Le coton-tige entraîne 34 admissions de nourrissons journalières aux urgences

Coton-tige : 34 admissions de nourrissons journalières aux urgences - VivaSon

Crédit Photo : Penseleve

Nettoyer ses oreilles à l’aide d’un coton-tige est un geste hygiénique, presque quotidien, que la plupart de la population utilise. Néanmoins, les cotons-tiges ont tendances à abîmer le conduit auditif. Ainsi ce sont chaque jour 34 nourrissons qui sont hospitalisés aux Etats-Unis.

L’utilisation du coton-tige pour nettoyer ses oreilles est à réaliser avec modération. Plusieurs praticiens recommandent même de ne pas se laver les oreilles. Les cotons-tiges, s’ils ne sont pas utilisés correctement, peuvent abîmer le conduit auditif. De plus, ceux-ci ont tendance à provoquer des bouchons de cérumen mais aussi d’accentuer le risque d’infections.

Une récente étude réalisée par le docteur Zeenath S. Ameen et son équipe met en évidence la dangerosité de ces outils pour nettoyer les oreilles. En effet, d’après la recherche publiée dans The Journal of Pediatrics, environ 34 nourrissons seraient admis chaque jour aux urgences pour des blessures causées par le coton-tige.

L’étude à été menée suivant les données de surveillance nationale des blessures électroniques (NEISS). Les données permettent d’avoir des informations nationales sur les facteurs influant la santé et les traumatismes pédiatriques liés à l’utilisation des cotons-tiges aux USA. Sur 20 années, 263 338 enfants de moins de 18 ans se sont vu hospitalisés pour des lésions des tissus du conduit auditif dues à l’utilisation du coton-tige. En moyenne, 67,4 % des admis étaient âgés de 8 ans et moins et 40,2 % avaient entre 0 et 3 ans.

Les causes de cette hospitalisation sont nombreuses. La plus fréquente provient lors du nettoyage. La seconde provient lors d’activités de jeux et la dernière tout autant significative résulte d’une utilisation du coton-tige autonome. Ces personnes ont consultés après avoir ressenti des douleurs, saignements ou la sensation de la présence d’un corps étranger.

Bien que les soins administrés permettent d’enlever la gêne rapidement, certaines blessures peuvent être plus sérieuses et avoir de lourdes répercutions. Notamment, des complications cérébrales ou des méningites. Egalement, une surdité qui peut s’accompagner du port d’un appareil auditif. Aujourd’hui, dans l’esprit des consommateurs l’utilisation du coton-tige reste la meilleure solution hygiénique pour nettoyer ses oreilles. Or celles-ci sont, par nature, autonettoyantes.

 

Source : Science et Avenir

Publié le

25/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

Vague de froid, ne négligez pas vos oreilles !

Depuis quelques jours, une vague de froid sec et glacial provenant de la Russie a envahi la France provoquant des baisses de températures importantes pouvant aller de -10°C jusqu’à -20°C avec le ressentit. Bien que le froid ait certains avantages sur le corps humain, il n’en reste pas moins offensif et vos oreilles en sont les premières impactées.

Lire l'article
Le nombre d’étudiants admis en école d’audiprothèse a récemment été fixé au nombre de 200. Cette modification est déclarée par le gouvernement.

16/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

200 étudiants admis en école d’audioprothèse

Le nombre d’étudiants admis en école d’audioprothèse n’est pas le fruit d’une logique hasardeuse. Ce nombre est en effet déterminé par un arrêté que vous pouvez vous-même consulter sur le site legifrance. C’est le 22 juillet dernier que cette information a été révisée, plaçant à 200 étudiants les admissions possibles en école d’audioprothèse.

Lire l'article