Hypersensibilité aux bruits ou la gêne de trop bien entendre

Hypersensibilité aux bruits ou la gêne de trop bien entendre - Vivason

Crédit Photo : Grechimmo

Généralement, de nombreuses personnes sont atteintes de déficience auditive. Pour cela, la meilleure solution reste de porter un appareil auditif. Mais saviez-vous que certaines personnes souffrent parce qu’elles interceptent trop bien les sons ? Que faire dans cette situation ?

Pour la plupart des gens, le bruit peut-être encombrant. En effet, le bruit des travaux en bas de chez soi, des enfants qui pleurent ou encore l’alarme d’une voiture peuvent être plus que dérangeant. D’après Knops, 15 à 20 % de la population souffre d’hypersensibilité aux bruits.

Hypersensibilité au bruit

Ainsi, les personnes hypersensibles peuvent ressentir intensément la moindre impulsion et chaque moment de la vie quotidienne peut être surstimulé. En effet, la lumière, les images publicitaires mais aussi le son peuvent causer de lourdes gênes. Il n’a pas été démontré que l’hypersensibilité aux sons est liée à une audition irréprochable ou simplement à une plus grande capacité à capter tous les sons. Les personnes hypersensibles sont généralement plus attentives à l’environnement qui les entoure. C’est en recevant autant de stimulations qu’ils éprouvent des difficultés à se focaliser.

Pour les personnes hypersensibles, marcher dans la rue est un vrai calvaire. Ces personnes entendent tout deux fois plus fort que la plupart de la population. Ainsi, chaque bus qui passe, chaque aboiement, chaque klaxon de voiture, chaque bruit est perçu, ayant tendance à rendre fou. Néanmoins, même au travail ou à la maison, chaque petit bruit comme l’air climatisé, le tic-tac de l’horloge ou le bourdonnement d’une lampe est distrayant.

Solutions Vivason

En cas d’hypersensibilité au bruit, aussi appelé hyperacousie, il est conseillé de consulter son médecin ORL afin de réaliser un bilan et de diagnostiquer le problème. Celui-ci vous mettra possiblement en relation avec un audioprothésiste afin de mettre en place le port d’un bruiteur. Egalement, il est possible de porter des bouchons d’oreilles ceci pouvant atténuer le phénomène.

Aussi, analyser les bruits les plus incommodants peut servir de base pour essayer de les supprimer. Néanmoins, si cela est impossible, suivre une thérapie permet de mieux les tolérer. Aussi, adapter son environnement (écouter de la musique de relaxation, poser un double vitrage sur les vitres,…) peut permettre d’atténuer cette hypersensibilité.

 

Source : knops

Publié le

22/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

La méthode Hear pour mieux s’adapter au port de son appareil auditif

Après avoir sauté le pas de l’achat d’un appareil auditif, il est nécessaire de s’adapter à celui-ci. En effet, l’oreille réentend des sons et a besoin d’une rééducation. Celle-ci n’est pas toujours facile et peut prendre environ trois mois. Le professeur Lane a effectué une recherche à ce sujet et pense avoir trouvé la solution : la méthode HEAR.

Lire l'article
Les personnes âgées ayant des difficultés à comprendre les conversations n'ont peut-être pas de trouble auditif mais une activité cérébrale différente Vivason

10/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Activité cérébrale divergente ou déficience auditive, pourquoi les seniors nous font répéter plusieurs fois ?

Il existe une explication à la raison pour laquelle vous avez besoin de faire répéter plusieurs fois votre interlocuteur. Cela ne résulterait pas forcément de votre audition. Des spécialistes ont découvert que les 61-71 ans avaient une activité cérébrale divergente qui rend la compréhension plus compliquée dans des milieux bruyants, et ce indépendamment de la qualité de l’audition.

Lire l'article