La santé connectée se prépare à devenir la médecine de demain

Crédit Photo : Medissimo

L’esanté n’a cessé de se développer ces dernières années, et se place peu à peu au centre des traitements médicaux et de la prévention. La raison derrière ce développement de la santé connectée est en réalité bien simple : cela facilite la vie. Des besoins jusqu’alors inexprimés ou difficilement contentés voient soudain apparaître des solutions à prix abordables dans les objets les plus courants de notre société, les téléphones. Personnalisation, adaptabilité, richesse d’informations, conseils, interactivité… l’e-santé se présente ni plus ni moins comme le futur de la médecine.

Mieux vaut prévenir que guérir

Le suivi médical est une pierre angulaire de la médecine. Au cœur de cette logique se trouvent les smartphones et leurs applications de santé, capables d’interagir avec l’utilisateur comme des médecins de poche. C’est en grande partie pour cette raison que le gouvernement français souhaite encourager ce phénomène de santé connectée. La ministre de la santé Marisol Touraine avait en juillet dernier présenté sa stratégie nationale en matière d’ esanté, cela afin d’atteindre sans tarder ce futur que nous attendons tous. Il s’agit avant tout de mieux accompagner les patients au quotidien, dans le but de prévenir plus tôt, de réagir plus vite et de rendre chaque patient plus autonome. Avec son pilulier connecté, Medissimo s’inscrit dans cet effort d’amélioration du suivi et de simplification de la prise de traitements avec des solutions intéressantes.

Une médecine connectée

Faisant bon usage des technologies, Medissimo coach ses patients de manière intelligente et connectée afin qu’ils n’oublient plus jamais de prendre leurs médicaments. Entre vous-même, votre aidant et votre médecin, le pilulier imedipac et son application vous guident et vous assistent pour une médecine pratique et facile. Le confort et l’autonomie n’ont jamais été aussi accessibles. La santé connectée se manifeste sous des formes de plus en plus variées, et il est relativement simple de trouver d’autres exemples remarquables. Le domaine de l’audition en est un, d’importants progrès ont en effet été réalisés ces dernières années. Les appareils auditifs sont désormais bien loin de l’image désuète des sonotones. Ultra-connectés, ces dispositifs peuvent se lier à tous les appareils de la maison pour un confort optimal, ils contribuent eux-aussi à préserver l’autonomie des utilisateurs et luttent contre le vieillissement cognitif. Dans le catalogue VivaSon, l’on peut voir que ce genre d’appareil connecté devient en réalité la norme. (Tant d’autres objets connectés à fonction médicale existent déjà, les appareils mesurant la tension artérielle ou encore ceux surveillant le sommeil.) Petit à petit, toutes ces fonctions médicales seront intelligemment regroupées et leurs données analysées pour un suivi parfait de votre santé. Il vous sera dès lors facile de consulter vos informations médicales à tout moment ou de personnaliser vos soins d’après votre mode de vie, et votre médecin pourrait bien penser à vous soigner avant même que vous n’y pensiez.

Publié le

17/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Phonak publie une étude sur le rapport entre perte auditive et dépression

Le fabricant d’appareils auditifs Phonak a récemment publié les résultats d’une étude sur le lien entre perte auditive et dépression. Celle-ci démontre d’une part l’impact fortement négatif des troubles de l’audition sur le bien-être et la corrélation direct entre perte de l’audition et dépression. D’autre part et de manière encourageante, l’étude met l’accent sur l’efficacité des aides auditives dans l’amélioration de la qualité de vie des malentendants notamment par la disparition de la sensation d’isolement qu’ils peuvent ressentir.

Lire l'article
La Drees publie chaque année un ensemble de statistiques relatives aux professions de santé. Voici un point sur la profession d’ORL.

06/09

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’évolution de la profession d’ ORL d’après les statistiques de la Drees

La Drees publie chaque année un ensemble de statistiques relatives aux professions de santé. Il est alors possible de faire un état des lieux, de mesurer la croissance d’effectif dans chaque profession et cela selon certaines variables. Etre au courant des évolutions professionnelles, c’est aussi avoir une idée de la manière dont change la médecine et d’imaginer les consultations de demain. Nous nous intéressons ici aux ORL.

Lire l'article
Les amplificateurs auditifs en vente libre dans les pharmacies peuvent mettre en danger votre audition s'ils ne respectent pas certains critères

11/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Assistants d’écoute : restons vigilants

La vente d'amplificateurs auditifs est autorisée en pharmacie depuis 2014. On pourrait dire de ces appareils qu’ils sont à l’audition ce que les lunettes loupes sont à la vue. Pouvant être utiles pour les personnes atteintes d’une légère perte auditive, vendus en pharmacie sans ordonnance et préréglés, il est important de s’assurer que ces produits ne soient pas dangereux.

Lire l'article