Séjour au ski, quel impact l’altitude a-t-elle sur nos oreilles ?

Séjour au ski, quel impact l'altitude a t-elle sur nos oreilles ?

Crédit photo : Zoover

Les vacances d’hiver approchent à grands pas et nombre d’entre vous vont s’offrir des vacances bien méritées au ski. Se ressourcer à la montagne est évidemment bénéfique pour la santé, décompresser, changer d’air et admirer des paysages à couper le souffle, ne peut vous faire que du bien. Cependant, accéder à ces monts vêtus de draps blancs n’est pas sans danger pour vos oreilles.

Risques pour nos oreilles

Se rendre à la montagne implique de prendre de la hauteur et ce n’est pas sans incidence sur l’organisme. Le fait de prendre de l’altitude diminue le taux d’oxygène dans l’air, la pression atmosphérique est donc plus faible. Ce phénomène peut causer divers troubles auditifs.  La trompe d’Eustache, qui relie l’oreille moyenne à la gorge et les fosses nasales (ce qui explique le possible mal aux oreilles lorsque l’on est enrhumé), sert à régulariser les changements et variations de l’altitude. Elle permet donc à l’oreille d’équilibrer et d’égaliser la pression afin d’éviter toute dégradation du tympan.

Un changement d’altitude rapide ne laissera pas à la trompe d’Eustache le temps de faire son travail et le risque de détérioration du tympan sera plus élevé. Cette situation s’appel un barotraumatisme auriculaire c’est-à-dire que la trompe d’Eustache se bloque et n’arrive plus à réguler. Cela peut provoquer des douleurs, une surdité, la sensation d’avoir les oreilles bouchées ou encore un déséquilibre ou une désorientation. Bien souvent le trouble disparaît de lui-même, mais dans certains cas celui-ci persiste. Si l’encombrement dure plus de quelques heures, il est fortement conseillé de consulter un médecin.

Comment les éviter ?

La première chose à prendre en considération est la vitesse à laquelle vous changez d’altitude et alors de pression atmosphérique. Ainsi, il est important de prendre de la hauteur lentement et progressivement. Si vous n’avez pas la possibilité de maîtriser la vitesse à laquelle vous vous déplacez, vous pouvez :

  • _ Vous équipez de bouchons spécifiques
  • _ Mâcher un chewing-gum
  • _ Déglutir
  • _ Bâiller
  • _ Utiliser la méthode de Valsalva, qui consiste à se boucher le nez, fermer la bouche et souffler jusqu’à sentir un léger claquement dans ses oreilles (dont nous avions fait référence dans notre article sur les risques de la plongée sous-marine à retrouver ici)

 

Ces astuces qui permettent une meilleure circulation de l’air vous permettront de mieux supporter l’altitude. Si vous êtes équipés d’un appareil auditif, il n’y a normalement pas de contre-indication concernant un séjour à la montagne, mais il est fortement conseillé de consulter votre médecin ou audioprothésiste préalablement.

 

Source : Healthline

Publié le
Bien que certaines compétences puissent être développées, certaines sont innées. Ainsi, plusieurs d’entre nous sont dotés de l’oreille absolue.

03/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Tout savoir sur l’oreille absolue

L’être humain est extrêmement complexe et est unique en son genre. Chacun possédant ses propres capacités. Ces différences caractérisent la personnalité et l’identité de chacun. Bien que certaines compétences puissent être développées, certaines sont innées. Ainsi, plusieurs d’entre nous sont dotés de l’oreille absolue.

Lire l'article
Des formations à la pointe des nouvelles technologies - Vivason

04/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

Des formations à la pointe des nouvelles technologies

Vivason s’engage à proposer un service hors pair. En effet,  la réussite d’un appareillage dépend de la qualité de l’aide auditive mais tout autant des prestations de l’audioprothésiste. Afin de fournir des prestations de haute qualité, Vivason porte une grande importance à la formation de ses audioprothésistes et propose plusieurs formations suivant les progrès technologiques des appareils.

Lire l'article