Le traitement hormonal de la ménopause altère l’audition

Le traitement hormonal de la ménopause altère l'audition - VivaSon

Crédit Photo : Elle.hr

La prise de certains médicaments, s’ils sont pris régulièrement ou en haute quantité peuvent avoir un impact sur l’audition. Ces médicaments sont dits ototoxiques. Une nouvelle étude à révélé que les traitements pour la ménopause peuvent avoir une incidence sur l’audition.

Comme vous le savez, la perte auditive peut être liée à plusieurs facteurs. Notamment, à cause de la presbyacousie, d’une exposition à des décibels trop élevés, de certaines maladies et aussi à la consommation de médicaments ototoxiques. Nous vous avions déjà parlé de substances dangereuses pour l’audition contenue dans l’ibuprofène et le doliprane dans un précédent article.

Il a été récemment découvert que les substances contenues dans le traitement hormonal de la ménopause étaient ototoxiques. Pour rappel les médicaments ototoxiques sont des substances toxiques pour l’audition. Celles-ci touchent directement les cellules sensorielles de la cochlée. C’est l’usage excessif de ces traitements ainsi que la fréquence, qui peuvent, sur le long terme altérer les capacités auditives.

Ainsi, une équipe de chercheurs de la North American Menopause Society a réalisé une étude sur les médicaments hormonaux liée avec le déclin auditif. Les scientifiques ont alors analysé les données recueillies à l’aide de questionnaires, de 80 972 femmes âgées de 27 à 44 ans sur la période de 1991 à 2003. Sur les 80 972 participantes, 18 558 femmes ont révélé des problèmes d’audition. Aucun lien significatif entre la ménopause et la perte auditive n’a été établie. Néanmoins, les femmes étant sous thérapie hormonale (à cause de la ménopause)  avaient plus de risques de souffrir d’une perte auditive. De plus, il a été découvert que les risques étaient encore plus accrus lorsque la durée de la thérapie était longue.

Egalement, d’après l’étude, plus l’âge auquel les femmes sont ménopausées est grand, plus celles-ci sont sujettes à des problèmes d’audition. Enfin, les scientifiques souhaitent que leurs recherches permettent une meilleure prévention de la déficience auditive. Ainsi, ils suggèrent une réflexion sur les prescriptions des traitements hormonaux pour la ménopause. Ce n’est pas sans rappeler les troubles que peut causer la malaudition. Même s’il existe des solutions, comme le port d’un appareil auditif, la perte auditive peut favoriser la démence et la dépression.

 

Source : Medisite

Publié le

06/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

Appareils auditifs nos conseils et astuces, entendre n’aura jamais été aussi simple

Ne plus percevoir les sons du quotidien peut être une étape difficile à vivre. La déficience auditive peut être facteur de renfermement et d’exclusion sociale. Manquer certaines informations importantes au travail, ne pas entendre une voiture lorsque l’on traverse la route ou encore faire répéter à plusieurs reprises votre interlocuteur peut être très déstabilisant et handicapant. D’après une étude publiée par The Hearing Review, environ 50% des personnes souffrant de déficience auditive ne sont pas équipés d’appareillage amplificateur et la plupart d’entre elles attendent plusieurs années avant même de s’équiper. Ainsi se munir d’un appareil auditif demeure la meilleure alternative pour ne plus faire de cette déficience une gêne.

Lire l'article

18/01

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les habitudes qui améliorent votre audition

Détectés trop tard, les troubles auditifs vont nécessiter l’usage d'appareils auditifs ou une intervention chirurgicale pour permettre au patient de vivre confortablement avec son trouble. Il existe plusieurs habitudes qui permettent en amont d’améliorer ses capacités auditives.

 

Lire l'article
Troubles auditifs : un diagnostic difficile à admettre

09/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le déni des troubles auditifs, un phénomène encore trop répandu

Une étude menée aux Etats-Unis par le fabricant d’appareils auditifs Sivantos montre de manière claire que les préconçus sur les troubles de l’audition sont encore bien présents. En effet, les personnes âgées ignoreraient pour la plupart leurs problèmes d’audition, refusant tout traitement et passant donc à côté des bénéfices que pourrait leur apporter une aide auditive.

Lire l'article
C’est bien connu, écouter de la musique ou entendre des sons de volume trop élevé peut dégrader sensiblement notre audition. Cependant, savons-nous réellement mesurer les risques ou détecter dans les faits les situations dangereuses ?

22/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Des habitudes à risque pour la jeunesse

La musique est un plaisir répandu, c’est un fait. Et comme pour toute chose qui concerne le plaisir, l’intensité est bien souvent recherchée. Certains diront bien-sûr qu’apprécier la musique tient davantage à la qualité plutôt qu’à la puissance sonore, et ils n’auront pas tort. Ceci dit, particulièrement chez les plus jeunes d’entre nous, les volumes élevés font partie intégrante de l’expérience musicale et cela peut présenter quelques dangers.

Lire l'article