Audioprothésiste et opticien : deux experts bien différents

Audioprothésistes et opticiens sont experts de l’ouïe d'une part et de la vue d'autre part. On voit, cependant, de plus en plus d'opticien proposer d'équiper leurs client en appareils auditifs. Qu'en est-il de la qualité du service ?

Longtemps liées, l’audition et la vue ont pourtant des troubles bien différents qui exigent une expertise distincte. Si les audioprothésistes le savent, de nombreux opticiens et centres d’optiques proposent des appareils auditifs à leur clientèle pour diversifier leur activité. Un choix hasardeux pour la clientèle et la qualité des soins.

Chacun sa spécialité

Si 90 % des personnes étant équipées d’un appareil auditif portent également des lunettes, ces deux troubles arrêtent-là leurs points communs. C’est au cours des années 1980 qu’audioprothésistes et opticiens sont physiquement séparés : jusque-là, les deux spécialités étaient regroupées au sein de magasins communs. Depuis, les deux corps d’experts disposent chacun de leur enseigne, de leur équipement et de leur savoir-faire. L’achat sur Internet de montures optiques, la concurrence étrangère et d’autres facteurs mettent à mal les opticiens. Certains décident alors d’ajouter une corde à leur arc en accueillant dans leurs locaux, un audioprothésiste. Ou plutôt en se partageant, avec d’autres locaux de la région, un tel spécialiste. Un gain financier conséquent pour ces opticiens qui créent des « corners audition » au cœur de leurs boutiques. Une bonne idée pour les clients ? Rien n’est moins sûr.

Un service et une expertise revus à la baisse

Les troubles de la vue exigent un suivi de la part d’un médecin qui prescrit ensuite des verres adaptés que réalise l’opticien. L’audioprothésiste, lui, est à l’écoute de son client pour lui assurer confort et efficacité, mais aussi afin de distiller des conseils d’utilisation, d’entretien de leurs appareils auditifs. Le tout sur une base de confiance et dans la durée puisque l’audition évolue au fil des ans. Les réglages précis et la bonne adaptation du cerveau à ces changements ne peuvent être réalisés que par des audioprothésistes qui s’appuient sur leur équipement spécifique. Mêler les deux métiers, c’est donc offrir une relation client à la baisse et pénaliser les deux professions. Et surtout mettre à mal l’accompagnement des personnes devant être appareillées.

Publié le
Une étude de 2015 analyse les différents systèmes de remboursement des appareils auditifs et leurs conséquences sur l'appareillage des malentendants.

01/09

ARTICLE SUGGÉRÉ

Quel pays d’Europe assure la meilleure prise en charge pour vos appareils auditifs ?

Une étude produite par Luis Godinho, audioprothésiste et président du Syndicat national des audioprothésistes (UNSAF) et membre du Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance Maladie (HCAAM) analyse les différents systèmes de prise en charge publique des prothèses auditives. Cette étude a été réalisée à partir de données EuroTrak et porte sur sept pays d’Europe.

Lire l'article
Sonotone et histoire de l’appareil auditif

06/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le sonotone, cet ancêtre de l’appareil auditif

Le mot « sonotone » fait aujourd’hui parti du dictionnaire, mais savez-vous d’où il vient ? Aujourd’hui, VivaSon vous raconte l’histoire de l’audioprothèse. D’innovations en innovations, scientifiques et médecins ont permis de développer les appareils auditifs discrets et performants que nous proposons à nos patients.

 

Lire l'article
Lorsque vous écoutez votre voix dans un enregistrement, celle-ci peut vous sembler peu familière, et c'est tout à fait normal !

04/10

ARTICLE SUGGÉRÉ

Pourquoi n’aimons nous pas notre voix ?

Il vous est sans doute déjà arrivé d’entendre votre voix dans un enregistrement audio ou vidéo. Si elle vous a semblé étrange et peu familière, vous n’êtes pas le seul dans ce cas, car ce phénomène a une explication scientifique.

Lire l'article