Le nombre de déficients auditifs en Europe a augmenté de 6%.

16 % des citoyens européens souffriraient de troubles auditifs plus ou moins sévères selon le rapport « Évaluation des coûts socio-économiques de la déficience auditive »

Près de 16 % des citoyens adultes européens souffriraient de troubles auditifs, plus ou moins sévères selon le rapport « Évaluation des coûts socio-économiques de la déficience auditive ».

Aujourd’hui en Europe, 55 millions de personnes, se situant dans la tranche d’âge 18 à 80 ans souffriraient d’une perte auditive de plus de 25 dB. Lors de la précédente étude de ce type, le chiffre était nettement inférieur puisque le taux n’était alors que de 10%.

25 dB est le chiffre a partir duquel l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il y a une déficience auditive. Si le nombre de personnes concernées augmente, c’est à cause des mauvaises habitudes auditives de la population qui ne cesse d’écouter la musique plus fort, et surtout beaucoup plus souvent.

C’est la raison pour laquelle le métier d’audioprothésiste est en pleine croissance, tout comme le marché des appareils auditifs, qui ne voit pas ses chiffres baisser, bien au contraire. Afin de réduire ce taux, des campagnes de prévention, des dépistages précoces chez les nouveaux-nés, et bien d’autres mesures sont mises en place.

A titre de comparaison, aux Etats-Unis, plus précisément en Amérique du Nord, ce sont près de 35 millions de personnes qui souffrent de troubles auditifs. En ce qui concerne les pays en voie de développement, ce chiffre est deux fois plus important, en raisons d’infections diverses et de manque de soin.

Publié le
Synesthésie : quand les sens se confondent

29/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

La synesthésie, ou quand les sens se confondent

Entendre les couleurs, voir la musique, goûter les sons ? Certaines personnes sont capables de telles étrangetés, on les appelle les synesthètes. Atteints d’une anomalie neurologique, ils associent deux ou plusieurs de leurs sens. Voici quelques explications sur ce phénomène dont la source est méconnue et qui est pourtant authentique et reconnu scientifiquement.

 

Lire l'article
La formatiion des audiorpothésistes pour bien connaître les appareils auditifs

13/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La formation des audioprothésistes

Un audioprothésiste n’est pas un vendeur d’appareils auditifs. En tant que véritable professionnel de santé, sa vocation est d’accompagner les patients dans la démarche d’appareillage qui rétablira leur confort auditif. Ainsi, un diplôme d’Etat délivré à l’issue d’une formation sélective de 3 ans est nécessaire pour exercer.

Lire l'article