Chien guide pour malentendants, ça existe !

Chien guide pour malentendants, ça existe !

Josef Reckziegel on Unsplash

Recevoir un chien guide relève du parcours du combattant. D’abord par ce que le dressage est long et compliqué. Ensuite parce qu’il y a peu de structures encadrent les formations.

En France les chiens guides relèvent de collectifs associatifs qui travaillent de concert avec les élevages et centres de dressage agréés. Ils remettent ensuite les chiens aux personnes sélectionnées qui en ont besoin. Il y a malheureusement peu d’élus tant l’entrainement des canidés est long et complexe.  On compte environ 200 chiens d’aveugles remis à leurs nouveaux maîtres chaque année, à travers une dizaine d’associations. Ces associations sont regroupées en un collectif national fondé en 1972, la FFAC (Fédération Française des Associations Chiens guides d’aveugles).

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître il n’existe qu’une association de chiens d’assistance pour personnes sourdes ou malentendantes. Basée en Midi-Pyrénées, l’association « Les Chiens du Silence » est la seule à former  des bergers australiens à devenir les oreilles de leurs maîtres. Depuis 7 ans ils placent des chiens ayant pour mission de les prévenir en cas de bruits, téléphone, sonnette ou tambourinement à la porte d’entrée, cris du nourrisson, voiture,…. Cathy Bire et son mari ont ainsi placé 24 chiens guides. Repérés et sélectionnés par les éleveurs selon leurs aptitudes à l’écoute les chiens passeront 16 mois en famille d’accueil. Ils se familiariseront ainsi aux différents bruits. De retour chez Cathy ils seront formés aux bruits et situations pour lesquels avertir leurs maîtres. Ils apprendront enfin à comprendre le langage des signes et la façon de prévenir les personnes qui n’entendent pas.  Ils devront être calmes et bien se tenir en milieu public.

Pour toutes ces personnes qui ont une déficience auditive le chien est un vrai recours en plus d’être une présence réconfortante. Mais bien qu’affublé d’un gilet bleu sur lequel « chien d’assistance » est inscrit, bon nombre se voient encore refuser l’accès de lieux publics. Aux Etats-Unis les chiens guides pour malentendants sont présents depuis quarante et donc très bien accueillis. En France l’association de Cathy compte sur les donations pour former plus de chiens et faire évoluer les mœurs. Avec une formation qui coûte environs 10 500€ par chien, les dons sont nécessaires. Vous pouvez effectuer un don, déductible à 66%,en contactant l’association.

 

Source : uneoreilleavertie.com

 

 

Publié le
Troubles auditifs : un diagnostic difficile à admettre

09/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le déni des troubles auditifs, un phénomène encore trop répandu

Une étude menée aux Etats-Unis par le fabricant d’appareils auditifs Sivantos montre de manière claire que les préconçus sur les troubles de l’audition sont encore bien présents. En effet, les personnes âgées ignoreraient pour la plupart leurs problèmes d’audition, refusant tout traitement et passant donc à côté des bénéfices que pourrait leur apporter une aide auditive.

Lire l'article
Crédit photo : Thaiyogacenter

17/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Maladie de Ménière

La maladie ou syndrome de Ménière est une maladie chronique qui touche l’oreille interne. Elle se caractérise par une perte de l’équilibre et une baisse de l’audition. Celle-ci touche principalement les femmes et se développe généralement passé 30 ans.

Lire l'article
Certaines personnes sont capables de s’accommoder de leurs acouphènes plus aisément que d’autres. Notre cerveau tient une place centrale dans ce phénomène.

23/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’utilisation de notre cerveau affecte nos acouphènes

Le cerveau reçoit et interprète quantité de signaux qu’il délivre finalement à notre conscience. Cette gêne particulièrement handicapante que représente les acouphènes est elle aussi soumise au travail interprétatif du cerveau. Ainsi, au-delà des seules déficiences physiques, c’est aussi le fonctionnement cérébral qui est contributeur de la nature et de l’intensité des acouphènes dont souffre tant d’individus. Une étude récente nous en dit plus.

Lire l'article