Un bracelet pour aider les sourds et les malentendants à communiquer

Crédit Photo : Novitac

Le dialogue est depuis toujours un des piliers de notre société. Mais aujourd’hui, nous interagissons sans cesse avec notre environnement et quantité d’individus, s’exprimer correctement est plus que jamais un fort prérequis pour s’épanouir. Pour les sourds et les malentendants, la difficulté à communiquer est une entrave bien connue et peut être l’origine d’un isolement social. Afin de lutter contre cet isolement, Interson Protac propose un bracelet de communication.

Un bracelet de communication

Difficile de s’épanouir quand communiquer est une souffrance. Lorsque le sentiment de gêner son interlocuteur par une énième répétition s’enracine, il est de plus en plus tentant d’éviter les situations de dialogue. C’est alors que l’isolement social débute, il représente hélas un sérieux danger pour la santé. Mais même sans isolement social, les difficultés de communication restent un problème à vaincre. Les risques et la pénibilité au quotidien doivent encourager l’innovation. Précisément, la société Interson Protac propose depuis récemment un tout nouveau bracelet connecté aux audioprothésistes. La fonction de cet appareil est bien-sûr d’aider les personnes sourdes et malentendantes à communiquer avec plus de facilité.

Un outil complémentaire

Œuvre d’une startup française nommée Novitact, le bracelet Unitact est un outil de communication complémentaire aux appareils auditifs. Fonctionnant à base de vibrations et d’avertissements lumineux, il doit simplifier les interactions entre personnes malentendantes et personnes normo-entendantes ou entre malentendants. Le bracelet utilise la connectivité Bluetooth au-travers d’une application mobile ou avec un autre bracelet, et recourt à un « langage de vibrations » pour transporter le sens du toucher vers de toutes nouvelles applications. 26 types de vibrations à différentes intensités et durées variables se joignent à des signaux lumineux pour proposer un langage alternatif.

Le smartphone comme intermédiaire

Le bracelet Unitact permet d’envoyer ou de recevoir des messages sur iPhone ou Androïd. Le smartphone, une fois joint au bracelet, devient un intermédiaire de communication. L’interlocuteur possédant lui aussi l’application recevra alors des messages sur son téléphone et répondra aussi le même biais. Le bracelet présente quatre programmes distincts pour s’adapter aux différentes circonstances du quotidien : la maison par exemple, ou encore le travail. Les messages sont ainsi programmés à l’avance pour répondre facilement et rapidement aux besoins de chaque situation. Les fabricants affirment que les possibilités de paramétrages sont illimitées, ce qui permet de renforcer sensiblement le lien entre la personne malentendante et ses proches ou ses collègues. Il est ainsi possible d’envoyer des vibrations pour inciter au contact visuel, ou encore signaler un danger ou un besoin. Une innovation qui devrait aider à vaincre les dangers de l’isolement. Le développement de solutions alternatives comme celle-ci pourrait être à l’origine de nouvelles pistes de réflexion, capables de transformer le quotidien des sourds et des malentendants sur le long terme.

 

Source : EDP-Audio

Publié le
Le traitement hormonal de la ménopause altère l'audition - VivaSon

18/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le traitement hormonal de la ménopause altère l’audition

La prise de certains médicaments, s’ils sont pris régulièrement ou en haute quantité peuvent avoir un impact sur l’audition. Ces médicaments sont dits ototoxiques. Une nouvelle étude à révélé que les traitements pour la ménopause peuvent avoir une incidence sur l’audition.

Lire l'article
La perte auditive comme facteur de dépression – VivaSon

24/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La perte auditive peut favoriser la dépression

Comme évoqué dans notre précédent article que vous pouvez retrouver ici, s’appareiller en cas de besoin améliore considérablement la qualité de vie. Néanmoins, s’équiper n’est pas forcément accessible pour tous. De ce fait, de nombreuses personnes tendent à sombrer dans la solitude.

Lire l'article
C’est bien connu, écouter de la musique ou entendre des sons de volume trop élevé peut dégrader sensiblement notre audition. Cependant, savons-nous réellement mesurer les risques ou détecter dans les faits les situations dangereuses ?

08/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Des habitudes à risque pour la jeunesse

La musique est un plaisir répandu, c’est un fait. Et comme pour toute chose qui concerne le plaisir, l’intensité est bien souvent recherchée. Certains diront bien-sûr qu’apprécier la musique tient davantage à la qualité plutôt qu’à la puissance sonore, et ils n’auront pas tort. Ceci dit, particulièrement chez les plus jeunes d’entre nous, les volumes élevés font partie intégrante de l’expérience musicale et cela peut présenter quelques dangers.

Lire l'article