Equipements de protection individuelle sur le lieu de travail

Les nuisances sonores sur le lieu de travail sont souvent à l’origine de troubles auditifs chez les travailleurs qui y sont confrontés, un constat vérifié dans le BTP. 

Les nuisances sonores sur le lieu de travail sont souvent à l’origine de troubles auditifs chez les travailleurs qui y sont confrontés.

Ce constat est vérifié dans le BTP où les bruits des marteaux piqueurs et autres machines de chantiers sont source d’émissions sonores assourdissantes.

Pour protéger leurs oreilles de ces décibels beaucoup trop élevées, les travailleurs concernés doivent être dotés d’équipements et protection individuelle (EPI) adaptés.

Pour mesurer l’efficacité de ces protections, des tests ont été effectués sur la zone de travail de ces ouvriers, mais également en laboratoire. Il s’est avéré que le test en laboratoire a été plus concluant que le premier ! Pour réussir à déterminer les raisons de cet écart, l’équipe de Hugues Nélisse, de l’Institut de recherche Robert-Sauvé à Montréal a réalisé une étude sur un groupe de 24 travailleurs appartenant à huit sociétés différentes.

Un microphone miniature a été inséré dans le canal auditif des sujets dans le but de suivre l’efficacité des différents EPI, et ce, dans des contextes divers (conditions de travail, météo. etc). Le résultat de cette étude a prouvé que l’équipement de protection de doit pas être choisi négligemment mais s’appuyer sur des données importantes et prendre en compte le bruit ambiant en plus des décibels produits par les machines.

Publié le
C’est bien connu, écouter de la musique ou entendre des sons de volume trop élevé peut dégrader sensiblement notre audition. Cependant, savons-nous réellement mesurer les risques ou détecter dans les faits les situations dangereuses ?

22/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Des habitudes à risque pour la jeunesse

La musique est un plaisir répandu, c’est un fait. Et comme pour toute chose qui concerne le plaisir, l’intensité est bien souvent recherchée. Certains diront bien-sûr qu’apprécier la musique tient davantage à la qualité plutôt qu’à la puissance sonore, et ils n’auront pas tort. Ceci dit, particulièrement chez les plus jeunes d’entre nous, les volumes élevés font partie intégrante de l’expérience musicale et cela peut présenter quelques dangers.

Lire l'article