La musique perçue par les sourds

Evelyn Glennie est une percusionniste virtuose écossaise, et sourde. Crédit photo : Dame Evelyn Glennie

Le son musical, comme tous les sons, est composé de différentes ondes sonores de différentes fréquences. Ainsi, les personnes sourdes ou malentendantes, porteuses d’un appareil auditif ou non, sont capables de percevoir les vibrations créées par ces ondes et donc de « sentir » la musique.

La surdité est un handicap peu reconnu et très mal accepté par les personnes extérieures car il n’est pas forcément visible. Les quelques 6 millions de malentendants dont 400 000 sévèrement sourds en France sont souvent confrontés à un manque de compréhension et sont vite isolés.

Si les individus entendant sont capables d’entendre et de dissocier les sons aigus, les sons graves, les sons parlés, les sons chantés et les bruits, les sourds peuvent, eux « entendre » ou sentir les vibrations des sons graves. A part les personnes atteintes de cophose (un traumatisme de l’oreille interne peu répandu qui rend la surdité totale), les fréquences graves sont audibles par les personnes atteintes de surdité. Par conséquent, elles peuvent entendre la musique mais d’une façon différente.
En effet, la musique est le son qui est le mieux ressenti, par les personnes souffrant de trouble auditif ou pas ! On constate par exemple que les nourrissons, dont le système auditif n’est pas encore complètement développé, réagissent beaucoup plus à la musique qu’aux autres types de sonorités.  L’explication réside dans le fait que les sons musicaux nécessitent soixante-dix fois moins de travail du cerveau pour être traité que les simples paroles, et cent cinquante fois moins que les simples bruits.
Ainsi, un sourd partiel est aussi capable d’apprécier la musique, d’autant plus qu’il existe des possibilités d’assistance pour améliorer les sensations causées par les vibrations sonores. Par exemple, on peut tenir dans sa main un ballon, qui aidera à la transmission des vibrations. Si l’on veut se tourner vers la technologie, de nombreux appareils auditifs sont capables d’amplifier les vibrations dans le système auditif.

Lors d’évènements musicaux, certains dispositifs permettent, à grande échelle, de démultiplier les sens des sourds. Certaines salles de concerts installent des planchers vibrants qui conduisent les vibrations des fréquences basses. On peut aussi distribuer aux personnes malentendantes de récepteurs somesthésiques qui jouent le même rôle que celui du ballon (décrit ci-dessus). Enfin les baffles, les enceintes, selon leur taille et leur puissance, peuvent moduler la perception des vibrations.
Pour finir, il faut se rappeler que le langage des signes est aussi capable de créer un rythme visuel ! Pour cela il suffit de « signer » en rythme : l’interprétation doit alors être extrêmement sensible et mettre en avant la beauté de la gestuelle, du regard, des expressions faciales.

Source : Assu 2000

Publié le
Evaluez votre audition grâce à l'application gratuite Mimi Hearing Test.

17/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Une application pour tester votre audition

Mimi Hearing Technologies est une start-up berlinoise, à mi-chemin entre lifestyle et santé, qui a à cœur de sensibiliser les gens au bien-être auditif. Leur nouvelle application gratuite Mimi Hearing Test vous permet d’évaluer votre audition grâce à un test rapide (que vous pouvez approfondir afin d’obtenir votre profil auditif complet), mais aussi de créer des filtres audios pour maximiser votre qualité d’écoute, et même de simuler une expérience de perte auditive.

Lire l'article
Misophonie : quand les sons deviennent un enfer

08/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La misophonie ou la haine des sons

Vous vous hérissez lorsque quelqu’un froisse du papier d’aluminium, vous ne supportez pas le bruit d’une craie sur un  tableau noir ou le son de la mastication des autres vous exaspère ? Il est tout à fait normal de ne pas apprécier certains sons, mais lorsque l’agacement se transforme en haine impossible à surmonter, on parle de misophonie. Ce trouble neuropsychiatrique se caractérise par une véritable aversion pour certains sons, extrêmement dérangeant dans le quotidien des individus touchés.  

 

Lire l'article