Etude qui révèle une liaison entre l’insomnie et les acouphènes

Selon une étude réalisée, insomnie et acouphènes seraient liés. En effet, les patients insomniaques sujets aux acouphènes pourraient voir ces derniers s’intensifier.

Selon une étude réalisée il y a peu de temps aux Etats-Unis, insomnie et acouphènes seraient liés. En effet, les patients insomniaques sujets aux acouphènes pourraient voir ces derniers s’intensifier.

Pour parvenir à un tel constat, 117 patients traités pour une insomnie ou des acouphènes ont été interrogés à l’hôpital Henry Ford à Détroit. Le niveau d’insomnie ainsi que la fréquence et l’amplitude de leurs acouphènes ont été mesuré. Des entretiens ont été menés dans le but de connaître les causes psychologiques des insomnies. Il  a été constaté qu’un cercle vicieux se met en place pour ces patients. En effet, un patient acouphénique a beaucoup plus de difficultés à dormir paisiblement qu’un autre. De même, s’il dort mal, il est davantage exposé aux acouphènes. Des sifflements que, par manque de sommeil, il gère de plus en plus difficilement.

Aujourd’hui, il est donc clairement établi que si l’exposition aux fréquences sonores élevées, l’accumulation de cérumen, ou encore les sinusites sont facteurs de bourdonnements, l’insomnie est une cause supplémentaires.

A partir du moment où les patients insomniaques suivent donc un traitement pour diminuer leurs maux, cela aura pour conséquence de réduire considérablement la fréquence de leurs acouphènes.

Publié le

17/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Est-ce que la présence d’acouphènes est héréditaire ?

La présence d’acouphènes au quotidien est fortement désagréable. Bien qu’il existe des solutions pour soulager la gêne, comme le port d’un appareil auditif, ce mal ne se soigne pas. Dans l’optique de trouver un traitement aux acouphènes, de nombreuses recherches sont en cours. L’idée étant de savoir si la pathologie est héréditaire, et, si c’est le cas, d’y remédier.

Lire l'article