Alarmes lumineuses et vibrantes pour être alerté la nuit

Alarmes pour malentendant : enfin dormir sereinement - VivaSon

Crédit Photo : Mumstheword

Dormir sur ses deux oreilles lorsque l’on est malentendant n’est pas forcément évident. En effet, beaucoup ressentent l’angoisse de ne pas être réveillé en cas d’incident. Aussi, nous vous donnons quelques conseils pour dormir sereinement.

Dormir sereinement lorsque l’on est malentendant peut paraître évident. Beaucoup de personnes pensent que ce n’est pas un problème puisque l’on n’est pas dérangé par les bruits de l’extérieur ou de ses voisins. Néanmoins, cela peu être extrêmement oppressant. La nuit, il est déconseillé de porter son appareil auditif afin de laisser reposer ses oreilles. Mais retirer son audioprothèse signifie qu’il est possible de manquer les sons environnants. Ainsi, il est plus difficile de se réveiller en cas d’urgence. La personne n’est pas alertée par les bruits extérieurs. Aussi, nous vous donnons quelques conseils pour pouvoir être alerté à tout moment.

Dans notre précédent article, que vous pouvez retrouver ici, nous vous avions parlé de ce bracelet qui détecte des sons. Celui-ci permettait d’être réveillé la nuit en cas d’urgence. Notamment, pour alerter lorsque l’alarme incendie est en marche. Néanmoins, celui-ci n’étant pas encore disponible en France. Aussi, en l’attendant, quelles sont les autres alternatives ?

Il existe des alarmes spécifiques pour les personnes malentendantes, envoyant des flashs lumineux ou provoquant des vibrations. Certaines de ces alarmes sont désormais intégrées aux systèmes de sécurité de l’habitation. Aussi, il existe des détecteurs de monoxyde de carbone munis d’un signal extrêmement fort, de lumières clignotantes de couleurs ou encore des flashs stroboscopiques. Il existe également des avertisseurs quand quelqu’un sonne à la porte d’entrée qui fonctionnent de la même manière que les alarmes fonctionnant à distance.

 

Néanmoins, la plupart des ces procédés s’installent chez soi, aussi il existe certaines astuces permettant d’être alerté même si l’on ne dort pas à la maison. Dans un premier, si vous êtes en compagnie d’une personne n’ayant pas de problèmes auditifs, dans un hôtel par exemple, prévenez la pour que celle-ci vous réveil en cas de besoin. Dans un second temps, mettre son téléphone en mode vibreur et alarme à flash peut être d’un grand secours.

Source : Ecoute et Moi

Publié le

25/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

La pollution sonore

La pollution sonore, un phénomène de plus en plus préoccupant, serait à l'origine de la mort de 10 000 personne chaque année.

Lire l'article
La toxicité du bruit au travail pointée du doigt par l’association JNA. Les coûts humains et financiers sont importants et incitent au changement.

24/10

ARTICLE SUGGÉRÉ

La toxicité du bruit au travail pointée du doigt par l’association JNA

Si notre cerveau fait du monde extérieur un ensemble compréhensible d’objets et de phénomènes, ce sont nos sens qui nous ouvrent sur notre environnement. Au travail, notre rapport à l’environnement est tout à fait spécifique et dépend largement de l’organisation pour laquelle nous travaillons.  Si le bruit ambiant est parfois la cause d’une dégradation de l’audition et génère le besoin d’un appareil auditif, celui-ci peut aussi nous affecter d’autres manières.

Lire l'article
Certains métiers sont très régulièrement exposés à de fortes nuisances sonores , ce qui augmente les risques de perte de l'audition

28/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les métiers les plus exposés à la perte de l’audition

Certains lieux de travail où le volume sonore est élevé en permanence et certains corps de métiers utilisant des outils particulièrement bruyants la cause d’une dégénérescence auditive progressive quasiment inéluctable. Les ouvriers, les pompiers, les agriculteurs ou encore les musiciens sont très régulièrement exposés à de fortes nuisances sonores bien supérieures aux normales tolérées dans les bureaux et ainsi multiplient leur chance de devoir porter un appareil auditif.

Lire l'article