Les ados et les écouteurs, quel danger pour leur audition?

Crédit Photo: 20 Minutes

Les écouteurs et les casques sont très populaires auprès des adolescents. Cependant ces derniers ne se rendent pas compte qu’avec une écoute trop intensive de ces appareils, ils risquent d’être exposés à des désagréments qui donneront lieu plus tard à une utilisation d’appareils auditifs.

A l’heure ou des robots remplacent les cuisiniers dans les restaurants et les aspirateurs dans nos maisons, la musique connait elle aussi de grands changements. Des centaines de Gb de musique se baladent dans nos poches et pour les écouter ? Rien de mieux qu’une paire d’écouteurs et ca les marques l’ont bien comprit. Elles se livrent une guerre sans mercis pour créer des écouteurs toujours plus insonorisé. Le son est parfait, le bruit des basses résonne dans les oreilles mais au-delà de ce phénomène de société, un problème majeur pour l’audition.

Quel usage les ados font de la musique ?

Les écouteurs, on les porte partout et tous les jours : le matin sur le chemin de l’école, la journée dans rue, le weekend dans les centres commerciaux, le soir dans le métro… Selon une étude menée par l’InVS, l’institut des Veilles Sanitaire, 25% des 15-19 ans ont un usage trop intensif de la musique avec des écouteurs ou un casque. Le volume sonore retranscrit par les écouteurs atteindrait 110 à 120 décibels ce qui correspond au volume maximum toléré dans les boites de nuits. A la longue, cela pourrait avoir des impactes très graves sur leur audition.

De véritable danger pour leur audition

Une étude publiée en septembre 2009 par l’Institut britannique de la surdité 2 tiers des jeunes utilisateurs réguliers de casque audio et d’écouteurs souffriront un jour de troubles sévères de l’audition. Sur le long terme, on peut distinguer plusieurs symptômes comme : une impression de sifflement, une amplification des sons faible, une baisse de la compréhension dans un environnement trop bruyant…

Il est conseillé de ne pas utiliser ses écouteurs plus de 60 minutes par jours en ne dépassant pas 60% de la capacité de l’appareil audio. Cependant peu d’adolescent respecte ce principe. Plus tard, la génération Z sera 3 fois plus exposée à des problèmes de dégénérescence auditive et à des problèmes de surdité. Beaucoup d’entre deux seront contraints de porter des appareils auditifs ou des prothèses auditives.

Publié le
La maladie d'Alzheimer serait ralentie par le port d'appareils auditifs

04/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La maladie d’Alzheimer serait ralentie par le port d’appareils auditifs

Selon le Dr Laurent Vergnon, le lien est évident entre la surdité et la maladie d’Alzheimer. En effet, les troubles auditifs conduiraient immanquablement à l’aggravement des symptômes de la maladie d’Alzheimer puisqu’ils  diminuent la stimulation cognitive. Ainsi, le port d’appareils auditifs pourrait empêcher ce lien de cause à effet.

 

Lire l'article
Bruit: protéger son ouïe au quotidien

15/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les bonnes habitudes contre le bruit

Qu’on le veuille ou non, le bruit est malheureusement omniprésent dans notre environnement, qu’il soit professionnel ou personnel. Mais ce n’est pas une raison pour rester passif face à cette situation. En effet, il faut être capable non seulement de reconnaître une situation dangereuse mais également d’adopter dès à présent les bons gestes pour éviter de subir un traumatisme sonore, préserver son ouïe et retarder le besoin de porter un appareil auditif. Voici quelques gestes simples qui peuvent grandement améliorer la qualité de votre quotidien.

 

Lire l'article

06/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

Appareils auditifs nos conseils et astuces, entendre n’aura jamais été aussi simple

Ne plus percevoir les sons du quotidien peut être une étape difficile à vivre. La déficience auditive peut être facteur de renfermement et d’exclusion sociale. Manquer certaines informations importantes au travail, ne pas entendre une voiture lorsque l’on traverse la route ou encore faire répéter à plusieurs reprises votre interlocuteur peut être très déstabilisant et handicapant. D’après une étude publiée par The Hearing Review, environ 50% des personnes souffrant de déficience auditive ne sont pas équipés d’appareillage amplificateur et la plupart d’entre elles attendent plusieurs années avant même de s’équiper. Ainsi se munir d’un appareil auditif demeure la meilleure alternative pour ne plus faire de cette déficience une gêne.

Lire l'article