Accueil » Actualites » Un collectif contre la restriction sonore dans les lieux publics

Un collectif contre la restriction sonore dans les lieux publics

28-03-19  -  Bien-être  -  Aurélien BAFEKR

Un collectif s’érige contre le décret 2017-1244 du 7 août 2017 de restriction sonore dans les lieux publics. Le 9 octobre dernier une demande d’annulation du décret a été déposée par le président de la Chambre syndicale des lieux musicaux, festifs et nocturne (ex-CSCAD), Aurélien Dubois. Elle vise à annuler cette réforme et à ouvrir des discussions publiques.  

Le bruit, les nuisances sonores sont un vrai fléau moderne touchant tout le monde. Les répercussions sur la santé sont colossales et les pouvoirs publics tentent depuis quelques années de sensibiliser l’opinion. Que ce soit au travail ou dans les lieux publics le seuil limite reconnu est de 80 décibels pendant 8 heures. Or sur certains chantiers, dans les lieux musicaux, dans les salles de sport même il est beaucoup plus important. Si le trouble auditif ressenti n’est pas douloureux, ne pas le traiter modifie la façon de vivre. Moins stimulé par les bruits, la vie sociale, le cerveau s’organise autrement. L’activité cérébrale diminue et le vieillissement du cerveau s’accélère. 6 millions de personnes présentent des troubles auditifs en France. Il est donc important que des mesures soient prises pour atténuer les risques de surdité.

  Pour autant, les signataires de cette pétition comme Jack Lang, Jean-Michel Jarre, Laurent Garnier, Le Rex Club, Solydays, Hellfest, Les Nuits sonores, Techno parade , l’Umih…, jugent cette mesure démesurée. Ce décret serait une atteinte à la créativité musicale française. Pire il représenterait la fin de certains lieux publics. Frappés par ce décret les lieux musicaux, festifs et nocturnes, qu’ils soient ouverts  ou couverts devraient baisser le niveau sonore des spectacles, concerts et autres soirées musicales. Leur fréquentation pourrait s’effondrer. Les gérants seraient de plus obligés de se conformer à d’autres règles et aménagement comme des PLV d’information et de prévention, des salles de repos. Ceci ne serait pas sans coût et difficile à supporter financièrement et techniquement pour les plus petites structures.   Le débat sur le bruit et les répercussions sur l’audition n’a pas fini  de se faire entendre.   Source : Libération

LES ACTUALITÉS SIMILAIRES

13-06

13-06-19  -  Bien-être  -  Aurélien BAFEKR

Les appareils auditifs font l'objet de nombreuses idées reçues et préjugés. Nous vous listons les principaux pour que vous vous fassiez une idée plus juste de l'appareillage ...

09-04

09-04-19  -  Bien-être  -  VivaSon

Avoir les bons gestes pour nettoyer ses oreilles est important pour prévenir des infections. Nous utilisons en grande majorité et quotidiennement un coton-tige pour notre ...

14-06

Il est important de soutenir vos proches malentendants
14-06-19  -  Bien-être  -  VivaSon

Perdre la qualité de son audition est une épreuve. Les sens nous connectent au monde et aux autres. Ne plus entendre correctement peut susciter progressivement un repli sur soi ...

28-03

28-03-19  -  Bien-être  -  VivaSon

Il est important de saisir cela. Vivre en société, c’est aussi savoir se préoccuper de l’autre et le comprendre. Pour ceux ne souffrant pas de surdité, l’idée d’un ...

Économisez 500€
par appareil

Ecart de prix constaté par huissier entre VivaSon et ses concurrents. Profitez des prix les plus bas de France

EN SAVOIR +