La perte d’audition : un facteur de risque pour Alzheimer

Le développement de la maladie d’Alzheimer peut avoir un lien avec la perte d'audition. Il est donc nécessaire de s'équiper pour traiter les troubles auditifs et l'isolement afin de conserver une activité cérébrale quotidienne et réduire les risques.

Bien entendre permet de tenir à distance différentes maladies. L’isolement lié à des pertes de l’audition peut en effet jusqu’à doubler les risques de démence liée à la maladie d’Alzheimer. Des appareils auditifs efficaces facilitent l’échange avec son entourage direct et donc le maintien d’un quotidien actif, riche.

La solitude : une conséquence des troubles auditifs

Confrontées à des situations difficiles à vivre à cause de leur audition mal, voire pas du tout, corrigée, de nombreuses personnes se terrent dans la solitude. Avec pour conséquence des signes de dépression et de démence qui favorisent le développement de la maladie d’Alzheimer. Les études le démontrent : maintenir une activité cérébrale au quotidien diminue les risques d’être atteint par cette maladie. Une mauvaise audition ou des appareils auditifs inadaptés peuvent donc jouer un rôle majeur dans les symptômes et les méfaits : 27 % de risques de développer une démence ont été établis pour chaque tranche de 10 décibels de perte auditive. Ralentir les effets d’Alzheimer si ceux-ci ont déjà commencé, ou diminuer de façon très significative l’apparition de la maladie passe donc par un appareil auditif de qualité et par une bonne prévention. Pour soi et ses proches.

Diminuer les risques de la diminution de l’audition

80 % des personnes âgées bénéficient d’un appareil auditif. Les autres vivent souvent mal leur incapacité à échanger avec leur entourage, à communiquer aisément et développent une certaine honte qui les pousse à se retirer du monde extérieur. Il importe d’avoir un bon suivi médical pour ces personnes afin d’établir des diagnostics précis de leur audition et ainsi les aider à maintenir une vie sociale diversifiée, riche. Les patients déjà appareillés doivent, eux, faire vérifier très régulièrement leur aide auditive et l’adapter afin de conserver un rythme quotidien dynamique. Et lutter ainsi contre la maladie d’Alzheimer en stimulant leur cerveau. Médecins et professionnels de l’audition sont là pour épauler ces patients et les aider à repousser ce fléau qui a augmenté de 14 % entre 2007 et 2010, en France et qui touche principalement les femmes (75 % des personnes souffrant d’Alzheimer).

Publié le
Perte auditive, s'appareiller augmenterait la qualité de vie - VivaSon

15/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Perte auditive, s’appareiller augmente la qualité de vie

Une bonne audition est synonyme de bien-être. Une étude réalisée par Hear the World démontre que bien entendre améliore considérablement la qualité de vie. Ainsi, il est nécessaire de considérer les premiers signes de déficience auditive et de la prendre en compte rapidement.

Lire l'article
Des scientifiques américains ont récemment permis de faire avancer la recherche sur le lien entre le diabète de type 2 et les troubles de l’audition.

25/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Une nouvelle étude sur le lien entre diabète et perte d’audition

Des scientifiques du laboratoire Suny situé à New York et de l’université Johns Hopkins (Baltimore) ont récemment permis de faire avancer la recherche sur le lien entre le diabète de type 2 et les troubles de l’audition. Bien que ce lien soit encore difficile à prouver et expliquer, il est de plus en plus préoccupant étant donné l’augmentation du nombre de diabétiques et de personne ayant besoin d’un appareil auditif.

Lire l'article