Lire avec ses oreilles grâce aux bibliothèques sonores

Crédit Photo: Blog Peep Les Casseaux

L'Association des Donneurs de Voix, organisation reconnue d’utilité publique, permet aux personnes aveugles et malvoyantes d’accéder ou de réaccéder à la lecture grâce à un réseau de plus de cent bibliothèques sonores.

Un réseau de bibliothèques sonores chapeautées par l’ADV

Connaissez-vous l’Association des Donneurs de Voix ? Cette organisation reconnue d’utilité publique, fondée en 1972 par Charles-Päul Wannebroucq, permet aux personnes aveugles et malvoyantes d’accéder ou de réaccéder à la lecture grâce à des livres audio. L’association regroupe 115 bibliothèques sonores à travers la France, qui prêtent gratuitement des livres enregistrés sur cassette ou CD aux personnes atteintes de déficience visuelle. Aujourd’hui, les romans, les biographies, les encyclopédies, les livres jeunesses, les policiers, les revues et magazines sont également enregistrés au format numérique afin d’être archivés dans des bases de données informatique et ainsi d’offrir un accès illimité à la lecture pour le plus grand nombre grâce au téléchargement. Ce travail, depuis plus de quarante ans, permet à l’heure actuelle de proposer des dizaines de milliers de documents en version audio et une diversité incroyable de styles, de genres, qui s’adresse de cette façon à des publics variés. En effet, désormais, les bénévoles de l’association se donne aussi l’ambition de faire « lire », non seulement les malvoyants, mais aussi les personnes présentant un handicap moteur ou les graves dyslexiques.

 

Devenir donneur de voix ou ambassadeur

Mais la création de telles bibliothèques ne se fait pas toute seule : 4600 bénévoles sont derrière cette formidable initiative, notamment les donneurs de voix. En effet, la réalisation d’un livre audio commence par l’enregistrement de celui-ci grâce à un individu prêtant sa voix. Puis, cet enregistrement est écouté et corrigé afin d’éliminer toute pollution sonore. Ainsi, il est possible pour tout un chacun de contribuer au développement des bibliothèques sonores en devenant donneur de voix et en enregistrant sa lecture à voix haute de documents écrits, sur son propre ordinateur, à son rythme et à domicile. L’ADV a également créé depuis peu la fonction d’ambassadeur, qui a pour rôle de faire connaître l’association et les bibliothèques sonores autour de lui ; et d’aider les bénéficiaires à se familiariser avec le fonctionnement de l’organisation.

Les bibliothèques sonores nous prouvent que la perte d’un sens peut être compensée par un autre sens et provoquer un extraordinaire mouvement de solidarité.

 

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur www.advbs.fr

Publié le

25/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Sera-t-il possible de restaurer l’ouïe des personnes sourdes dans un futur proche ?

Restaurer l’ouïe des personnes sourdes : c’est l’espoir que poursuivent des équipes de chercheurs-biologistes en Suisse et aux Etats-Unis. L’année dernière, ils ont réalisé l’exploit de guérir la surdité héréditaire de souris grâce à la thérapie génique. Ils envisagent tester leur protocole sur des humains d’ici cinq à dix ans, dans le but de corriger la surdité héréditaire sans avoir recours aux implants ou aux appareils auditifs.

 

Lire l'article
Le fabricants d’implants cochléaires MED-EL vient de sortir une playlist spécialement étudiée pour ses patients et diffusée sur Spotify.

20/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Une playlist pour les malentendants porteurs d’implant

Mai était le mois de l’Audition et du Langage aux Etats-Unis. A cette occasion, l’entreprise MED-EL, fabricant d’implants auditifs, a conçu et diffusé sur Spotify une playlist de 68 titres spécialement étudiée pour les porteurs d’implants cochléaires. Au total, ce sont quatre heures et vingt minutes qui ont été compilé pour respecter des oreilles en réapprentissage de l’écoute. En attendant une playlist développée pour les porteurs d’appareils auditifs, on vous laisse découvrir la playlist « MED-EL Music for Cochlear Implants » …

Lire l'article
La formatiion des audiorpothésistes pour bien connaître les appareils auditifs

13/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La formation des audioprothésistes

Un audioprothésiste n’est pas un vendeur d’appareils auditifs. En tant que véritable professionnel de santé, sa vocation est d’accompagner les patients dans la démarche d’appareillage qui rétablira leur confort auditif. Ainsi, un diplôme d’Etat délivré à l’issue d’une formation sélective de 3 ans est nécessaire pour exercer.

Lire l'article