Communiqué UNSAF : Lien entre trouble de l’audition et les 3 D

Communiqué UNSAF : Liens entre trouble de l’audition et les 3 D

Cristian Newman on Unsplash

Dans son communiqué de presse du 7 février dernier l’UNSAF revient sur l’affirmation de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) d’un lien entre troubles auditifs et les 3 D (dépression, dépendance et démence).

Le Syndicat national des audioprothésistes met en avant les récents travaux du Pr Amieva et de son équipe selon lesquels des patients souffrants de troubles auditifs non appareillés auraient plus de risques d’être sujets à la dépendance, démence, et dépression que des personnes appareillées. Selon les résultats d’une étude de 25 ans les troubles de l’audition non soignés seraient à l’origine de cas de dépression et déprime sévère dont certains ont conduit à la mort.

Depuis quelques années déjà nombreux sont travaux affirmant la corrélation entre audition défectueuse non traitée et crise de démence. Les scientifiques le clament, une mauvaise audition enferme le malade qui non appareillé se désocialise. La dépendance et la démence font leur apparition et dégrade la santé générale du patient, ce qui peut entrainer le décès prématuré. Les acteurs de l’audition sont à pied d’œuvre depuis plusieurs années pour que les pouvoirs et l’opinion publique prennent conscience de ce mal.  Les résultats publiés le 7 février par l’INSERM relèvent cette fois d’une étude très longue. Elle porte sur des patients âgés qui ont été suivis durant 25 ans. Jamais une étude de ce genre n’a été aussi longue. Plus de 3 700 personnes, âgées de  plus de 65 ans, y ont participé.

Cette étude a également permis de mesurer l’impact économique de ne pas traiter les déficiences auditives. Sur le long terme les patients non soignés développent d’autres pathologies très graves nécessitant la prise en charge totale. Donc une explosion des coûts de santé. C’est avec ce genre d’étude que le gouvernement prend davantage conscience de l’importance de permettre à tous de se soigner. Espérons que les soins seront très prochainement mieux remboursés et que l’opinion publique se rendra compte de l’importance de se faire dépister. Il est possible de faire un test auditif en ligne puis de prendre rendez-vous avec un audioprothésiste pour un bilan gratuit.

Source : Unsaf.org

 

Publié le

17/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Est-ce que la présence d’acouphènes est héréditaire ?

La présence d’acouphènes au quotidien est fortement désagréable. Bien qu’il existe des solutions pour soulager la gêne, comme le port d’un appareil auditif, ce mal ne se soigne pas. Dans l’optique de trouver un traitement aux acouphènes, de nombreuses recherches sont en cours. L’idée étant de savoir si la pathologie est héréditaire, et, si c’est le cas, d’y remédier.

Lire l'article