Comment prolonger la durée de vie de vos appareils auditifs ?

Crédit Photo : Lobe

Après avoir enfin trouvé une aide auditive digne de ce nom, vous aimeriez qu’elle garde son efficacité et son confort. Certaines habitudes permettent d’accroître la longévité des prothèses auditives.

Les règles de bases

La première règle est simple, notez et respectez les conseils d’utilisations fournis par votre audioprothésiste et par le mode d’emploi. Ensuite, évitez tout choc ; l’appareil est composé de matériaux fragiles. Pour cela, il est conseillé de le conserver dans son emballage d’origine lorsqu’il n’est pas utilisé et de positionner une serviette sur ses genoux lorsqu’on le manipule. Certains composants étant hydrophobes, il faut éviter tant que possible tout contact avec une source d’humidité. Conservez votre appareil dans un endroit sec et enlevez le avant de faire votre toilette ou d’appliquer un produit de type spray dans vos cheveux. Votre audioprothésiste peut vous conseiller des produits anti-humidité à placer dans la boite de rangement si nécessaire. Évitez également l’exposition à la lumière ou à une source de chaleur trop intense.

Le nettoyage quotidien

Pour que votre prothèse auditive fonctionne plus longtemps, pensez à la nettoyer quotidiennement à l’aide d’un chiffon propre. N’oubliez pas d’enlever et d’essuyer la pile après chaque utilisation. Il est fortement déconseillé d’utiliser du détergeant ou de l’alcool pour le nettoyage de la prothèse. Utilisez des produits recommandés par notre équipe. S’il s’agit de sprays, évitez de les appliquer directement sur l’appareil au risque d’abimer le microphone embarqué. Pensez également à nettoyer votre conduit auditif pour enlever l’excès de cérumen d’oreille avant de porter votre prothèse. Enfin, renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour savoir si les frais de nettoyage et d’entretien sont pris en compte dans les remboursements ; la Sécurité Sociale rembourse quant à elle jusqu’à 36,59€ par prothèse.

L’entretien adapté à votre type de prothèse

Si vous possédez un appareil dit « contour d’oreille », il faudra nettoyer quotidiennement l’embout à l’aide d’un chiffon et deux fois par mois le tremper dans une solution effervescente adaptée. Pensez à vérifier l’état de l’embout régulièrement ; celui-ci doit maintenir l’étanchéité de l’appareil. Un embout usager peut donner lieu à des sifflements et des parasites lors de l’utilisation des prothèses. Si vous possédez un appareil dit « intra auriculaire », appliquez les gestes d’usages énoncés plus haut. Si votre appareil possède un filtre anti-cérumen, n’oubliez pas de vérifier son état et de le renouveler si nécessaire. Tout comme l’entretien et le nettoyage, la Sécurité Sociale prend en charge un pourcentage des frais de renouvellement et certaines mutuelles les remboursent entièrement. N’hésitez pas à consulter des membres de notre équipe dans un de nos centres si vous avez des conseils sur les produits de nettoyage et l’entretien de vos prothèses VivaSon. 

 

Source : VivaSon

Publié le
Tout savoir sur les capacités de la mémoire auditive - VivaSon

27/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

Mémoire auditive : enfin tout savoir

La mémoire auditive se développe dès l’enfance. Cela permet le processus d’acquisition des connaissances en commençant par la communication. Cependant, la mémoire auditive n’est pas seulement utile à l’enfance. Elle permet également une mémoire par les sons, et ce, à tout âge.

Lire l'article

16/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Accepter la perte auditive

La perte auditive, quand elle survient à l'âge adulte, est un véritable tabou pour les patients. Pourtant, 2/3 des personnes au-delà de 65 ans sont atteintes de presbyacousie. Alors, aucune raison de se sentir seul ou honteux, d'autant plus que des solutions existent !

Lire l'article
C’est bien connu, écouter de la musique ou entendre des sons de volume trop élevé peut dégrader sensiblement notre audition. Cependant, savons-nous réellement mesurer les risques ou détecter dans les faits les situations dangereuses ?

22/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Des habitudes à risque pour la jeunesse

La musique est un plaisir répandu, c’est un fait. Et comme pour toute chose qui concerne le plaisir, l’intensité est bien souvent recherchée. Certains diront bien-sûr qu’apprécier la musique tient davantage à la qualité plutôt qu’à la puissance sonore, et ils n’auront pas tort. Ceci dit, particulièrement chez les plus jeunes d’entre nous, les volumes élevés font partie intégrante de l’expérience musicale et cela peut présenter quelques dangers.

Lire l'article