1er rendez-vous avec un audioprothésiste – J’ai testé pour vous

1er rendez-vous avec un audioprothésiste - J’ai testé pour vous

Crédit photo : Remy_Loz on Unsplash

Depuis quelques mois je rédige des articles pour VivaSon sur tout ce qui a trait à l’audition. Le sujet est vaste et je traite aussi bien d’études et avancées scientifiques, Politique de santé, technologie, que de conseils pour prendre soin de ses oreilles.

En écrivant dernièrement sur l’ouverture de nouvelles boutiques à Strasbourg et Paris, je me suis demandé dans un premier temps comment serait l’accueil. Puis vint l’idée d’aller plus loin et de me mettre dans la peau de quelqu’un qui aurait des doutes sur ses capacités auditives. Vraiment comprendre ce que pouvaient ressentir les personnes qui entament la démarche de s’équiper d’un appareillage auditif.

Pour que cela fonctionne il fallait que j’explique à l’audioprothésiste la raison de ma venue. Outre lui dire que je souhaitais faire un bilan pour voir, avais-je des suspicions de surdité naissante ? En n’y réfléchissant bien, oui ! Je dois donc faire partie des 1 français sur 4 qui ont une gêne auditive. Cela a du sens puisque je fais très souvent répéter les gens et que j’entends régulièrement (trop peur de dire toujours) un léger bruit comme un sifflement lourd. Est-ce cela un acouphène?

Si je fais le point sur d’éventuels possibles symptômes, quelles en seraient les causes ? Je ne suis pas vieille ? Il s’agit plus généralement de personnes âgées qui sont sourdes, non ?.J’ai pourtant écrit le contraire. Ok je suis jeune MAIS je pourrais devoir porter un appareil…Mais pourquoi ? La génétique ? , mon mode de vie ?

Si je fais le bilan je me rends compte que le bruit est omniprésent dans ma vie, surtout en journée. Mon bureau se trouve dans une des rues les plus embouteillées de Paris. La nuisance sonore provient des klaxons, sirènes de police, des pompiers, ambulances, manifestations, bruit des voitures… Elle est d’autant plus difficile à gérer car nous avons du simple vitrage aux fenêtres. J’assiste souvent à des concerts et j’écoute toute la journée de la musique avec mes écouteurs sans fil. Il n’y a que le soir que je suis au calme.

Je prends donc rendez-vous avec un audioprothésiste dans le centre VivaSon le plus proche. Je verrai bien ce qu’il me dira et au moins je serai fixée.

Source : VivaSon

Publié le

04/11

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le rôle de l’audioprothésiste

Après avoir constaté des troubles auditifs, la plupart des patients consultent un ORL ou un audioprothésiste pour obtenir un diagnostic clinique et recevoir une aide adaptée à leur situation. Pour répondre à leurs attentes, ces professionnels vont les accompagner tout au long de trois étapes primordiales qui ne se résument pas au choix de l'appareil auditif adéquat.

Lire l'article

25/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

Vague de froid, ne négligez pas vos oreilles !

Depuis quelques jours, une vague de froid sec et glacial provenant de la Russie a envahi la France provoquant des baisses de températures importantes pouvant aller de -10°C jusqu’à -20°C avec le ressentit. Bien que le froid ait certains avantages sur le corps humain, il n’en reste pas moins offensif et vos oreilles en sont les premières impactées.

Lire l'article
L’Autorité de la concurrence rend son rapport d’étape sur le secteur de l’Audioprothèse. Vivason y est cité comme bon élève.

25/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

VivaSon, bon élève du rapport d’étape de l’Autorité de la concurrence

Notre article du 5 juillet dernier signalait la décision de l’Autorité de la concurrence de mener l’enquête sur le secteur de l’audioprothèse. La publication de son rapport d’étape ouvre une consultation publique qui invite les acteurs du secteur à répondre avant le 20 septembre à 46 questions, portant sur des problématiques identifiées par le rapport. Les principales problématiques concurrentielles ont été identifiées au niveau de la distribution au détail, même si quelques exceptions comme le réseau VivaSon ont été saluées.

Lire l'article