Accueil » Actualites » Le gouvernement modifie les conditions de partage d’informations entre professionnels

Le gouvernement modifie les conditions de partage d’informations entre professionnels

28-03-19  -  Médecine et progrès  - 

Le texte concerne donc la prise en charge des patients. Tout d’abord, seules certaines professions peuvent échanger des informations sur les personnes qu'elles suivent. Il s’agit des professionnels mentionnés à la quatrième partie du code de la santé publique. On y trouve naturellement les médecins mais aussi les audioprothésistes. Dans le domaine médico-social, seules certaines professions sont visées (assistants sociaux, psychologues, éducateurs, etc…)

Désormais, les professionnels qui participent à la prise en charge d’une même personne peuvent échanger entre elles des informations qui la concernent. Il s’agit en fait de ceux que le décret nomme l’équipe de soins : « l'équipe de soins est un ensemble de professionnels qui participent directement au profit d'un même patient à la réalisation d'un acte diagnostique, thérapeutique, de compensation du handicap, de soulagement de la douleur ou de prévention de perte d'autonomie, ou aux actions nécessaires à la coordination de plusieurs de ces actes. Lorsque ces professionnels appartiennent à la même équipe de soins, ils peuvent partager les informations concernant une même personne qui sont strictement nécessaires à la coordination ou à la continuité des soins ou à son suivi médico-social et social. »

Un échange d'informations soumis à des conditions strictes

Cependant, cette possibilité de partage d’information implique une double contrainte : les informations qui sont partagées doivent être strictement nécessaire à la coordination ou à la continuation des soins, que ce soit dans une optique de prévention ou de suivi. Elles ne doivent pas concerner un domaine qui excéderait le périmètre des missions du professionnel partageant les informations. Pour partager des informations, ils doivent avant toute chose prévenir la personne concernée en précisant les informations qui doivent être partagées.

Ce décret a été pris pour l'application de l'article 96 de la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation du système de santé, dite « Loi Santé », portée par la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine, et qui avait fait débat et suscité de nombreuses critiques de la part des professionnels de santé.

Source : L'Ouïe Magazine

LES ACTUALITÉS SIMILAIRES

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Recevoir un chien guide relève du parcours du combattant. D’abord par ce que le dressage est long et compliqué. Ensuite parce qu’il y a peu de structures encadrent les ...

05-07

05-07-19  -  Médecine et progrès  -  VivaSon

Nos oreilles nous permettent d’entendre les sons, mais pas seulement. Elles ont bien d’autres fonctions, dont celle de nous faire tenir debout ! En effet, dans l’oreille ...

09-08

09-08-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR

Certains enfants naissent sourds ou le deviennent dans les première années de leur vie. Dans ce cas, le déficit auditif est d’origine génétique. Cette forme de surdité ...

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  -  Aurélien BAFEKR
L’examen médical permettant de détecter le trouble de l’audition chez le nourrisson est indolore, simple et rapide. Il est généralement effectué sur l’enfant endormi, ...

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  - 
L’otite avec effusion est une pathologie chronique extrêmement courante chez les jeunes enfants. Elle devient moins fréquente après 2 ans et rare lorsque l’enfant atteint l...

28-03

28-03-19  -  Médecine et progrès  -  VivaSon

En France 1 enfant sur 700 naît avec un trouble auditif léger ou majeur. Plutôt il est pris en charge et  plus il a une chance d’avoir le même taux de réussite que ses ...

Réforme 100% santé depuis le 1er Janvier 2019
Profitez du "100% Santé"
+50% sur les remboursements d’appareils auditifs

La réforme du "100% santé" est entrée en vigueur le 1er Janvier 2019. Cette initiative facilite l'accès aux prothèses auditives avec une augmentation des remboursements.

EN SAVOIR +