Le rôle de l’audioprothésiste

Après avoir constaté des troubles auditifs, la plupart des patients consultent un ORL ou un audioprothésiste pour obtenir un diagnostic clinique et recevoir une aide adaptée à leur situation. Pour répondre à leurs attentes, ces professionnels vont les accompagner tout au long de trois étapes primordiales qui ne se résument pas au choix de l'appareil auditif adéquat.

1ère étape : le bilan auditif

L’audioprothésiste va réaliser une série de tests techniques pour évaluer le niveau d’altération de la fonction auditive. En plus de l’évaluation du degré de surdité dans les différentes fréquences, ces tests vont soumettre le patient à des situations différentes (environnement bruyant et environnement calme) et mesurer son degré de compréhension et de réponse.

Vous pouvez réaliser un premier bilan auditif en ligne.

2ème étape :  le bilan personnel

Après avoir déterminé le niveau de déficience auditive du patient, l’audioprothésiste va discuter et chercher à identifier ses habitudes pour lui proposer l’aide auditive la plus adaptée. Des réponses complètes lui permettent de se faire une idée précise des besoins et des caractéristiques propres au patient.

Chaque patient demande une attention particulière nécessaire à la compréhension de son environnement et de ses attentes. VivaSon met un point d’honneur à former un personnel compétent et dévoué, capable d’encadrer et de conseiller tous les patients. L’audioprothésiste doit en plus de corriger les troubles auditifs, sélectionner avec le client un appareil qu’il sera prêt à inclure dans son quotidien.

En plus de l’efficacité, les principaux facteurs qui sont pris en compte dans le choix d’une aide auditive sont la taille, la discrétion, la facilité d’utilisation et l’entretien. VivaSon dispose d’une large gamme de produits. Pour s’adapter au mieux avec la morphologie de chacun, il existe deux grandes catégories de prothèses auditives :

  • le contour d’oreille : ils sont devenus de plus en plus discrets
  • l’appareil intra auriculaire : ils sont pratiquement invisibles à l’intérieur du conduit auditif.
  • Le choix de la prothèse auditive ne s’arrête pas là, les audioprothésistes vont établir avec l’intéressé, les derniers réglages pour que l’appareil soit parfaitement adapté

3ème étape : l’accoutumance à la technologie

Cette dernière étape dure quelques semaines et correspond à une phase d’essai et d’étalonnage de nos technologies. L’audioprothésiste va communiquer avec son patient très régulièrement pour avoir des retours précis et corriger les derniers détails qui lui empêcheraient de s’habituer à ses prothèses. Ces réglages sont réalisés à l’aide d’une technologie avant-gardiste et d’un personnel compétent.

Une fois que tous les réglages seront effectués l’audioprothésiste restera disponible pour modifier l’appareillage et le faire évoluer avec l’audition du client pour favoriser son confort en toute situation.

Publié le

28/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

VivaSon ouvre un centre à Clichy

VivaSon s’agrandit et ouvre un nouveau centre à Clichy. Cette démarche illustre l’aspiration première de VivaSon : favoriser l’audition pour tous. L’occasion aussi, de promouvoir le Mois de l’Audition.

Lire l'article

02/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

La FNEA dénonce l’assouplissement du numerus clausus

A la fin de l’année dernière, l’Autorité de la Concurrence révélait les conclusions de son enquête menée sur le secteur des prothèses auditives. Deux préconisations phares venaient bouleverser le paysage de l’appareillage auditif. S’en suivait une levée de bouclier de l’UNSAF, du CISS que nous avions déjà mentionné dans nos articles précédents. FNEA (Fédération nationale des étudiants en audioprothèse) vient à son tour de prendre position contre les propositions de l’Autorité.

Lire l'article