39 ème édition du congrès de l’UNSAF, les audioprothèses sont à l’honneur

39 ème édition du congrès de l’UNSAF, les audioprothèses sont à l'honneur - VivaSon

Crédit photo : MPN Advocacy

Le 39ème congrès de l’UNSAF s’est tenu ce week-end à Paris. L’occasion de mettre en avant les 50 ans de la profession d’audioprothésiste, de découvrir les nouvelles technologies, mais aussi d’en savoir plus sur les intentions des candidats à la présidentielle.

Ce week-end a eu lieu le 39ème congrès des audioprothésistes de l’UNSAF. Pour rappel, l’UNSAF est le syndicat national des audioprothésistes. Les statuts ont été déposés en mars 1985, né de la fusion en 2011 des trois syndicats d’audioprothésistes. L’organisme représente les désirs et intentions communes à tous les professionnels des audioprothèses. Il se charge de défendre les droits et lutte contre les inégalités d’accès aux soins. Depuis 39 ans, l’UNSAF organise le plus grand événement d’envergure nationale. C’est donc ce weekend du vendredi 24 au dimanche 26 mars qu’a eu lieu la 39ème édition.

Celle-ci fut réalisée sous le patronage du Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Monsieur Thierry Mandon. Durant ces trois jours, de nombreux ateliers et conférences se sont tenus. En plus d’informer les audioprothésistes, orthophonistes, médecins ORL, étudiants en audioprothèse et professionnels ayant un lien direct avec le domaine de des audioprothèses, le congrès fut l’occasion d’aborder la problématique de laccès aux soins. En effet, le coût d’un appareil auditif est assez élevé. Il n’est pris en charge par la sécurité sociale qu’à 35% de son prix. Sachant que le reste n’est pas forcément, ou très peu pris en charge par les mutuelles, de nombreuses personnes souffrant de problèmes auditifs ne s’équipent pas. Pourtant, cela reste essentiel. Ne pas s’équiper en cas de besoin peut causer de nombreux dégâts, et ce, autant physiquement que psychologiquement.

Le congrès fut également l’occasion, pour les candidats à la présidentielle, de rappeler leur programme sur l’accès aux soins et les remboursements. Le sujet des audioprothèses est désormais pris en considération. Ainsi, Emmanuel Macron, François Fillon et Benoît Hamon avaient chacun un porte-parole lors des conférences. Ceux-ci servaient d’intermédiaire aux candidats sur leurs intentions et leur vision concernant le sujet des régimes obligatoires et des complémentaires de santé. Pour plus de détails concernant les propositions des candidats, rendez-vous ici.

 

Source : Ouïe Magazine

Publié le
Etre sourd ou malentendant peut paraître handicapant et empêcher les uns et les autres de communiquer entre eux. Mais cela ne doit pas le devenir.

23/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

Ne pas entendre ne doit pas empêcher de bien communiquer !

Pour communiquer et s’exprimer, nous utilisons notre propre langage, qui peut être aussi bien verbal que corporel. Nous utilisons alors nos sens. La vue afin d’identifier les gestes, les expressions et les paroles écrites. L’ouïe et la parole afin d’échanger sur divers sujets. Communiquer est primordial et nécessaire dans la vie de tous les jours.

Lire l'article
Nuisances auditives, les grandes villes y sont pour quelque chose - vivason

11/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Déficience auditive, l’endroit où vous vivez y est peut-être pour quelque chose

Vous souhaitez protéger votre audition ? Évitez les grandes villes

Travaux, circulation, sonneries de téléphones, musique dans les magasins, manifestations…les grandes villes regorgent de bruits en tous genres. Le calme y est quasi inexistant.  Le bruit est tellement présent que notre oreille s’y habitue et notre esprit n’y prête même plus attention.

Lire l'article