Problème auditif : l’examen précoce est impératif

Faire un bilan auditif dès les premiers symptômes de trouble est impératif. Lisez l'article pour en savoir plus.

La baisse de l’audition a des répercussions sur la vie sociale et les capacités cognitives des malentendants. Un équipement précoce se révèle primordial. L’entourage doit se montrer réactif et inciter à pratiquer un bilan auditif gratuit en centre d’audition puis à consulter un ORL.

« Parmi les déficiences qui altèrent notre capacité d’adaptation, la presbyacousie est un élément  important. Nous pensons également que le fait de porter une prothèse auditive est un moyen de redéployer notre capacité d’adaptation et de lutter contre les conséquences du vieillissement. Car la détection et l’appareillage précoces du patient atteint de presbyacousie permettent de retrouver une vie sociale et des loisirs stimulants. » Tel est le constat du Professeur Jean-François Dartigues et de son équipe de l’Inserm après avoir suivi pendant près de 25 ans plus de 3 000 personnes âgées de 65 ans et plus, dans 75 villes et villages de Gironde et Dordogne.

Qu’est-ce que la presbyacousie ? Ce trouble auditif  touche les cellules sensorielles qui tapissent le conduit de l’oreille interne.  Conséquence : une baisse  de la perception des sons aigus lesquels permettent une bonne compréhension des mots. Comme la presbytie pour les yeux, la presbyacousie peut apparaître entre 50 et 55 ans  mais le plus souvent vers 70/75 ans.

Après un bilan auditif gratuit en centre d’audition voire un rapide test d’audition en ligne, il est impératif et obligatoire de consulter un médecin ORL pour réaliser des tests d’audiométrie tonale voire vocale. Si l’examen révèle une perte modeste à l’audiométrie tonale et une plus forte de l’intelligibilité à l’audiométrie vocale, il peut exister une atteinte plus centrale des voies neuronales de l’audition. Cette atteinte centrale sera ralentie par un équipement précoce. Il est donc impératif de prendre rendez-vous pour un bilan audition chez un audioprothésiste dès les premiers signes de mauvaise compréhension.

Publié le
Les personnes âgées ayant des difficultés à comprendre les conversations n'ont peut-être pas de trouble auditif mais une activité cérébrale différente Vivason

10/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Activité cérébrale divergente ou déficience auditive, pourquoi les seniors nous font répéter plusieurs fois ?

Il existe une explication à la raison pour laquelle vous avez besoin de faire répéter plusieurs fois votre interlocuteur. Cela ne résulterait pas forcément de votre audition. Des spécialistes ont découvert que les 61-71 ans avaient une activité cérébrale divergente qui rend la compréhension plus compliquée dans des milieux bruyants, et ce indépendamment de la qualité de l’audition.

Lire l'article

29/12

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’utilisation intensive du téléphone représente-t-elle un danger pour vous ?

Les progrès technologiques nous connectent toujours plus les uns aux autres. Cela est particulièrement vrai pour les téléphones, dont les améliorations se sont même intensifiées ces dernières années. Une conséquence de ce progrès technologique n’est autre que notre dépendance grandissante à ce genre d’appareils. Aussi, nous pouvons légitimement nous interroger sur les implications au niveau de notre santé.

Lire l'article