Loi Touraine : quels retentissements pour nos oreilles ?

Crédit Photo : L'Express

Que signifie concrètement cette loi adoptée il y a un peu plus d'un mois et quelles sont ses répercussions sur la santé auditive ? 

En dépit de l’opposition d’une partie des travailleurs de la santé, la loi Touraine a été adoptée le 17 décembre à l’Assemblée Nationale. Mais que signifie réellement cette loi et quelles sont ses répercussions sur la santé auditive ? Retour sur les changements qui ont créé le débat …

 

Tout d’abord, bonne nouvelle pour les bénéficiaires de l’Assurance Maladie, le tiers-payant se généralise ! A partir du 30 novembre 2017, aucun professionnel de santé ne pourra être exempté de l’exonération immédiate de frais envers tous ses patients assurés.

 

Les bénéficiaires de la CMU-C (couverture universelle complémentaire) profitaient déjà de la mise en vigueur de tarifs maximum sur les audioprothèses qui leur étaient vendues. Désormais, les bénéficiaires de l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé, pour les personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond d’attribution de la CMU-C) vont également avoir droit à cet avantage selon des plafonds qui ne sont pas encore fixés.

 

Enfin, la loi prévoit l’évolution du développement professionnel continu, le DPC, qui jusqu’ici obligeait les professionnels de santé à suivre annuellement une formation sur des thèmes fixés par la loi. Dès cette année, cet impératif de formation continu interviendra tous les trois ans. Jusqu’en 2018, les orientations impliquant les audioprothésistes sont les suivantes :

–          l’incorporation des technologies implantées (puces) dans le traitement des patients ;

–          la prise en considération du problème des acouphènes, qui touche une population de plus en plus large et jeune ;

–          la prise en considération des traumatismes de l’ouïe provoqués par l’exposition au bruit et leur prévention ;

–          la prise en charge des malentendants ayant également des troubles neurologiques ;

          le dépistage de la perte auditive et l’étude des difficultés, spécifiquement lors de surdité (partielle ou non) ancienne.

Publié le
Du 24 octobre au 28 octobre, l’association Journée Nationale de l’Audition organise la Semaine de la santé auditive au travail.

24/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Rendez-vous en octobre pour la Semaine de la santé auditive au travail

Du 24 octobre au 28 octobre, l’association Journée Nationale de l’Audition organise la Semaine de la santé auditive au travail, un événement de sensibilisation sur le bien-être auditif au travail, la réduction du bruit de manière préventive, et la lutte contre les risques de déficience auditive qui mènent trop souvent au port prématuré d’appareils auditifs.

Lire l'article
Appareil auditif pour tous : une économie de 1,7 milliards €

23/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Appareiller tous les malentendants de France représenterait une économie de 1,7 milliards d’euros

La semaine dernière, le 38ème Congrès des audioprothésistes rassemblait des professionnels de l’audition divers et variés pour échanger sur les avancées techniques permettant d’améliorer la vie des malentendants. Lors des conférences organisées, une étude inédite révélant le prix des troubles auditifs pour la sécurité sociale fut présentée, montrant clairement que l’appareil auditif pour tous serait un gain énorme pour la société, d’un point de vue économique et sanitaire.

 

Lire l'article