Les bonnes habitudes contre le bruit

Crédit Photo : BFM Business

Qu’on le veuille ou non, le bruit est malheureusement omniprésent dans notre environnement, qu’il soit professionnel ou personnel. Mais ce n’est pas une raison pour rester passif face à cette situation. En effet, il faut être capable non seulement de reconnaître une situation dangereuse mais également d’adopter dès à présent les bons gestes pour éviter de subir un traumatisme sonore, préserver son ouïe et retarder le besoin de porter un appareil auditif. Voici quelques gestes simples qui peuvent grandement améliorer la qualité de votre quotidien.

 Se protéger du bruit au travail

Dans votre environnement professionnel, lorsque le bruit devient trop important et donc gênant, il ne faut pas hésiter à utiliser des protections auditives. Très efficaces, elles sont formées à partir de silicone et peuvent donc se mettre totalement à la forme de votre conduit auditif, assurant ainsi confort et efficience. Il en va de même avec les bouchons d’oreilles en mousse qui diminuent assez bien le niveau de décibel extérieur. Toutefois, si vous êtes gênés par ces solutions, il existe aussi des méthodes dites extra-auriculaires, comme les casques de types coque par exemple. Ils ont l’avantage de pouvoir se mettre et s’enlever très facilement, ce qui facilite donc leur utilisation en fonction des besoins. Pour finir, il est fortement conseillé de prendre une pause toutes les 2h environ afin d’éviter une forte exposition à la nuisance sonore durant des périodes trop longues.

De plus, si vous constatez que le bruit sur votre lieu de travail est un élément récurrent et problématique, n’hésitez pas à en parler à vos collègues ou votre direction. En effet, la loi protège les travailleurs concernant le bruit et les employeurs doivent fournir des solutions pour amoindrir les risques de troubles auditifs.

A la maison ou dehors, rester vigilant et écouter son corps

De manière plus personnelle, il est possible de limiter son exposition au bruit, notamment en ce qui concerne l’écoute musicale. En effet, les médecins recommandent de ne jamais dépasser  4h d’écoute par jour ! Le fait de diminuer le son et de ne jamais le mettre au maximum, ce à quoi on s’habitue trop vite, permet également de réduire les risques et de préserver son audition à long terme ! D’autre part, veillez à ne pas succomber à la mauvaise habitude consistant à monter le son le plus possible dans les transports en commun ou dans la rue en vue de masquer le bruit extérieur. Cela est extrêmement néfaste pour le système auditif, bien que l’on ne s’en rende pas compte puisque le bruit de votre musique est dans ce cas relativement égal à un bruit inférieur en milieu plus silencieux. Enfin, comparer le niveau sonore des appareils électroménagers que vous achetez peut être judicieux car cela peut avoir un réel impact sur votre quotidien !

Toutefois, si vous ressentez la moindre gêne auditive, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste. Dans le cas de problème de surdité plus sévères, il faut savoir que de nos jours il existe un très grand nombre d’appareils auditifs qui allient à merveille confort, discrétion et efficacité.

Source : VivaSon

Publié le

25/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

La pollution sonore

La pollution sonore, un phénomène de plus en plus préoccupant, serait à l'origine de la mort de 10 000 personne chaque année.

Lire l'article
lors d'une grossesse altère l'audition chez le nourrisson Vivason

18/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Fumer lors d’une grossesse altère l’audition chez le nourrisson

Fumer pendant la grossesse est aujourd’hui la première cause de mortalité chez les nourrissons. L’exposition à la nicotine est destructrice  autant pour le consommateur que pour le fœtus. Une récente étude, réalisée par l’université de Freie prouve que cette addiction altère également l’audition des nourrissons.

Lire l'article