Loi Touraine : quels retentissements pour nos oreilles ?

Crédit Photo : L'Express

Que signifie concrètement cette loi adoptée il y a un peu plus d'un mois et quelles sont ses répercussions sur la santé auditive ? 

En dépit de l’opposition d’une partie des travailleurs de la santé, la loi Touraine a été adoptée le 17 décembre à l’Assemblée Nationale. Mais que signifie réellement cette loi et quelles sont ses répercussions sur la santé auditive ? Retour sur les changements qui ont créé le débat …

 

Tout d’abord, bonne nouvelle pour les bénéficiaires de l’Assurance Maladie, le tiers-payant se généralise ! A partir du 30 novembre 2017, aucun professionnel de santé ne pourra être exempté de l’exonération immédiate de frais envers tous ses patients assurés.

 

Les bénéficiaires de la CMU-C (couverture universelle complémentaire) profitaient déjà de la mise en vigueur de tarifs maximum sur les audioprothèses qui leur étaient vendues. Désormais, les bénéficiaires de l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé, pour les personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond d’attribution de la CMU-C) vont également avoir droit à cet avantage selon des plafonds qui ne sont pas encore fixés.

 

Enfin, la loi prévoit l’évolution du développement professionnel continu, le DPC, qui jusqu’ici obligeait les professionnels de santé à suivre annuellement une formation sur des thèmes fixés par la loi. Dès cette année, cet impératif de formation continu interviendra tous les trois ans. Jusqu’en 2018, les orientations impliquant les audioprothésistes sont les suivantes :

–          l’incorporation des technologies implantées (puces) dans le traitement des patients ;

–          la prise en considération du problème des acouphènes, qui touche une population de plus en plus large et jeune ;

–          la prise en considération des traumatismes de l’ouïe provoqués par l’exposition au bruit et leur prévention ;

–          la prise en charge des malentendants ayant également des troubles neurologiques ;

          le dépistage de la perte auditive et l’étude des difficultés, spécifiquement lors de surdité (partielle ou non) ancienne.

Publié le
Le récent sondage GFK révèle une sous-estimation sévère des risques liées à l’audition lors du vieillissement. Les efforts de prévention semblent essentiels.

08/11

ARTICLE SUGGÉRÉ

La perte auditive sous-estimée d’après un sondage GFK

Le vieillissement s’accompagne de préoccupations courantes. Que ce soit problème de vue, réduction des capacités intellectuelles, diminution de l’autonomie ou bien d’autres encore, nous avons tous notre propre idée des risques liés au vieillissement. Un sondage GFK classe ces préoccupations et révèle une sous-estimation de la perte auditive.

Lire l'article
Voici les quelques chiffres de la période pour comprendre l’industrie de l’audition. Le maître mot est croissance et celle-ci apparaît en bonne santé.

25/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Quelques chiffres récemment publiés pour comprendre l’industrie de l’audition

Voici les quelques chiffres de la période en ce qui concerne l’industrie de l’audition. Plusieurs de nos précédents articles ont déjà esquissé des transformations dans notre société qui seraient susceptibles de renforcer l’importance des soins auditifs en général. Suivre l’évolution des informations financière peut s’avérer utile afin de mesurer à quel point cette transition se concrétise.

Lire l'article
L’appareil auditif Widex est une valeur sûre, le fabricant présente ce mois-ci ses nouveaux modèles, Fashion Mini, Cros Fashion et Cros Fusion.

24/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Widex présente ses nouveaux modèles d’appareils auditifs

L’appareil auditif Widex est une valeur sûre : le fabricant danois produit en effet depuis 1995 des audioprothèses innovantes qui lui ont valu une reconnaissance internationale et de nombreux prix. Seul fabricant à garantir une fabrication écologie de A à Z, il présente ce mois-ci ses nouveaux modèles, prouvant qu’il continue à inventer des solutions pour rendre la vie plus agréable.

Lire l'article