Vers une meilleure prise en charge des appareils auditifs

Crédit Photo : Pexels

La semaine dernière, la ministre de la Santé Marisol Touraine évoquait une évolution du remboursement des appareils auditifs. Cette ouverture de la part du gouvernement a été saluée par l’Unsaf qui soutient l’importance d’une telle mesure.

Une ouverture de la part du gouvernement

C’est lors de l’examen du Projet de loi de financement de la sécurité sociale 2017 (PLFSS 2017) que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a été interrogée sur les évolutions du remboursement concernant le reste à charge relatif aux appareils auditifs. (Ce dernier est en effet d’environ 1 000 euros par oreille pour un adulte, en raison d’un tarif de remboursement datant de 1986.) La ministre a tout d’abord rappelé que concernant les appareils auditifs, une extension du principe du forfait social s’appliquant aux personnes bénéficiant de la CMU-C à ceux de l’ACS était prévue dans la loi de modernisation du système de santé.

Elle a également cru bon de rappeler que les mesures concernant le remboursement des appareils auditifs doivent s’inscrire dans le cadre du rétablissement des comptes de la Sécurité Sociale, au même titre que le remboursement des soins dentaires par exemple. Mais la ministre s’est montrée confiante en estimant que les prises en charges améliorées devraient pouvoir s’effectuer assez rapidement.

Un meilleur remboursement pour plus d’économies

A la suite de ces déclarations de Marisol Touraine, l’Unsaf a fait part dans un communiqué de sa volonté d’engager le travail avec les pouvoirs publics et l’Assurance maladie. Rappelant les chiffres d’une étude sectorielle publiée en 2015, l’Unsaf souligne qu’une « enveloppe de 100 millions d’euros en année pleine permettrait de diviser par deux le reste à charge moyen des adultes ».

Ces propos ne sont pas sans rappeler ceux de Jean de Kervasdoué et Laurence Hartmann dans leur étude sur l’« Impact Economique du Déficit Auditif en France et dans les Pays Développés ». Ce rapport établissait que sans appareillage, le coût du déficit auditif s’élèverait à 23,4 milliards d’euros. En effet, il convient de prendre en compte l’impact direct sur la santé physique et mentale qu’implique une absence d’appareillage. La prise en charge à 100% de l’équipement des personnes appareillables non appareillées permettrait d’éviter plusieurs millions d’euros de soins médicaux.

Source : L’Ouïe Magazine

Publié le
Les personnes âgées ayant des difficultés à comprendre les conversations n'ont peut-être pas de trouble auditif mais une activité cérébrale différente Vivason

10/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Activité cérébrale divergente ou déficience auditive, pourquoi les seniors nous font répéter plusieurs fois ?

Il existe une explication à la raison pour laquelle vous avez besoin de faire répéter plusieurs fois votre interlocuteur. Cela ne résulterait pas forcément de votre audition. Des spécialistes ont découvert que les 61-71 ans avaient une activité cérébrale divergente qui rend la compréhension plus compliquée dans des milieux bruyants, et ce indépendamment de la qualité de l’audition.

Lire l'article
Dans le tout récent feuillet technique du mois de juillet publié par Audio-infos, un hommage est rendu à l’ ingéniosité de deux audioprothésistes.

26/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Un exemple d’ingéniosité chez les audioprothésistes

Travailler comme audioprothésiste ne saurait se résumer à la simple vente d’appareils technologiques. Les aides auditives ne sont vraiment utiles que lorsqu’elles s’adaptent aux spécificités de l’audition de chaque patient. Ainsi, être audioprothésiste suppose de poser des diagnostics pertinents et de comprendre le patient, qui exprime parfois quelques préférences, doutes ou craintes. Nous vous présentons aujourd’hui une démonstration d’ingéniosité, qui jette des lumières utiles et nouvelles sur la profession d’audioprothésiste.

Lire l'article
Avec le développement de HuBSound, la marche vers le progrès continue. Ce logiciel dote les audioprothésistes d’un nouvel outil performant.

26/12

ARTICLE SUGGÉRÉ

Avec HuBSound, les audioprothèsistes se dotent d’un nouvel outil performant

En audioprothèse, les progrès technologiques continuent de transformer les pratiques de soin. Toujours plus performants et précis, les diagnostics et les appareils auditifs comprennent les subtilités de votre oreille pour vous offrir une audition de grande qualité. Avec le développement de HuBSound, cette marche vers le progrès continue.

Lire l'article
La Drees publie chaque année un ensemble de statistiques relatives aux professions de santé. Voici un point sur la profession d’ORL.

06/09

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’évolution de la profession d’ ORL d’après les statistiques de la Drees

La Drees publie chaque année un ensemble de statistiques relatives aux professions de santé. Il est alors possible de faire un état des lieux, de mesurer la croissance d’effectif dans chaque profession et cela selon certaines variables. Etre au courant des évolutions professionnelles, c’est aussi avoir une idée de la manière dont change la médecine et d’imaginer les consultations de demain. Nous nous intéressons ici aux ORL.

Lire l'article