Campagne d’appareillage à Paris : une initiative audition solidarité

Campagne d’appareillage à Paris : une initiative audition solidarité

Marc-Olivier Jodoin on Unsplash

Les 23 et 24 janvier dernier se tenait la 17ème mission en France de l’association audition solidarité.  Cette 1ère mission de l’année 2018,  s’est déroulée à l’hôpital Rothschild en partenariat avec l’AP-H.et a permis d’appareiller gratuitement 52 personnes.

Créée en 2008 par 3 amies, l’association fédère des professionnels de l’audition, audioprothésistes, fabricants et mécènes afin de venir en aide aux plus démunis. Alors qu’elles passent une soirée ensemble, Christine Bourger et Odile Petit qui travaillent dans l’audioprothèse et Carole Ercole, musicienne de formation et fondatrice d’une école de musique Music School à Metz, émettent le souhait de lancer un projet pour aider les autres. Mme Ercole qui a enseigné à des enfants sourds profonds et œuvre activement pour la prévention auditive dans le domaine musical explique : « La quarantaine venant, il nous fallait faire quelque chose de notre vie, lui donner un sens ». Mme Petit, alors responsable administratif et financier de centres d’audition à Metz et ses environs, leur fait part du gâchis dont elle est témoin : des milliers d’appareils auditifs obsolètes, endommagés ou parfois jamais portés finissent dans les placards voir dans des poubelles. A l’instar des lunettes, pourquoi ne pas leur donner une seconde vie, en les réparant, en les remettant en conformité et en les distribuant aux plus démunis ?

Audition solidarité était née. Le plan d’action était simple : permettre aux plus démunis de s’appareiller gratuitement et de bénéficier de l’accompagnement d’audioprothésistes. Des collectes permettant de récupérer des audioprothèses usagées ou cassées ont été organisées. Les aides auditives remises en état de marche et s distribuées à ceux qui en ont besoin.  Au-delà de l’appareillage, le vrai challenge consiste également à assurer à ces patients un vrai suivi. Des bénévoles ont donc permis lors de journées dédiées de rencontrer les personnes appareillées afin de s’assurer du bon fonctionnement de leurs équipements. Les fabricants jouent également un rôle essentiel en offrant des piles. Sans piles, les audioprothèses ne fonctionnent pas. Depuis les actions se mènent au-delà des frontières puisque l’association vient également en aide aux enfants sourds du monde entier.

A l’heure où le reste à charge fait débat heureusement qu’il existe des actions comme celles –ci. Les bénévoles et professionnels engagés au côté d’Audition solidarité permettent  aux plus démunis de ne pas se désocialiser davantage. La surdité doit être combattue car, non soigné, le patient se retrouve dans un état de dépendance et de démence.

 

Source : auditionsolidarite.org

Publié le
Misophonie : quand les sons deviennent un enfer

08/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La misophonie ou la haine des sons

Vous vous hérissez lorsque quelqu’un froisse du papier d’aluminium, vous ne supportez pas le bruit d’une craie sur un  tableau noir ou le son de la mastication des autres vous exaspère ? Il est tout à fait normal de ne pas apprécier certains sons, mais lorsque l’agacement se transforme en haine impossible à surmonter, on parle de misophonie. Ce trouble neuropsychiatrique se caractérise par une véritable aversion pour certains sons, extrêmement dérangeant dans le quotidien des individus touchés.  

 

Lire l'article