Une étude suédoise démontre l’hérédité de l’acouphène bilatéral !

Une étude suédoise démontre l’hérédité de l’acouphène bilatéral !

Crédit Photo: Alona Kraft on Unsplash

D’après une étude suédoise, l’acouphène bilatéral, concernant les deux oreilles, serait héréditaire.

Nous avions déjà parlé de la possible hérédité de l’acouphène dans notre article du 17 mai dernier. Mais d’abord rappelons ce qu’est l’acouphène.  Il s’agit d’une sensation auditive désagréable qui n’est pas causée par un bruit extérieur mais interne. Allant du sifflement au bourdonnement, cette gêne peut  survenir brutalement. Elle est très inconfortable pour les 5 millions de personnes qui en seraient atteints, et touche parfois les personnes porteuses d’appareils auditifs.

Les derniers résultats montreraient que l’acouphène résulte de phénomènes externes (contre-indication médicamenteuse, otites, musique écoutée trop forte…) ; En revanche l’acouphène bilatéral, serait lui, inné.En effet les chercheurs de l’Institut suédois de Karolinska ont démontré que l’acouphène bilatéral se transmettait et était plus répandu chez les hommes que chez les femmes.

Un panel de 10 000 jumeaux a été testé et a révélé que, sur certaines paires, l’acouphène bilatéral était plus présent que chez d’autres. Mais comment arriver à cette conclusion puisque les gens testés sont tous jumeaux ou jumelles ?

Il existe en fait deux types de jumeaux : les jumeaux fraternels, deux ovules partageant un seul utérus et les « vrais » jumeaux, dit jumeaux identiques, qui proviennent d’un seul et même ovule.

La présence d’acouphènes bilatéraux étaient plus répandue chez les vrais jumeaux qui présentent un génome identique. On peut donc en conclure que  l’acouphène latéral est héréditaire.

Beaucoup d’autres études sont à venir dont les résultats ne manqueront pas de chambouler le monde de l’audition.

 

Source : hear-it.org

Publié le

04/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Vivre avec un trouble auditif

La plupart du temps, les personnes atteintes de déficiences auditives ne s’en rendent pas compte. Pourtant, les symptômes ne trompent pas! Eprouver des difficultés à suivre une conversation, accuser ses proches de ne pas articuler suffisamment, monter le volume de la radio de plus en plus fort… Ce sont bel et bien les signes précurseurs d’une perte de la faculté auditive.

Lire l'article