Les avantages et les difficultés que présentent les maisons de retraite

Crédit Photo : Novisolucoes

La maison de retraite est un service à destination des personnes âgées qui reste une référence en la matière. Si de plus en plus d’individus cherchent aujourd’hui à préserver leur autonomie en restant dans leur habitation, la maison de retraite représente toujours une solution viable afin de protéger sa qualité de vie au quotidien. Cependant, rejoindre une maison de retraite n’est pas toujours simple, et des difficultés peuvent survenir ensuite.

Entrer en maison de retraite

Dans un précédent article, nous avions traité le sujet du maintien à domicile. Cependant, nous pouvons nous interroger. Quand est-il légitime de considérer la maison de retraite ? Le signe déterminant est sans doute le plus simple : toutes les autres tentatives ont échoué. Dans ce cas, la maison de retraite apparaît comme la solution permettant d’assurer la sécurité d’un parent en perte d’autonomie. Par ailleurs, l’isolement est un facteur déterminant dans l’accélération du vieillissement, nous l’avions déjà signalé dans notre article sur l’importance des appareils auditifs. Rompre cet isolement est donc un deuxième bénéfice non négligeable. Enfin, il s’agit de se libérer des charges qu’il n’est plus possible d’assumer, et tranquilliser la famille et les proches. Après mûre réflexion, rejoindre une maison de retraite pourrait s’avérer être une bonne idée.

Lorsque des difficultés se manifestent

Une fois décidé à entrer en maison de retraite, l’affaire n’est pas pour autant résolue. La triste réalité est que l’on perçoit souvent la recherche d’un établissement comme un parcours du combattant, et de nombreux aidants en font chaque jour l’amère expérience. C’est d’ailleurs un des objectifs de la loi ASV : faciliter l’accès en maison de retraite. Aujourd’hui, persistent encore les longues listes d’attente, les tarifs élevés, le nombre limité de maisons dans certaines régions, ou encore l’inadéquation des résidences à la pathologie des personnes à placer. D’un pareil constat, l’on peut être tenté d’imaginer qu’une telle démarche, déjà sensiblement difficile psychologiquement, est aussi longue et fastidieuse. Par chance, il existe des services spécialisés capables d’aiguiller les personnes à la recherche d’un établissement adéquat. Si vous ressentez le besoin d’un accompagnement, nous vous encourageons à vous renseigner auprès de Retraite Plus, organisme gratuit disposant d’un réseau solide. Il est ainsi possible d’étudier les opportunités présentes en fonction de vos préférences : impératifs budgétaires, niveau de médicalisation, emplacements géographiques, degré d’urgence ou encore niveau de confort souhaité. Enfin, un unique conseiller suit dans ce cas votre famille, favorisant l’écoute et le dialogue.

La retraite et l’audition 

Protéger son audition doit faire l’objet d’une vigilance importante, particulièrement lorsque l’on commence à vieillir. Pour une personne âgée, ne pas bien entendre équivaut à s’isoler. En effet, lorsqu’il est de plus en plus difficile de communiquer avec les autres, de nouvelles habitudes négatives apparaissent et encouragent au repli sur soi. Or nous savons que l’isolement social augmente d’environ 30% les risques de décès des personnes âgées. Aussi, il est important, même en maison de retraite, de penser à s’équiper d’aides auditives si cela est nécessaire. Si cela n’est pas fait, outre les difficultés quotidiennes que cela suppose, c’est un atout des maisons de retraite qui est gaspillé. Pour le bien-être de vos proches, pensez-donc à aborder le sujet et à proposer des solutions sous la forme d’un établissement, d’un accompagnement ou d’un appareillage.

Publié le
Le danger des troubles auditifs non-traités

15/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le danger des troubles auditifs non-traités

C’est au cours de la 38ème édition du congrès des audioprothésistes qu’Hélène Amieva, professeur en neurosciences et en neuropharmacologie, a abordé les résultats préliminaires de ses dernières recherches. Etudiant l’impact des troubles auditifs sur l’individu au-delà de la simple perte de l’audition, ces recherches pourraient bien donner un argument de poids en faveur du port d’audioprothèses.

Lire l'article
Les protections individuelles contre le bruit (PICB) sont un moyen efficace de créer un rempart contre les ondes sonores les plus agressives .

28/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Les protections individuelles contre le bruit (PICB)

Le capital auditif peut s’imager tel un réservoir sur lequel nous prenons des réserves tout au long de notre vie. Comme le reste du corps, le système auditif vieillit, et cela est bien normal, cependant il est possible de se prémunir des bruits excessifs et de ralentir ce vieillissement. Ainsi, pour éviter de devoir porter un appareil auditif prématurément, les protections individuelles contre le bruit (PICB) sont un moyen efficace de créer un rempart contre les ondes sonores les plus agressives dans certaines situations (concerts, travaux de chantier, bricolage, avion).

Lire l'article