Effet McGurk, la preuve que l’être humain entend ce qu’il voit

Effet McGurk, la preuve que l'être humain entend ce qu'il voit

Crédit Photo : Gabriela Müller

L’effet McGurk, l’illusion auditive qui vous fera croire que vous avez besoin d’un appareil auditif ! L’expérience qui démontre que l’on entend ce que l’on voit.

Qu’est-ce que l’effet McGurk ?

L’effet McGurk démontre le lien entre le visuel et l’audition pour communiquer. C’est la démonstration même que l’être humain ne peut s’empêcher de percevoir la parole par le visuel, en regardant les expressions faciales. En effet, les expressions humaines de la parole peuvent permettre de comprendre les sons ou au moins les conversations. Il est vrai que certaines personnes ont ce don incroyable de lire sur les lèvres. Cependant, même si tout le monde n’est pas capable de lire sur les lèvres, nous avons tous cette manie de regarder la façon dont la bouche de notre interlocuteur s’articule lorsque qu’il est difficile de l’entendre. Pourtant ce que nous voyons et ce que nous entendons ne correspond pas toujours. L’effet McGurk est donc la confusion de compréhension qu’il y peut y avoir entre ce que les yeux et l’ouïe interceptent.

Expérience vidéo

Afin d’arriver à ce constat, plusieurs études ont été menées sur cet effet.  C’est par le biais de la vidéo que vous pouvez retrouver ici, que l’effet McGurk devient plus compréhensible. Il s’agit en fait d’une illusion auditive que le cerveau entend et voit. La vidéo met en évidence l’utilisation de la vue pour élaborer la perception auditive. Dans celle-ci, une personne répète la syllabe « ba ». Seulement si l’image de cette personne répétant la syllabe est modifiée et remplacée par une personne répétant le son « ga », le visuel contraint le cerveau à comprendre le bruit « ga ». Le cerveau imaginera dans tous les cas le son « ga ». Ceci malgré la piste audio qui n’a pas changé (énonçant le son « ba »). Néanmoins si l’on on tourne la tête pour ne plus voir la vidéo, le cerveau réentendra le bon son, le son « ba ». Ainsi, la fonction de parole traite les informations comme s’il s’agissait d’un discours auditif.

Si vous ne parvenez pas à entendre ces sons, nous vous invitons à réaliser un bilan auditif ici ou prendre rendez-vous.

Source :Auditory Neuroscience

Publié le