Le baccalauréat adapté aux candidats souffrant de déficience auditive

Les lycéens malentendants bénéficieront d’épreuves de langues adaptées à leur handicap dès le bac 2013 pour les séries générales, technologiques et professionnelles.

Les lycéens malentendants bénéficieront d’épreuves de langues adaptées à leur handicap dès le bac 2012 pour les séries profesionnelles.

Un arrêté du 15 février 2012 concernant l’épreuve du baccalauréat a été publié au Journal Officiel : à partir de cette année, les épreuves obligatoires de langue vivante 1 et langue vivante 2 des bacs généraux, technologiques et professionnels seront adaptés aux candidats présentant une déficience auditive, visuelle ou du langage.

Cette nouvelle réforme sera en premier lieu mise en place pour la filière professionnelle. Il faudra attendre la session du baccalauréat 2013 pour qu’elle s’adapte également aux baccalauréats général et technologique.

Pour accéder à ces épreuves adaptées, le candidat devra en faire la demande auprès du médecin désigné par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées et attendre la décision du recteur de l’académie concernée. Ce même processus sera également exigé si le candidat souhaite être dispensé de l’épreuve en question.

En ce qui concerne les candidats du Bac Littéraire, il leur sera possible de passer l’épreuve orale de littérature étrangère en langue étrangère dans ces mêmes conditions, adaptées à leur déficience.

Plus d’infos : Décret n° 2012-223 et arrêté du 15 février 2012.

Publié le

21/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

Rome : le colisée accessible aux sourds et malentendants

La perte auditive est un handicap qui peut entraîner l’isolement chez ceux qui en souffrent. Conscients que de plus en plus de personnes, jeunes ou moins jeunes, sont victimes de troubles auditifs, certains monuments historiques se dotent aujourd’hui d’équipements adaptés aux malentendants. C’est ainsi que mi-décembre, un des sites les plus...

Lire l'article
Appareil auditif pour tous : une économie de 1,7 milliards €

23/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Appareiller tous les malentendants de France représenterait une économie de 1,7 milliards d’euros

La semaine dernière, le 38ème Congrès des audioprothésistes rassemblait des professionnels de l’audition divers et variés pour échanger sur les avancées techniques permettant d’améliorer la vie des malentendants. Lors des conférences organisées, une étude inédite révélant le prix des troubles auditifs pour la sécurité sociale fut présentée, montrant clairement que l’appareil auditif pour tous serait un gain énorme pour la société, d’un point de vue économique et sanitaire.

 

Lire l'article