Etude qui révèle une liaison entre l’insomnie et les acouphènes

Selon une étude réalisée, insomnie et acouphènes seraient liés. En effet, les patients insomniaques sujets aux acouphènes pourraient voir ces derniers s’intensifier.

Selon une étude réalisée il y a peu de temps aux Etats-Unis, insomnie et acouphènes seraient liés. En effet, les patients insomniaques sujets aux acouphènes pourraient voir ces derniers s’intensifier.

Pour parvenir à un tel constat, 117 patients traités pour une insomnie ou des acouphènes ont été interrogés à l’hôpital Henry Ford à Détroit. Le niveau d’insomnie ainsi que la fréquence et l’amplitude de leurs acouphènes ont été mesuré. Des entretiens ont été menés dans le but de connaître les causes psychologiques des insomnies. Il  a été constaté qu’un cercle vicieux se met en place pour ces patients. En effet, un patient acouphénique a beaucoup plus de difficultés à dormir paisiblement qu’un autre. De même, s’il dort mal, il est davantage exposé aux acouphènes. Des sifflements que, par manque de sommeil, il gère de plus en plus difficilement.

Aujourd’hui, il est donc clairement établi que si l’exposition aux fréquences sonores élevées, l’accumulation de cérumen, ou encore les sinusites sont facteurs de bourdonnements, l’insomnie est une cause supplémentaires.

A partir du moment où les patients insomniaques suivent donc un traitement pour diminuer leurs maux, cela aura pour conséquence de réduire considérablement la fréquence de leurs acouphènes.

Publié le
Une étude de 2015 analyse les différents systèmes de remboursement des appareils auditifs et leurs conséquences sur l'appareillage des malentendants.

01/09

ARTICLE SUGGÉRÉ

Quel pays d’Europe assure la meilleure prise en charge pour vos appareils auditifs ?

Une étude produite par Luis Godinho, audioprothésiste et président du Syndicat national des audioprothésistes (UNSAF) et membre du Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance Maladie (HCAAM) analyse les différents systèmes de prise en charge publique des prothèses auditives. Cette étude a été réalisée à partir de données EuroTrak et porte sur sept pays d’Europe.

Lire l'article

02/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Accepter la perte auditive

La perte auditive, quand elle survient à l'âge adulte, est un véritable tabou pour les patients. Pourtant, 2/3 des personnes au-delà de 65 ans sont atteintes de presbyacousie. Alors, aucune raison de se sentir seul ou honteux, d'autant plus que des solutions existent !

Lire l'article