Avancée chirurgicale : la réparation d’un tympan perforé devient un jeu d’enfant !

Crédit photo : Dr Pierre Wauthy

Depuis à peine deux ans, le Dr. Issam Saliba a découvert, pratiqué et propagé une technique inédite de tympanoplastie, beaucoup plus simple et rapide que les techniques utilisées traditionnellement. Celle-ci ne nécessite pas d’hospitalisation car elle peut être réalisée en 20 minutes en clinique externe.

Vous ressentez une douleur à l’intérieur des oreilles ou vous souffrez d’écoulement désagréable, notamment après votre douche ou une baignade ? Pas de panique, vous présentez peut-être une banale perforation tympanique, souvent provoqué par un simple choc ou l’usage abusif des cotons-tiges. La plupart du temps, ce traumatisme courant est sans gravité et la guérison s’effectue de manière naturelle, sans intervention externe. Cependant, il arrive, sans que cela soit d’une grande gravité, que le tympan, membrane séparant l’oreille moyenne et le conduit auditif interne, soit durablement fragilisé et que les perforations tympaniques deviennent un phénomène chronique chez le patient. Dans ce cas, une opération chirurgicale, appelée myringoplastie ou tympanoplastie, est nécessaire.

Cette opération se déroulant habituellement sous anesthésie générale requiert une hospitalisation de plusieurs jours ainsi qu’une cessation des activités (travail ou études) d’au moins une semaine et se révèle donc relativement contraignante pour le patient. Elle permet de rétablir la solidité du tympan et d’éviter, de manière durable, que le tympan ne se perfore à nouveau.

Depuis à peine deux ans, le Dr. Issam Saliba a découvert, pratiqué et propagé une technique inédite de tympanoplastie, beaucoup plus simple et rapide que les techniques utilisées traditionnellement. Celle-ci ne nécessite pas d’hospitalisation car elle peut être réalisée en 20 minutes en clinique externe. De plus les patients peuvent reprendre leurs activités dans les heures suivant l’intervention.

Alors, quelle différence entre la Hyaluronic Acid Fat Graft Myringoplasty (HAFGM) et la myringosplastie ordinaire ? Tout d’abord l’oreille est anesthésiée localement avec un produit très bien toléré et à tout âge : la xylocaïne. Puis, le médecin prélève de la graisse au niveau de la nuque grâce à une micro-incision qu’il va greffer à la membrane du tympan afin de boucher le trou qui s’y présente. Par ailleurs, l’oreille moyenne (derrière le tympan) est au préalable remplie d’éponges résorbables, ce qui permet de supporter la graisse greffée tout au long de la guérison. Enfin, tout cela est recouvert par un produit naturellement présent dans l’oreille : un ester d’acide hyaluronique qui va accélérer le processus de cicatrisation.  

Cette technique non-contraignante et très rapide est accomplie avec succès (pas de nouvelle perforation par la suite) environ 9 fois sur 10, c’est-à-dire autant qu’avec une tympanoplastie traditionnelle. Les seules obligations qu’aura à respecter le patient seront une prise d’antibiotiques de 7 jours ainsi que la protection de l’oreille de l’eau pendant soixante jours afin de confirmer la guérison totale du tympan. 

Alors, si vous présentez les symptômes d’une perforation tympanique ou si vous souhaitez obtenir plus d’informations, n’hésitez pas à consulter votre médecin ORL !

 

Source : Lobe

Publié le
Dans le tout récent feuillet technique du mois de juillet publié par Audio-infos, un hommage est rendu à l’ ingéniosité de deux audioprothésistes.

26/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Un exemple d’ingéniosité chez les audioprothésistes

Travailler comme audioprothésiste ne saurait se résumer à la simple vente d’appareils technologiques. Les aides auditives ne sont vraiment utiles que lorsqu’elles s’adaptent aux spécificités de l’audition de chaque patient. Ainsi, être audioprothésiste suppose de poser des diagnostics pertinents et de comprendre le patient, qui exprime parfois quelques préférences, doutes ou craintes. Nous vous présentons aujourd’hui une démonstration d’ingéniosité, qui jette des lumières utiles et nouvelles sur la profession d’audioprothésiste.

Lire l'article