.

L'objectif est de créer une inhibition des fibres nerveuses qui codent pour un signal inexistant physiquement en ne stimulant que les fibres annexes. Après une longue période d'utilisation, l'acouphène peut réduire en intensité voir disparaître complètement. Cette stratégie de masquage est particulièrement indiquée avec un appareillage fermé avec embout sur-mesure pour obtenir de meilleurs résultats.

L'avis de Ruben Krief, responsable audiologie chez VivaSon

"L'acouphène est un véritable challenge pour l'audioprothésiste, sa prise en charge nécessite une pédagogie importante et une approche psychologique indispensable. Le patient doit avoir à faire à une équipe pluridisciplinaire en fonction du retentissement sur sa vie sociale. De nombreuses stratégies existent, chacune avec ses avantages et ses inconvénients, elles fonctionnent si le patient et l'audioprothésiste travaillent main dans la main. C'est un véritable problème de société qui donne encore beaucoup de fil à retordre tant dans le diagnostic que dans la prise en charge. Nous en savons beaucoup et très peu à la fois. Les progrès des appareils nous permettent de soulager les patients, une prise en charge rapide est fortement conseillée et le silence est à proscrire."

Les solutions complémentaires à l'appareillage auditif pour soulager les acouphènes

L'appareillage auditif n'est pas la seule solution de prise en charge des acouphènes. D'autres thérapies peuvent venir la compléter dans une approche pluridisciplinaire.

La thérapie cognitivo-comportementale TCC

la TCC est une thérapie qui s'appuie sur la psychologie scientifique. Elle était utilisée au début pour la prise en charge de la dépression et de l'anxiété et s'est avérée adaptée à celle des personnes atteintes d'acouphènes. La TCC s'intéresse à la perception psychologique de l'acouphène par le patient. La thérapie s'articule autour de différents exercices et d'un plan personnalisé qui doit permettre au patient d'accepter sa condition et de se décharger de la connotation négative des acouphènes.

Dans une étude menée auprès de 96 personnes en 2006, portant sur la prise en charge de patients acouphéniques via une thérapie cognitivo-comportementale [2], il s'est avéré que 75% des sujets présentaient une amélioration significative, quel que soit le questionnaire utilisé, après un an de thérapie. Bien que la TCC n'enraye pas les sifflements à proprement parler, il s'agit d'une thérapie efficace pour changer la psyché aversive d'un patient. Combiné avec une solution de masquage, elle s'avère également très utile pour l'aider à accepter son équipement et sa condition.

La sophrologie

La sophrologie est une discipline qui mêle relaxation, méditation et hypnose. Son intérêt pour la prise en charge des acouphènes est la diminution du stress qui en résulte et qui devient un facteur amplificateur. Comme pour la TCC, la sophrologie peut également aider le patient à modifier la connotation aversive des acouphènes en neutralisant la coloration émotionnelle négative liée à l'acouphène.

L'ostéopathie

L'ostéopathie peut également intervenir dans la prise en charge d'acouphènes dans certains cas. Par exemple, si les acouphènes sont causés ou bien intensifiés par des troubles de l'articulation temporo-mandibulaire (mâchoire), des troubles de circulation ou bien un dysfonctionnement des vertèbres cervicales. L'ostéopathie peut soulager les patients dans ces cas de figure et plus généralement, faciliter l’acceptation des sifflements en diminuant le stress.

Sources et références

[1] Journée de l'audition, Acouphènes et hyperacousie? Fléaux du XXIe siècle ?, en ligne consulté le 18/11/2020

[2] Londero A, Peignard P, Malinvaud D, Avan P, Bonfils P. Acouphènes et thérapie comportementale et cognitive. Résultats à un an [Tinnitus and cognitive-behavioral therapy: results after 1 year]. Presse Med. 2006 Sep;35(9 Pt 1):1213-21. French. doi: 10.1016/s0755-4982(06)74792-3. PMID: 16969308.

Pôle Sophrologie et Acouphènes, THI Questionnaire "Tinnitus HandicapInventory", en ligne, consulté le 17/11/2020

Signia, Gérer les acouphènes, en ligne, consulté le 17/11/2020

Psychomédia, Acouphènes : la thérapie cognitivo-comportementale réduit la sévérité et améliore la qualité de vie, en ligne, consulté le 17/11/2020

LES ACTUALITÉS SIMILAIRES

31-08

Acouphènes : 4 conseils pour mieux vivre avec
31-08-18  -  Acouphènes  -  VivaSon

Vivre avec des acouphènes n’est pas une chose facile. En effet, la présence de bourdonnements et de sifflements dans les oreilles peut vite être incommodante et irritante. ...

18-07

18-07-18  -  Acouphènes  -  VivaSon

Après dix-huit longs mois passés à combattre des acouphènes qu’il décrit semblable à « un Boeing 747 au décollage », le comédien Frédéric Deban raconte dans...

02-06

02-06-18  -  Acouphènes  -  VivaSon

En France, 16 millions de personnes déclarent souffrir d’acouphènes. Ces bruits parasites apparaissent brutalement ou progressivement, en lien avec un traumatisme auditif ou ...

19-04

Acouphènes : se soigner par la tinnitométrie
19-04-18  -  Acouphènes  -  VivaSon

L’auteur, lui-même atteint d’acouphènes propose une nouvelle technique pour guérir, la tinnitométrie.  Dans son ouvrage paru aux éditions Irelia Mu : « Acouphènes : ...

12-03

L’hypnose pour traiter les acouphènes
12-03-18  -  Acouphènes  -  VivaSon

Véritable calamité du 21e siècle, au centre des derniers JNA, les acouphènes touchent de plus en plus de personnes. Alors qu’on estime qu’1 personne sur 5 en est atteinte ...

16-02

16-02-18  -  Acouphènes  -  VivaSon

Hier Yann Barthes recevait dans la deuxième partie de son émission Quotidien le rappeur belge Roméo Elvis. Venu hier chanter son dernier opus, il a confié être atteint d’...

08-02

08-02-18  -  Acouphènes  -  VivaSon

Le domaine de la santé n’est pas en reste. Même s’il déchaine moins les passions, il existe quelques influenceurs comme Julien Julien Ménielle dont les vidéos sont vues ...

24-01

24-01-18  -  Acouphènes  -  VivaSon

Il y aurait en France à peu près de 16 millions de personnes souffrant d’acouphènes. Parmi ces personnes, 3,7 millions sont touchés par des acouphènes permanents et 12,3 ...

Mon ambition : votre nouvelle audition pour
0€

Et ce quelle que soit votre perte auditive, grâce à la baisse des prix VivaSon sur les appareils des plus grandes marques mondiales !*

DÉCOUVRIR