Appareil auditif pas cher, à quel prix ?

Découvrez les différences entre un appareil auditif et un amplificateur de son. Si ce dernier est moins cher, ses caractéristiques sont très limitées. 

Depuis qu’il a envahi le marché de l’audition, l’amplificateur de son sème le trouble. Si l’amplificateur auditif est proposé à un prix attractif, cet appareil auditif amplifié pas cher n’est pas à confondre avec des prothèses auditives classiques.

L’appareil auditif

Si on s’appuie sur le Journal Officiel, un appareil auditif est « Un appareil électronique correcteur de surdité ». Une prothèse auditive est conseillée après un entretien avec un audioprothésiste et un test effectué dans une cabine insonorisée selon des normes spécifiques. La prothèse auditive doit répondre à plusieurs exigences pour être qualifiée comme telle. À savoir : possibilité de régler le gain sur au moins deux bandes de fréquence et la possibilité d’ajuster cette fréquence et d’accéder à deux programmes d’écoute.

L’amplificateur d’écoute

L’amplificateur de son aussi appelé assistant d’écoute est comme son nom l’indique un amplificateur auditif, qui n’est pas une prothèse auditive. Contrairement aux prothèses auditives, les amplificateurs auditifs ne sont pas prescrits par un médecin ORL et ne sont pas obligatoirement vendus par un audioprothésiste. Ils ne sont pas adaptés au niveau de surdité du patient et ne sont pas là pour corriger, mais bien pour amplifier un volume sonore.

Différences techniques entre appareil auditif et amplificateur d’écoute

Si les appareils auditifs proposent à leurs utilisateurs différents niveaux de réglages, ce n’est pas le cas des amplificateurs d’écoute qui ne proposent aucune fonction. Un amplificateur auditif ne permet d’augmenter le son que de quelques décibels, et ce, pour toutes les fréquences. Se présentant sous forme de casques, de boitiers, mais également sous la même apparence que des aides auditives classiques, l’amplificateur d’écoute est recommandé aux personnes ayant des pertes auditives légères. Ils ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale et la mutuelle.

Des amplificateurs d’écoute pas chers

Disponibles immédiatement et à des tarifs peu élevés (300 à 400 euros), les amplificateurs d’écoute sont de plus en plus plébiscités par le public. Néanmoins, si ces tarifs peuvent en apparence sembler attrayants, il est important de noter que contrairement aux appareils auditifs, ils ne sont ni remboursés par la Sécurité Sociale, ni par la mutuelle. Aujourd’hui un appareil auditif dernière génération, numérique et sur-mesure peut être proposé à un prix de 590 euros. Une fois déduites les prises en charge de la sécurité sociale et de la mutuelle, cet appareil peut être gratuit pour le client qui bénéficie, en sus, d’un suivi et de conseils, ce qui n’est pas le cas en optant pour un amplificateur d’écoute.

Publié le

17/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Est-ce que la présence d’acouphènes est héréditaire ?

La présence d’acouphènes au quotidien est fortement désagréable. Bien qu’il existe des solutions pour soulager la gêne, comme le port d’un appareil auditif, ce mal ne se soigne pas. Dans l’optique de trouver un traitement aux acouphènes, de nombreuses recherches sont en cours. L’idée étant de savoir si la pathologie est héréditaire, et, si c’est le cas, d’y remédier.

Lire l'article
L’association JNA vient de publier deux guides afin de lutter contre les dangers du bruit au travail. Les nuisances sonores ne doivent pas être négligées.

24/11

ARTICLE SUGGÉRÉ

Deux guides proposés par la JNA pour réussir à gérer le bruit au travail

Dans une société quelque peu hyperactive et de plus en plus technologique, le bruit s’immisce partout. Cela est vrai même au travail, où les sollicitations sont toujours plus nombreuses. L’impact du bruit sur la qualité de vie au travail ainsi que ses effets sur la productivité ont fait l’objet d’études récentes qui inquiètent particulièrement l’association JNA. En réaction, celle-ci publie deux guides pour réussir face à ce nouveau défi.

Lire l'article
Sauter le pas, voilà une expression récurrente lorsqu’il s’agit de corriger ses problèmes d’audition. Bien entendre et bien voir sont pourtant choses similaires.

14/11

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le désir de bien entendre ne devrait pas être inférieur à l’envie de bien voir

Sauter le pas, voilà une expression récurrente lorsqu’il s’agit de corriger ses problèmes d’audition. L’achat d’un appareil auditif s’accompagne parfois d’hésitations et d’une longue réflexion. Pourtant, lorsqu’il s’agit de porter des lunettes, cela semble naturel pour la plupart d’entre nous. Soigner son audition est tout aussi légitime.

Lire l'article