Accueil » Actualites » L’ Unsaf réagit à l’enquête menée par l’Autorité de la concurrence

L’ Unsaf réagit à l’enquête menée par l’Autorité de la concurrence

28-03-19  -  Evénement  - 

Réaction de l’ Unsaf

Le 14 décembre dernier, l’Autorité de la Concurrence publiait les résultats de son enquête sectorielle relative à l’audioprothèse. Dans notre précédent article sur le sujet, nous avions rappelé combien les propositions de l’institution tendaient à bouleverser les pratiques établies. Les critiques étaient donc inévitables. C’est l’ Unsaf notamment qui a réagi rapidement le jour de la publication, dénonçant une « approche purement consumériste » ainsi qu’une intention de privatiser le système de santé. Le Syndicat National des Audioprothésistes s’oppose donc à ces mesures, et encourage les pouvoirs publics à en faire de même. L’Unsaf affirme défendre la qualité des services de l’audioprothèse en procédant de la sorte.

Les critiques

Les propositions de l’Autorité de la Concurrence sont les suivantes : la dissociation de la vente des appareils auditifs avec la vente des suivis d’une part, cela afin de permettre une diminution des « prix d’entrée » ; la suppression du numerus clausus d’autre part, facilitant l’insertion de nouveaux entrants potentiels sur le marché. Deux mesures destinées à renforcer la concurrence et faciliter l’appareillage pour le plus grand nombre. Le syndicat explique que c’est seulement à défaut d’avoir trouvé les fameuses « rentes » souvent imputées à tort à l’audioprothèse que l’Autorité de la Concurrence s’est reportée sur ces recommandations. L’Unsaf insiste ainsi sur le caractère dommageable qu’aurait l’application de telles mesures en termes de santé publique et de qualité, ces dernières ignorant notamment plusieurs études scientifiques et médico-économiques sur le sujet.

Un enjeu de santé

L’Autorité de la Concurrence n’aurait donc pas reconnu l’audioprothèse pour ce qu’elle est, c’est-à-dire un dispositif médical, mais plutôt comme un simple produit de consommation.  Elle n’en a pas moins noté que « le prix moyen pratiqué en France est comparable au prix moyen relevé dans les autres pays de l’Union européenne ». En termes de prise en charge par ailleurs, l’institution remarquait le retard de l’Assurance maladie. Cependant, si le Gouvernement a récemment pris position de manière positive sur le sujet, l’Unsaf reproche à l’Autorité de la Concurrence une tendance à la marchandisation de la santé. Le syndicat conteste donc les résultats de cette enquête et appelle le gouvernement à solliciter l’Inspection Générale des Affaires sociales et la Haute Autorité de Santé pour mener un nouvel examen du secteur.

Source : EDP-Audio

LES ACTUALITÉS SIMILAIRES

28-03

28-03-19  -  Evénement  -  Aurélien BAFEKR
Du 5 au 8 avril dernier la Porte de Versailles accueillait le Salon des Séniors. Dédié au plus de 50 ans, l’évènement a rassemblé pas moins de 300 exposants venus faire ...

28-03

28-03-19  -  Evénement  - 
Comme l’année précédente, l’animation du challenge a été assurée par l’animateur de l’émission E = M6, Mac Lesggy. L’objectif de cet événement est avant tout de ...

28-03

28-03-19  -  Evénement  -  VivaSon

A l’occasion du « Mois de l’Audition » Vivason vous propose des promotions incroyables du 7 au 30 septembre 2017. Prenez rendez-vous dans nos centres pour un bilan auditif ...

28-03

28-03-19  -  Evénement  -  VivaSon

Starkey Hearing Technologies anciennement Starkey Laboratories est une société américaine créée en 1967 par William F.Austin. Située au Minnesota (Etats-Unis), la compagnie ...

28-03

28-03-19  -  Evénement  -  VivaSon

VivaSon s’installe à Lyon ! Après une forte présence en région parisienne, VivaSon se déploie à travers la France. C’est donc à la suite d’ouvertures de centres à ...

Réforme 100% santé depuis le 1er Janvier 2019

Profitez du "100% Santé"
+50% sur les remboursements d’appareils auditifs

La réforme du "100% santé" est entrée en vigueur le 1er Janvier 2019. Cette initiative facilite l'accès aux prothèses auditives avec une augmentation des remboursements.

EN SAVOIR +