Image
Otite : toutes les clés pour la détecter et la traiter

Otite : toutes les clés pour la détecter et la traiter

L’ouïe est un de nos sens les plus précieux. De nombreux maux peuvent s’attaquer à notre oreille et causer bien plus de dommages qu’on ne le croit. Les otites, qui se caractérisent par une inflammation ou une infection du conduit auditif ou de l’oreille moyenne, en sont un exemple très commun. Très répandue chez le jeune enfant comme chez l’adulte, l’otite peut se manifester de plusieurs façons, certaines pouvant entraîner dans le pire des cas, des troubles durables et préjudiciables pour votre tympan et votre audition.

Comment faire pour déceler une otite ? Quels en sont les symptômes principaux et comment la soigner ? Otite moyenne aiguë, otite externe ou otite interne, apprenez à les identifier afin de mettre en place un traitement rapide. VivaSon, grâce à ses années d’expertise, vous accompagne pour comprendre ce qu’est une otite et les prévenir. Devenez un spécialiste dans la prévention de votre santé auditive et de ses troubles associés !

Quels sont les symptômes d’une otite ?

Douleurs lancinantes dans l’oreille, fièvre, vertiges, bourdonnements … Nul doute, vous souffrez très certainement d’une otite ! Dès les premiers signes, n’hésitez pas à consulter votre médecin ORL. Il observera l’état de votre conduit auditif et de votre tympan à l’aide d’un otoscope et sera alors en mesure de poser un diagnostic fiable. Ne faites pas l’impasse sur cet examen qui vous évitera de possibles répercussions irréversibles sur votre audition.

Il existe plusieurs formes d’otites qui présentent des degrés de gravité différents et des conséquences plus ou moins durables à long terme sur l’audition.

L'otite externe

L'otite externe se caractérise par une infection et une inflammation du conduit auditif externe. Les tissus de l’oreille sont également atteints. Souvent bénigne, elle est d’origine bactérienne dans 90% des cas, sinon elle est d'origine mycosique.

Les symptômes récurrents de l’otite externe sont :

  • de vives douleurs localisées dans l’oreille ;
  • des maux de tête ;
  • des rougeurs ;
  • des irritations causant des démangeaisons ;
  • une fièvre modérée ;
  • une baisse auditive.

L’otite externe est appelée “l’otite du baigneur”, car elle est le résultat de la présence d’eau stagnante dans le conduit auditif, bloquée par une accumulation de cérumen qui crée un bouchon. Le terrain est ainsi propice à la prolifération des bactéries dont l’otite est la première manifestation.

L’otite moyenne séreuse et l’otite moyenne aiguë

L’otite moyenne ou otite de l’oreille moyenne est le résultat de l’infection d’un virus ou d’une bactérie causant une obstruction des canaux à l’intérieur de l’oreille. L’oreille moyenne est située juste derrière la membrane tympanique. D’origine bactérienne dans 40% des cas, l'otite moyenne congestive ou purulente est la conséquence directe d’un rhume ou d’une rhinopharyngite mal soignés.

L'otite moyenne aiguë est une infection virale ou bactérienne, au même titre que l'otite externe, dont le liquide présent derrière le tympan s’est infecté. Elle dure environ deux semaines.

Les principaux symptômes d’une otite moyenne aiguë sont :

  • une forte fièvre ;
  • des nausées et vomissements ;
  • une nette diminution auditive ;
  • une forte gêne ou inconfort dans l’oreille ;
  • un sommeil perturbé.

À l’inverse, l’otite séreuse (ou séro-muqueuse) n’est pas douloureuse et se détecte donc souvent tardivement. Elle se caractérise par la présence d’un liquide jaune séreux derrière le tympan qui englue les osselets sans autre signe d’infection aiguë. Il arrive qu’une infection guérisse, mais que du liquide subsiste dans l’oreille et continue à s’accumuler provoquant ainsi l’otite séreuse. Le principal symptôme est une baisse auditive importante provoquée par le bouchon séreux. Elle peut durer jusqu’à six semaines. Très fréquente chez l'enfant, c’est en moyenne un enfant sur deux qui déclenchera une otite avant son premier anniversaire et environ 90 % des enfants avant l’âge de 4 ans.

L’otite interne

Appelée labyrinthite, l’otite interne est, comme son nom l’indique, une inflammation de l'oreille interne. Bien qu’elle soit grave, cette forme d’otite est relativement rare. Elle touche deux organes essentiels : la cochlée et le vestibule, l’un jouant un rôle dans le fonctionnement du système auditif et l’autre dans notre équilibre. Le diagnostic de l’otite interne n’est pas souvent chose aisée du fait de sa localisation. Elle peut être consécutive à une infection virale comme les virus saisonniers, ou plus rarement bactérienne, comme une otite moyenne qui a mal évolué.

Dans le cas d'une labyrinthite, le patient peut souffrir de divers symptômes comme :

  • des crises de vertiges ;
  • une perte ou baisse de l'audition ;
  • des acouphènes ou des bourdonnements continus ;
  • une fièvre élevée ou modérée.

Quelles sont les principales causes de l’otite ?

L’inflammation des oreilles peut être de cause virale, bactérienne, liée à une cause externe non médicale ou encore à une particularité anatomique.

L’otite virale

L'infection virale est souvent consécutive à un rhume et est très répandue chez les jeunes enfants qui évoluent notamment en collectivité ( crèches, écoles, etc.). L’otite moyenne en est la forme la plus répandue.

L’otite bactérienne

L’infection bactérienne est due, quant à elle, à une migration des microbes présents dans le conduit nasal jusqu’au conduit auditif via la trompe d’Eustache qui relie le nez à l’oreille. Les otites bactériennes sont consécutives à la rhinopharyngite ou l’angine par exemple.

