L’hypnose pour traiter les acouphènes

L’hypnose pour traiter les acouphènes

Cristian Newman on Unsplash

Véritable calamité du 21e siècle, au centre des derniers JNA, les acouphènes touchent de plus en plus de personnes. Alors qu’on estime qu’1 personne sur 5 en est atteinte dans le monde, on évalue à près de 16 millions le nombre d’acouphéniques en France.  Les hommes auraient une prévalence plus élevée. Les causes sont différentes et parfois multiples. Alors qu’il n’existe pour le moment pas de cure, plusieurs traitements sont efficaces pour soulager les acouphènes comme l’hypnose médicale.

L’origine des acouphènes chez un patient est aussi difficile à définir que de les traiter. Plusieurs causes, souvent multiples, sont à l’origine du mal. Concernant les acouphènes objectifs, cela peut provenir d’une modification du flux sanguin ou d’une anomalie anatomique. Les acouphènes subjectifs peuvent survenir suite à une exposition trop longue à des bruits trop forts ou encore suite à la presbyacousie (perte auditive naturelle liée à l’âge). Certaines maladies, la prise de médicaments ototoxiques, le stress et la dépression sont aussi facteurs d’acouphènes. Il existe également une hypothèse expliquant que les acouphènes proviendraient d’un dysfonctionnement du système nerveux.

À l’exception de certains cas où la cause est connue, malgré de nombreuses études à ce sujet, il n’existe actuellement pas de traitement contre les acouphènes. Il y a néanmoins des solutions pour les soulager.  La thérapie sonore consiste à écouter des sons thérapeutiques. Le port d’un appareil auditif est également une aide précieuse. La prothèse accroît la stimulation auditive, permet la tolérance et réduction de l’acouphène. Enfin l’hypnose médicale apparaît comme une solution fiable pour gérer ses acouphènes. L’objectif de la thérapie par hypnose est de permettre aux patients de se dissocier de la perception consciente de leurs acouphènes. Dans certains cas, on obtient une suppression totale de la perception elle-même. Plus raisonnablement on peut espérer aider les personnes à se départir de leur perception perturbante. Le phénomène d’acouphènes persiste, mais n’a plus de retentissement sur le patient qui retrouve une meilleure qualité de vie. Selon les études, de 65 à 75 % des personnes acouphéniques tireraient un bénéfice de cette technique. 36 % des personnes résistantes à toute autre forme de thérapie retrouveraient un mieux-être général grâce à l’hypnose. L’hypnose, en effet, accroît les capacités à gérer les acouphènes et les symptômes associés : stress, dépression et troubles du sommeil.

Afin de minimiser le risque, il convient d’éviter l’exposition aux sons forts (tronçonneuse, perceuse, marteau-piqueur, coup de fusil, moto, concert de rock) en portant des protections (bouchons, casque) quand cela est nécessaire. Aménagez des moments d’écoute d’un bruit de fond à faible intensité (cela facilite l’habituation). Privilégiez des moments de silence autant que possible durant la journée. La prise abusive d’alcool et d’excitants tels que le café, le thé, les boissons sucrées et le chocolat est à éviter, elle exacerbe souvent l’acouphène. De plus, il est recommandé de signaler à votre médecin que vous avez un acouphène pour éviter la prise de médicaments ototoxiques éventuellement susceptibles d’amplifier la gêne. Pratiquer un sport ou apprendre une technique permettant d’évacuer et/ou de mieux gérer son stress (relaxation, sophrologie, Taï Chi, yoga …) est conseillé. Dans tous les cas, VivaSon vous conseille de consulter un audioprothésiste.

 

Source : uneoreilleavertie.com

Publié le
Les personnes âgées ayant des difficultés à comprendre les conversations n'ont peut-être pas de trouble auditif mais une activité cérébrale différente Vivason

10/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Activité cérébrale divergente ou déficience auditive, pourquoi les seniors nous font répéter plusieurs fois ?

Il existe une explication à la raison pour laquelle vous avez besoin de faire répéter plusieurs fois votre interlocuteur. Cela ne résulterait pas forcément de votre audition. Des spécialistes ont découvert que les 61-71 ans avaient une activité cérébrale divergente qui rend la compréhension plus compliquée dans des milieux bruyants, et ce indépendamment de la qualité de l’audition.

Lire l'article
Les protections individuelles contre le bruit (PICB) sont un moyen efficace de créer un rempart contre les ondes sonores les plus agressives .

28/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les protections individuelles contre le bruit (PICB)

Le capital auditif peut s’imager tel un réservoir sur lequel nous prenons des réserves tout au long de notre vie. Comme le reste du corps, le système auditif vieillit, et cela est bien normal, cependant il est possible de se prémunir des bruits excessifs et de ralentir ce vieillissement. Ainsi, pour éviter de devoir porter un appareil auditif prématurément, les protections individuelles contre le bruit (PICB) sont un moyen efficace de créer un rempart contre les ondes sonores les plus agressives dans certaines situations (concerts, travaux de chantier, bricolage, avion).

Lire l'article
Perte auditive, s'appareiller augmenterait la qualité de vie - VivaSon

15/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Perte auditive, s’appareiller augmente la qualité de vie

Une bonne audition est synonyme de bien-être. Une étude réalisée par Hear the World démontre que bien entendre améliore considérablement la qualité de vie. Ainsi, il est nécessaire de considérer les premiers signes de déficience auditive et de la prendre en compte rapidement.

Lire l'article