Une pile naturelle dans votre oreille

Crédit Photo : lobe.ca

Saviez-vous que votre oreille contenait une pile naturelle ? Grâce aux chercheurs du MIT et de l’Harvard Medical School, vous pourrez bientôt vous passer de piles dans vos appareils auditifs.

La cochlée, pile naturelle de l’oreille interne

Dans l’oreille interne humaine se trouve la cochlée un organe creux en forme d’escargot. Cette partie de votre oreille constitue la dernière étape de l’intégration du son avant le nerf auditif. Les vibrations du tympan y sont converties en signaux électriques afin de conduire les signaux neuronaux au cerveau qui pourra ainsi reconnaître et interpréter les sons. Ce sont ces signaux électriques qui ont intéressé les chercheurs du MIT et de l’Harvard Medical School. En effet, la cochlée constitue une véritable pile biologique et présente le voltage le plus élevé du corps humain.

Un voltage qui reste cependant faible

Si ce voltage est plus élevé que dans n’importe quelle autre partie du corps, il demeure insuffisant pour alimenter un appareil auditif classique, et c’est là la difficulté majeure que rencontrent les chercheurs. Si l’appareil est trop gourmand en énergie, il entrave la capacité de l’oreille à communiquer avec le cerveau, entraînant une perte auditive. Afin de pallier ce problème, les scientifiques sont parvenus à développer une puce électronique équipée d’un transmetteur radio à très faible énergie et d’un minuscule circuit de conversion. Cependant, ce dernier requiert un voltage plus élevé que celui fourni par les signaux électriques du corps, notamment lors du démarrage. Pour y remédier, il faudra donc donner une impulsion de départ au circuit.

Des cochons d’Inde équipés d’audioprothèses

Ce sont donc des résultats très prometteurs qui ont été obtenus après de nombreuses expérimentations sur des cobayes. Les chercheurs ont équipé des cochons d’Inde d’un système semblable à celui que l’on pourrait installer sur l’homme, et ces derniers réagissaient normalement à des tests auditifs. Cependant, le fonctionnement de la cochlée n’est pas encore totalement maîtrisé par les chercheurs.

Ils ont pourtant bon espoir de trouver une solution qui permettrait aux personnes souffrant de déficience auditive de pouvoir alimenter eux-mêmes leurs implants auditifs en énergie.

Source : Hear it

Publié le