Comment accompagner un proche souffrant de perte auditive ?

Comment accompagner un proche souffrant de perte auditive ? - VivaSon

Crédit Photo : Urlaubsguru

Il n’est pas toujours évident d’accompagner un proche dans sa perte auditive. Certaines personnes ont beaucoup de mal à accepter que leur audition devienne défaillante ou n’osent pas sauter le pas de l’appareillage.

Une perte auditive peut être assez frustrante autant pour la personne qui en souffre que pour l’entourage. En effet, les conversations deviennent difficiles à comprendre et souvent les réponses sont incohérentes. Alors, une question se pose, comment puis-je aider mon proche malentendant,  et ce, sans le vexer ?

  1. 1. Dans un premier temps, il est essentiel de lui faire comprendre que la baisse auditive est un phénomène commun, très répandu mais aussi naturel. Faites la comparaison avec les personnes portant des lunettes. Les personnes ayant du mal à voir s’équipent de lunettes, il en est de même pour l’audition.

 

  1. 2. Une perte auditive ne se rétablit pas, au contraire elle se détériore avec le temps. Ainsi, il est essentiel de s’équiper avant que celle-ci n’empire. D’autant plus que mal entendre, peut être dévastateur pour la santé. Notamment en provoquant un déclin cognitif mais aussi la démence et la dépression.

 

  1. 3. Nul besoin d’avoir peur que tout le monde ne le sache. Désormais les appareils auditifs sont presque invisibles et si confortables que même le porteur oublie son existante.

 

  1. 4. Faites lui penser à tous les sons perdus qu’il ou elle pourra retrouver. Notamment les sons à fréquences aiguës, comme le rire des enfants, la brise du vent ou encore l’eau qui ruisselle.

 

  1. 5. S’appareiller représente un coût considérable dans l’esprit de la plupart des gens. Néanmoins, il existe tous types d’appareils également à tous types de prix. Aussi, une partie du financement est prise en charge et certaines aides existent. De plus, de nombreux centres audioprothésistes proposent des paiements en plusieurs fois sans frais.

 

En conclusion, amenez votre proche à réaliser que c’est pour son bien. Que cela n’est pas une fatalité et qu’il pourra vivre comme avant sa perte auditive. Énoncez-lui les bénéfices qu’apporte le port d’un appareil auditif, rassurez-le.

 

 

Source : amplifon

Publié le
L'écoute trop intensive de musique des adolescents est un facteur bien connu: La future dégénérescence de leur audition inquiète.

08/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les ados et les écouteurs, quel danger pour leur audition?

Les écouteurs et les casques sont très populaires auprès des adolescents. Cependant ces derniers ne se rendent pas compte qu’avec une écoute trop intensive de ces appareils, ils risquent d’être exposés à des désagréments qui donneront lieu plus tard à une utilisation d’appareils auditifs.

Lire l'article

09/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Misophonie, la torture par les sons. Quels traitements ?

Avez-vous déjà ressenti de l’agacement face aux sons émis par les autres lorsqu’ils mangent, reniflent, font craquer les doigts ou quand vous les voyez faire des petits gestes répétitifs comme secouer leurs jambes ou leurs  pieds ? Si c’est le cas, vous souffrez peut-être de misophonie. Nous vous en avions déjà parlé ici, aujourd'hui nous en savons un peu plus.

Lire l'article
D’après une étude récente, les troubles auditifs non-traités représentent un sérieux danger pour la santé. Négliger son audition n’est pas une sage décision au vu des résultats publiés.

31/08

ARTICLE SUGGÉRÉ

Une nouvelle étude met en garde contre les troubles auditifs non-traités

Nous souhaitons tous interrompre la fuite du temps et contrecarrer les plans de la vieillesse. Se maintenir longtemps en bonne santé, préserver sa qualité de vie, voilà quelques espoirs que nous donnent la médecine d’aujourd’hui. Pourtant, il n’est pas sage de se négliger sous prétexte que tant de choses peuvent être soignés. Une nouvelle étude confirme les dangers des troubles auditifs non-traités, il est important d’en prendre note.

Lire l'article
Les personnes âgées ayant des difficultés à comprendre les conversations n'ont peut-être pas de trouble auditif mais une activité cérébrale différente Vivason

10/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Activité cérébrale divergente ou déficience auditive, pourquoi les seniors nous font répéter plusieurs fois ?

Il existe une explication à la raison pour laquelle vous avez besoin de faire répéter plusieurs fois votre interlocuteur. Cela ne résulterait pas forcément de votre audition. Des spécialistes ont découvert que les 61-71 ans avaient une activité cérébrale divergente qui rend la compréhension plus compliquée dans des milieux bruyants, et ce indépendamment de la qualité de l’audition.

Lire l'article