Décibel

Le décibel (dB) est une unité de mesure pour décrire des gains ou des amplifications (dB positifs) ou des pertes ou des atténuations (dB négatifs). Le seuil de l’audition humaine est de 0dB. En dessous de ce seuil, l’être humain n’entend pas les sons.

 

A titre d’exemple, voici quelques exemples :

– 25 dB : conversation à voix basse à 1,50 m

– 30 dB : chambre à coucher silencieuse

– 60 dB : conversation normale

– 70 dB : rue à gros trafic

– 75 dB : aspirateur

– 80 dB : aboiements

– 90 dB : tondeuse à gazon (moteur à essence)

– 120 dB: réacteur d’avion (à quelques mètres).

 

Jusqu’à 60 décibels, on reste dans la normalité. Le bruit est supportable jusqu’à 80 décibels. Au-delà, le seuil de tolérance est dépassé.

Publié le
Des scientifiques américains ont récemment permis de faire avancer la recherche sur le lien entre le diabète de type 2 et les troubles de l’audition.

25/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Une nouvelle étude sur le lien entre diabète et perte d’audition

Des scientifiques du laboratoire Suny situé à New York et de l’université Johns Hopkins (Baltimore) ont récemment permis de faire avancer la recherche sur le lien entre le diabète de type 2 et les troubles de l’audition. Bien que ce lien soit encore difficile à prouver et expliquer, il est de plus en plus préoccupant étant donné l’augmentation du nombre de diabétiques et de personne ayant besoin d’un appareil auditif.

Lire l'article
L’e-santé n’a cessé de se développer ces dernières années, et se place peu à peu au centre des traitements médicaux et de la prévention.

16/12

ARTICLE SUGGÉRÉ

La santé connectée se prépare à devenir la médecine de demain

L’esanté n’a cessé de se développer ces dernières années, et se place peu à peu au centre des traitements médicaux et de la prévention. La raison derrière ce développement de la santé connectée est en réalité bien simple : cela facilite la vie. Des besoins jusqu’alors inexprimés ou difficilement contentés voient soudain apparaître des solutions à prix abordables dans les objets les plus courants de notre société, les téléphones. Personnalisation, adaptabilité, richesse d’informations, conseils, interactivité… l’e-santé se présente ni plus ni moins comme le futur de la médecine.

Lire l'article