L’amplificateur d’écoute, une fausse bonne idée

Les apmificateurs sonores sont idéaux pour des activités spécifiques, comme l'observation et l'écoute des oiseaux. Crédit Photo : Nature Corner

Ne vous contentez pas d'un amplificateur sonore lorsque vous avez besoin d'une aide auditive. La perte d’audition est aujourd’hui un problème de santé publique et engendre des séquelles au niveau médical, mais aussi social. C’est pourquoi il est nécessaire de la traiter de manière sérieuse, en se faisant accompagner par des professionnels, médecins ORL et audioprothésistes, afin d’obtenir un diagnostic sûr et éventuellement de se faire équiper de l’appareil auditif adéquat.

Qu’est-ce qu’un amplificateur d’écoute ?

La perte auditive ne peut être auto-diagnostiquée ou traitée à moindre coût. Alors que l’amplificateur sonore peut sembler extrêmement attrayants pour résoudre un problème auditif par rapport à la consultation d’un audioprothésiste classique, la réalité est toute autre.

Intéressons-nous tout d’abord à la technologie de l’amplification sonore personnelle. C’est tout d’abord un dispositif électronique qui amplifie les sons doux, mais qui n’est pas conçu pour traiter la perte d’audition. Ils sont par ailleurs destinés à des personnes ayant la capacité d’audition normale et qui veulent accroître leur capacité à entendre à certaines activités récréatives, à l’image de la chasse ou l’observation des oiseaux. Les amplificateurs sonores ne sont pas personnalisables pour vos oreilles ou votre perte auditive. Ainsi, ce ne sont en aucun cas des produits à but médical, ce qui explique le fait qu’ils soient en vente libre, et leur qualité beaucoup moins contrôlée que celle des appareils auditifs.

Cependant, techniquement, on peut citer quelques similitudes avec les appareils auditifs : ils sont tous les deux composés d’un microphone, d’un haut-parleur et d’un amplificateur, mais les ressemblances s’arrêtent là. Contrairement aux amplificateurs sonores, les appareils auditifs sont des dispositifs médicaux qui sont prescrits et ajustés à la licence audioprothésiste. Pendant que les premiers amplifient le son, les appareils auditifs utilisent des algorithmes sophistiqués pour diviser précisément le son selon le volume et la puissance de celui-ci. Ainsi, le volume augmente en fonction de la capacité auditive de l’individu dans tous les emplacements. L’amplificateur de son est idéal si vous êtes à l’écoute de l’appel d’un oiseau dans une forêt, mais lorsque vous naviguez dans des environnements sonores complexes tel qu’une conversation dans un restaurant bruyant, mieux vaut utiliser un appareil auditif.

L’amplificateur sonore ne peut pas se substituer à l’appareil auditif

De plus, l’utilisation prolongée d’amplificateurs d’écoute comporte des dangers. Le faible coût de l’achat d’un amplificateur peut sembler être une solution idéale afin de traiter la perte d’audition, mais au contraire il peut réellement vous coûter de l’argent – et peut-être votre santé. En effet, la perte auditive peut être causée par divers de problèmes, qui devraient tous être évalués par un audioprothésiste licencié. Par exemple il peut y avoir de l’accumulation de cire qui, facilement retirable,  ou un problème de santé plus sérieux, comme le diabète ou les maladies cardiaques. Si vous avez des problèmes auditifs, il est fortement conseillé de consulter un médecin ORL ou un audioprothésiste.

Enfin, les appareils auditifs sont conçus pour améliorer la reconnaissance vocale, contrairement aux amplificateurs qui le ne sont pas. Une  personne s’équipant d’un amplificateur, ne comprendra pas nécessairement mieux une conversation, ce qui peut conduire à une frustration et donc une perception négative et erronée des appareils auditifs, bien qu’ils ne soient pas représentatifs de ces appareils. Les aides auditives sont également très contrôlées sur leur puissance sonore de sortie, ce qui assure que le son n’est pas livré à un niveau suffisamment élevé pour causer des dommages supplémentaires à une audition déjà déficiente.

Il est donc important de faire tester régulièrement son audition afin de dépister au plus tôt l’apparition de troubles auditifs. Un diagnostic sûr réalisé par un médecin ORL vous assurera une prise en charge adaptée et éventuellement un appareillage de qualité auprès d’un audioprothésiste diplômé. Aujourd’hui, les appareils auditifs sont, soit partiellement, soit complètement remboursés par l’assurance maladie et les mutuelles, et selon le directeur de l’assurance maladie, ces remboursements devraient augmenter dans les prochaines années. Consultez votre audioprothésiste VivaSon afin de réaliser un bilan auditif gratuit et obtenir une simulation de remboursement.

Source : Healthy Hearing

Publié le

20/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

ASMR, la nouvelle méthode de relaxation par le son

Avez-vous déjà ressenti ce petit frisson de plaisir lorsque vous entendez votre musique préférée ? Avez-vous déjà ressenti des petits fourmillements au niveau du crâne lorsque vous vous détendez pendant un massage ? L’ASMR peut vous faire retrouver ces sensations, simplement avec votre ouïe.

Lire l'article
Certaines personnes sont capables de s’accommoder de leurs acouphènes plus aisément que d’autres. Notre cerveau tient une place centrale dans ce phénomène.

23/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’utilisation de notre cerveau affecte nos acouphènes

Le cerveau reçoit et interprète quantité de signaux qu’il délivre finalement à notre conscience. Cette gêne particulièrement handicapante que représente les acouphènes est elle aussi soumise au travail interprétatif du cerveau. Ainsi, au-delà des seules déficiences physiques, c’est aussi le fonctionnement cérébral qui est contributeur de la nature et de l’intensité des acouphènes dont souffre tant d’individus. Une étude récente nous en dit plus.

Lire l'article
L'écoute trop intensive de musique des adolescents est un facteur bien connu: La future dégénérescence de leur audition inquiète.

08/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les ados et les écouteurs, quel danger pour leur audition?

Les écouteurs et les casques sont très populaires auprès des adolescents. Cependant ces derniers ne se rendent pas compte qu’avec une écoute trop intensive de ces appareils, ils risquent d’être exposés à des désagréments qui donneront lieu plus tard à une utilisation d’appareils auditifs.

Lire l'article
Le nombre d’étudiants admis en école d’audiprothèse a récemment été fixé au nombre de 200. Cette modification est déclarée par le gouvernement.

16/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

200 étudiants admis en école d’audioprothèse

Le nombre d’étudiants admis en école d’audioprothèse n’est pas le fruit d’une logique hasardeuse. Ce nombre est en effet déterminé par un arrêté que vous pouvez vous-même consulter sur le site legifrance. C’est le 22 juillet dernier que cette information a été révisée, plaçant à 200 étudiants les admissions possibles en école d’audioprothèse.

Lire l'article