La liberté de choix : une priorité en matière de santé

Source : VivaSon

L’institut de sondages Opinion Way a récemment réalisé une étude montrant l’importance accordée par les seniors à la liberté de choix en matière de santé. Cette préférence s’accentuerait avec l’âge des assurés.

Les réseaux de soins

Les réseaux de soin ont fait leur apparition il y a environ dix ans. Ils permettent d’être mieux remboursé par les mutuelles santé. A l’origine ces regroupements visaient essentiellement des spécialités pour lesquelles la prise en charge par l’assurance maladie était faible et les dépassements d’honoraires élevés. Il s’agissait notamment des opticiens, chirurgiens-dentistes et audioprothésistes. Il est possible d’avoir recours à ce type de réseaux pour vos appareils auditifs.

Les professionnels de santé s’engagent à agir dans un certain cadre, à la fois attractif d’un point de vue tarifaire, mais incluant aussi une bonne qualité de soins. En contrepartie du volume d’affaires apporté par les mutuelles les partenaires consentent à modérer leurs tarifs. Ces tarifs plus modérés permettent aux mutuelles de réduire le reste à charge des patients.

Liberté de choix en matière de santé et remboursements équivalents souhaités

Le sondage réalisé par Opinion Way portait sur ces réseaux de soins. S’ils permettent d’être mieux remboursé, il est apparu que 66% des personnes interrogées leur préféraient le libre choix d’un professionnel de santé. En effet, ces réseaux de soins proposent seulement une liste limitative de praticiens. Seuls 19% des sondés déclaraient préférer cette option. Ce sondage a également révélé que plus les sondés étaient âgés, plus ils se montraient attachés à cette liberté de choix : 70% des 65 ans et plus préfèrent choisir librement par qui ils se font soigner.

La tendance révélée par ce sondage est la suivante : les assurés souhaitent pouvoir choisir librement leur professionnel de santé, tout en bénéficiant de remboursements équivalents à ceux des réseaux de soin. Ils sont 95% à penser que le choix du professionnel de santé devrait être libre. Concernant le remboursement de l’acte médical, 88% des sondés souhaitent que ce remboursement soit identique quel que soit le professionnel de santé choisi.

Les personnes interrogées apparaissent en effet peu confiantes vis-à-vis de leur mutuelle quand il s’agit de conseiller un professionnel de santé. Elles leur préfèrent les conseils de leur médecin traitant (70%) ou de leur entourage (19%).

Source : L’Ouïe Magazine

Publié le
lors d'une grossesse altère l'audition chez le nourrisson Vivason

18/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Fumer lors d’une grossesse altère l’audition chez le nourrisson

Fumer pendant la grossesse est aujourd’hui la première cause de mortalité chez les nourrissons. L’exposition à la nicotine est destructrice  autant pour le consommateur que pour le fœtus. Une récente étude, réalisée par l’université de Freie prouve que cette addiction altère également l’audition des nourrissons.

Lire l'article
La surdité peut être d'origine génétique ou trouver sa source après la naissance dans des traumatismes sonores ou encore des infections médicamenteuses.

10/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les causes de la surdité

Certaines personnes naissent complètement sourdes, d’autres entendent de moins en moins avec l’âge, tandis que d’autres encore voient leur ouïe disparaître suite à un événement bien précis. En fonction de la gravité de la surdité (complète ou partielle notamment), le port d’un appareil auditif pourra améliorer la situation du patient.

Lire l'article