Les bons gestes à adopter pour éviter et traiter les bouchons de cérumen

Si votre oreille est bouchée, il est en effet probable qu’il s’agisse simplement d’un bouchon de cérumen. Néanmoins, il est possible de s’en prémunir en respectant quelques consignes.

Il vous est surement déjà arrivé d’avoir la sensation d’avoir l’oreille bouchée ou de ressentir comme un bourdonnement et de vouloir à tout prix la nettoyer. En général, notre premier réflexe est de se ruer sur un coton-tige… On le sait peu, mais c’est une mauvaise idée.

Si votre oreille est bouchée, il est en effet probable qu’il s’agisse simplement d’un bouchon de cérumen. Il s’agit d’une matière grasse et jaunâtre qui se trouve dans les oreilles. Le cérumen lubrifie le tympan, ce qui permet de le protéger et de favoriser la transmission du son. Il arrive parfois que ce cérumen soit trop épais au point de provoquer un bouchon, ayant pour conséquences un inconfort au niveau de l’oreille, des vertiges, et une baisse de l’audition.

Néanmoins, il est possible de s’en prémunir en respectant quelques consignes. Tout d’abord, il convient de ne pas vous nettoyer les oreilles tous les jours : le cérumen a une fonction bien précise en ce qui concerne l’appareil auditif, l’enlever c’est en partie ôter une protection à votre tympan. Nettoyez plutôt le bord du conduit auditif une à deux fois par semaine, si possible avec un spray prévu à cet effet. Si vous êtes souvent sujets aux bouchons de cérumen, sachez que dans l’eau, le cérumen gonfle, n’hésitez pas à vous baigner avec des bouchons adaptés et séchez bien votre oreille après chaque baignade.

Quoiqu’il en soit, si vous pensez être victime d’un bouchon de cérumen, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un ORL pour éviter qu’il n’entraine des effets beaucoup plus gênants, pouvant aller jusqu’à la perforation de votre tympan.

Publié le
De plus en plus technologiques, les aides auditives sont aussi de plus en plus séduisantes. Le magazine Inc. a désigné Starkey comme lauréat de son concours.

22/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Starkey félicité pour son produit Halo 2

La prothèse auditive est une technologie qui, parmi d’autres aujourd’hui, amplifie les capacités humaines. Elle répond au désir médical de compenser des faiblesses auditives pour améliorer le quotidien des personnes touchées, mais se dote progressivement de toujours plus d’avantages en suivant les progrès techniques de notre époque. Peu à peu, l'appareil auditif augmente ainsi son capital séduction.

Lire l'article
Dans notre laboratoire VivaSon, des études sont menées afin d’améliorer toujours plus notre savoir-faire. Nous vous présentons une de ces études.

19/10

ARTICLE SUGGÉRÉ

Une étude VivaSon en laboratoire en lien avec la presbyacousie et l’audition dans le bruit

L’adaptation des appareils auditifs aux spécificités de chaque patient est essentielle. C’est cette pertinence de diagnostic qui conditionne la récupération d’une audition de qualité. Dans nos laboratoires VivaSon, une étude a récemment été menée afin d’améliorer toujours plus notre savoir-faire. Cette étude concerne les patients souffrant de presbyacousie, et cherche à optimiser leur expérience sonore au quotidien.

Lire l'article
Guerre du volume : la course à la musique la plus forte

26/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

La « guerre du volume » détruit nos oreilles … et la musique

Guerre du volume ? Quel phénomène se cache derrière ce terme évocateur ? L’expression vient de l’anglais « Loudness War », qui désigne avec un regard critique la pratique de l’industrie musicale à réduire les variations de volume de sonore afin de donner l’impression d’un volume général plus important. Focus sur ce phénomène nuisible à notre audition, qui pourrait tous nous conduire à porter des appareils auditifs à long terme.

Lire l'article
Les personnes âgées ayant des difficultés à comprendre les conversations n'ont peut-être pas de trouble auditif mais une activité cérébrale différente Vivason

10/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Activité cérébrale divergente ou déficience auditive, pourquoi les seniors nous font répéter plusieurs fois ?

Il existe une explication à la raison pour laquelle vous avez besoin de faire répéter plusieurs fois votre interlocuteur. Cela ne résulterait pas forcément de votre audition. Des spécialistes ont découvert que les 61-71 ans avaient une activité cérébrale divergente qui rend la compréhension plus compliquée dans des milieux bruyants, et ce indépendamment de la qualité de l’audition.

Lire l'article