Causes externes

Certains gestes du quotidien représentent, sans qu’on ne le sache, de véritables facteurs déclencheurs d’otites.

Les causes externes à l’apparition de l'otite sont :

  • des baignades récurrentes sans bouchon d’oreille ;
  • une particularité anatomique de l’oreille comme un conduit coudé ;
  • l’utilisation abusive des cotons-tiges ;
  • un bouchon de cérumen non traité ;
  • un nettoyage agressif de l'oreille sous la douche par exemple ;
  • le port des écouteurs trop régulièrement.

Les otites et la perte d’audition

Il existe dans certains cas des facteurs aggravants à l’otite qui peuvent causer une perte d’audition momentanée.

La présence de liquide derrière le tympan

Dans le cadre d’une otite moyenne aiguë, l’accumulation de liquide dans le conduit auditif empêche le processus de transmission du message entre le tympan et le nerf auditif. Le son ainsi restreint crée une baisse auditive plus connue sous le nom de surdité conductive ou surdité de transmission.

La perforation du tympan

En cas d’otite chronique de l’oreille moyenne, il arrive qu’une perforation de la membrane tympanique, grandement fragilisée par les nombreuses inflammations, se produise. Cela entraîne une perte auditive provisoire dont l’importance dépend directement de la perforation. Plus elle sera grande, moins le patient percevra les sons.

Le cholestéatome, conséquence possible de l’otite chronique

Les otites chroniques à répétition peuvent conduire à des infections plus graves comme le cholestéatome. Il touche l’oreille moyenne et se caractérise par un excès de peau dans le conduit auditif. L’accumulation épidermique ressemble à un kyste ou une poche remplie de squames de peau qui, en grossissant, provoque l’infection chronique. Sans traitement approprié, l’atteinte des structures osseuses de l’oreille est un des principaux risques et peut provoquer une perte d'audition partielle, voire dans le pire des cas, complète. On parle alors de surdité.

Les signes d’un cholestéatome à risque qui doivent vous pousser à consulter votre médecin ORL sont :

  • un écoulement purulent odeur nauséabonde ;
  • un saignement de l’oreille ;
  • une douleur lancinante.

Quels traitements pour soigner une otite ?

Différents traitements existent pour soigner les otites et varient selon l’origine de l’infection. Apprendre à les identifier est essentiel pour éviter de prendre un traitement qui pourrait s’avérer inefficace, voire créer de graves effets secondaires. Le traitement est très souvent médicamenteux avec une prise d’antidouleurs ou d’antibiotiques, mais le recours à une opération chirurgicale est parfois indispensable pour soulager les symptômes et lutter contre les complications éventuelles.

Le traitement médicamenteux

Dans le cas d’otites bénignes, la première étape est de consulter votre médecin ORL pour établir un diagnostic clair sur la gravité de votre maladie de l’oreille. Pour soigner une otite externe, un nettoyage du conduit auditif peut s’avérer nécessaire pour l’élimination d’éventuels résidus infectieux. De plus, la douleur étant un des principaux symptômes de l’otite, des antalgiques peuvent vous être prescrits ( paracétamol ou ibuprofène par exemple ). Dans le cadre d’une otite aiguë d’origine bactérienne, un traitement antibiotique est communément proposé. Il peut prendre la forme de gouttes auriculaires ou de gélules à administrer par voie orale.

Certaines alternatives au traitement médicamenteux existent :

  • un lavage de nez régulier avec du sérum physiologique ;
  • une désensibilisation ;
  • des mouchages réguliers.

Le traitement chirurgical

En cas d’otites de plus grande gravité ou si le traitement médicamenteux s’est avéré inefficace, il convient de procéder à une intervention chirurgicale.

Les différents traitements chirurgicaux possibles sont :

  • une incision du tympan appelée paracentèse qui consiste à drainer le contenu accumulé qui provoque les douleurs et l’infection ;
  • la pose d'aérateurs transtympanique appelés diabolos ou yoyo dans le cas d’otites séreuses récurrentes ;
  • dans le cas d’un cholestéatome, un traitement radical s’impose. Il consiste en une ablation totale de l’excédent épidermique ;
  • la fermeture du tympan en cas de perforation importante. Cette intervention est appelée tympanoplastie.

Vous disposez désormais de toutes les clés pour savoir quelle conduite adopter face à une otite. Ne négligez pas votre santé auditive et gardez en tête qu’une consultation avec un ORL est essentielle afin de vous éviter de graves séquelles à venir sur votre audition.

Sources et références

MSD Manuals, Otite externe maligne, en ligne, consulté le 07/09/2021 

Ameli, Symptômes, diagnostic et évolution d’une otite externe, en ligne, consulté le 07/09/2021 

Vidal, Otites aiguës, en ligne, consulté le 07/09/2021

Marcel Bensoussan, Audioprothésiste et responsable audiologie
Marcel Ben Soussan
Audioprothésiste et responsable audiologie
Diplômé d'Etat en 2013, Marcel Ben Soussan est un audioprothésiste expérimenté chez VivaSon. En charge de la formation technique des audioprothésistes au sein de l'enseigne et dans les écoles d'audioprothèses, Marcel Ben Soussan est Responsable Audiologie chez VivaSon depuis 2015.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Image
Questions fréquentes sur l'audition
Vivason répond à vos questions
Les médicaments ototoxiques, qu’est-ce que c’est et comment les identifier
La perte auditive peut avoir différentes causes : presbyacousie, traumatisme sonore… Elle peut également survenir suite à la prise de certains médicaments dits ototoxiques qui vont...
En savoir +

Déposer un commentaire

Contactez-nous
Veuillez remplir vos coordonnées pour envoyer ce message.
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.