Les audioprothésistes s’engagent auprès des patients et communiquent sur la qualité du service

Crédit Photo : Vmsys

A l’occasion de l’adoption récente de la charte des bonnes pratiques de l’audioprothésiste, c’est toute la profession qui s’engage auprès des patients. Il s’agit aussi d’une excellente opportunité afin de communiquer sur la qualité des prestations et de rappeler les réalités du métier d’audioprothésiste et des appareils auditifs.

Une charte de 10 engagements

L’audioprothésiste est un professionnel dont les connaissances techniques lui permettent d’aiguiller au mieux les patients et de leur proposer les appareils auditifs les plus adaptés. Chaque aide auditive est un appareil aux caractéristiques bien précises, et certains dispositifs sont plus efficaces que d’autres pour traiter vos troubles auditifs. Dans un effort de transparence et afin de replacer le service d’audioprothèse à sa juste place, la profession a adopté le 14 novembre dernier une charte de bonnes pratiques. Cette charte en « 10 engagements de l’audioprothésiste » est le résultat d’un engagement général de la part du CNA (Collègue National de l’Audioprothèse), du Synéa (Syndicat national des entreprises de l’audition), de l’Unsaf (syndicat national des entreprises de l’audition) et du Synam (Syndicat des centres d’audition nationaux mutualistes).

Un mouvement à l’unisson

Cette démarche illustre la volonté des audioprothésistes de construire un futur pour l’audioprothèse où la qualité des services est affichée et sans ambiguïté. Il s’agit de donner plus de visibilité à la « démarche qualitative et déontologique » de la profession. Détection gratuite des troubles auditifs, explications adaptées, devis clair et détaillé, essai préalable pendant « une période minimale de 2 semaines avant acquisition », suivi régulier et illimité, tant de points qui témoignent des réalités d’une profession bien souvent injustement dénigrée.

Une confiance méritée

Cette charte sera affichée chez les 3300 audioprothésistes exerçant en France. Derrière cet engagement se trouve aussi l’idée que la confiance n’est pas négociable mais bien méritée et garantie. Coupant court avec les aprioris et toutes les idées fausses que l’on pourrait avoir, cette charte envoie un signal positif tant à destination des patients que des pouvoirs publics. L’audioprothèse est une nécessité médicale dans notre société, et s’accompagne d’un professionnalisme à la hauteur de sa tâche. En se reconnectant avec les réalités factuelles du métier, il n’apparaît plus justifier de négliger son audition ou l’audioprothèse en général.

Source : EDP-Audio

Publié le
Peu de temps après la publication des résultats de l’enquête menée par l’Autorité de la Concurrence, l’ Unsaf réagit et critique une approche consumériste.

19/12

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’ Unsaf réagit à l’enquête menée par l’Autorité de la concurrence

Peu de temps après la publication de l’enquête menée par l’Autorité de la concurrence, l’Unsaf réagit et donne un avis non-équivoque sur les propositions de l’institution. Rappelons que l’Autorité de la Concurrence encourageait la dissociation de la vente d’appareils auditifs avec la vente de suivis, ainsi que la suppression du numerus clausus.

Lire l'article
Appareil auditif pour tous : une économie de 1,7 milliards €

23/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Appareiller tous les malentendants de France représenterait une économie de 1,7 milliards d’euros

La semaine dernière, le 38ème Congrès des audioprothésistes rassemblait des professionnels de l’audition divers et variés pour échanger sur les avancées techniques permettant d’améliorer la vie des malentendants. Lors des conférences organisées, une étude inédite révélant le prix des troubles auditifs pour la sécurité sociale fut présentée, montrant clairement que l’appareil auditif pour tous serait un gain énorme pour la société, d’un point de vue économique et sanitaire.

 

Lire l'article

17/11

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les patients, satisfaits du suivi en audioprothèse, sont aussi satisfaits des forfaits de prise en charge

La reconnaissance envers les appareils auditifs est en train de grandir peu à peu. S’il est vrai que la question du prix préoccupe certains d’entre nous, nous pouvons rester optimiste quant à l’amélioration de la prise en charge dans un futur proche. Quoi qu’il en soit, une étude récente révèle l’opinion positive des patients à l’égard du service d’audioprothèse et des forfaits de prise en charge.

Lire l'article