Loi Touraine : quels retentissements pour nos oreilles ?

Crédit Photo : L'Express

Que signifie concrètement cette loi adoptée il y a un peu plus d'un mois et quelles sont ses répercussions sur la santé auditive ? 

En dépit de l’opposition d’une partie des travailleurs de la santé, la loi Touraine a été adoptée le 17 décembre à l’Assemblée Nationale. Mais que signifie réellement cette loi et quelles sont ses répercussions sur la santé auditive ? Retour sur les changements qui ont créé le débat …

 

Tout d’abord, bonne nouvelle pour les bénéficiaires de l’Assurance Maladie, le tiers-payant se généralise ! A partir du 30 novembre 2017, aucun professionnel de santé ne pourra être exempté de l’exonération immédiate de frais envers tous ses patients assurés.

 

Les bénéficiaires de la CMU-C (couverture universelle complémentaire) profitaient déjà de la mise en vigueur de tarifs maximum sur les audioprothèses qui leur étaient vendues. Désormais, les bénéficiaires de l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé, pour les personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond d’attribution de la CMU-C) vont également avoir droit à cet avantage selon des plafonds qui ne sont pas encore fixés.

 

Enfin, la loi prévoit l’évolution du développement professionnel continu, le DPC, qui jusqu’ici obligeait les professionnels de santé à suivre annuellement une formation sur des thèmes fixés par la loi. Dès cette année, cet impératif de formation continu interviendra tous les trois ans. Jusqu’en 2018, les orientations impliquant les audioprothésistes sont les suivantes :

–          l’incorporation des technologies implantées (puces) dans le traitement des patients ;

–          la prise en considération du problème des acouphènes, qui touche une population de plus en plus large et jeune ;

–          la prise en considération des traumatismes de l’ouïe provoqués par l’exposition au bruit et leur prévention ;

–          la prise en charge des malentendants ayant également des troubles neurologiques ;

          le dépistage de la perte auditive et l’étude des difficultés, spécifiquement lors de surdité (partielle ou non) ancienne.

Publié le
Congrès des audioprothésistes : inauguration le 18 mars à Paris

18/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le Congrès des Audioprothésistes débute aujourd’hui à Paris

Depuis 38 ans, le Congrès des Audioprothésistes permet aux professionnels de l’audition de se rencontrer et de discuter autour des nouveautés en termes d’appareils auditifs, de services associés, d’enjeux de santé publique, de progrès scientifique et technologiques. L’événement est aussi l’occasion de discuter des questionnements et des controverses qui agitent la profession d’audioprothésiste.

Lire l'article
Journée Nationale de l'Audition: un succès sans escompte

01/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La 19ème Journée Nationale de l’Audition, un événement qui a fait du bruit

Le 10 mars 2016, 1’association JNA lançait la 19ème édition de la Journée Nationale de l’Audition. Cette année, l’événement fut retentissant par la mobilisation qu’il a entrainée et l’écho qu’il a provoqué dans les médias et la sphère des pouvoirs publics. En effet, l’association a constaté un nombre croissant de participants et se félicite de l’excellente transmission de son message de prévention.

 

Lire l'article
Les musiciens présentent des risques accrus de déficience auditive. Audition Solidarité mène des campagnes de prévention et informe les musiciens.

13/09

ARTICLE SUGGÉRÉ

La prévention auditive est essentielle et Audition Solidarité montre son investissement

Audition Solidarité est une association travaillant depuis des années à l’amélioration du bien-être auditif en France et à l’étranger. Toute cause touchant à l’audition est sensiblement de l’intérêt de cette association. Les musiciens sont particulièrement exposés aux troubles auditifs et Audition Solidarité s’attaque bien sûr à ce problème. Sur le long terme, les appareils auditifs ne peuvent être l’unique solution, prévenir est ainsi une démarche essentielle pour les musiciens.

Lire l'article
Peu de temps après la publication des résultats de l’enquête menée par l’Autorité de la Concurrence, l’ Unsaf réagit et critique une approche consumériste.

19/12

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’ Unsaf réagit à l’enquête menée par l’Autorité de la concurrence

Peu de temps après la publication de l’enquête menée par l’Autorité de la concurrence, l’Unsaf réagit et donne un avis non-équivoque sur les propositions de l’institution. Rappelons que l’Autorité de la Concurrence encourageait la dissociation de la vente d’appareils auditifs avec la vente de suivis, ainsi que la suppression du numerus clausus.

Lire l'article