Emmanuel Macron et Marine Le Pen : quel programme en matière de santé ?

Emmanuel Macron et Marine Le Pen : quel programme en matière de santé ? - VivaSon

Crédit Photo : Nick.mon

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont en lice pour le deuxième tour des élections présidentielles 2017.  Revenons sur leurs programmes en matière de santé. Notamment sur leurs ambitions concernant le remboursement des appareils auditifs.

Suite aux résultats du premier tour des élections présidentielles 2017 qui ont été dévoilés ce dimanche 23 avril à 20h, les deux candidats Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont en course pour le deuxième tour. Celui-ci aura lieu le dimanche 7 mai prochain.  A cette occasion, nous revenons plus en détails sur leurs programmes en matière de santé, notamment concernant le remboursement des appareils auditifs.

Programme d’Emmanuel Macron

  • Emmanuel Macron souhaite développer le numérique dans les soins de santé notamment avec la télé-médecine qui permettrait aux médecins de suivre leurs patients à distance. Une aide financière est prévue pour pouvoir équiper les différents professionnels de la santé.
  • L’ancien inspecteur des finances a également fait part de son projet de ne pas généraliser le tiers payant. Ceci permettra aux personnes du métier d’en faire profiter plus simplement à leurs patients.
  • Il veut également une prise en charge à 100 % d’ici 2022 des appareils auditifs, lunettes et prothèses dentaires (en lien avec les praticiens et mutuelles).

 

Programme de Marine Le Pen

  • Marin Le Pen désire créer un risque supplémentaire de Sécurité Sociale consacré à la dépendance dans l’optique prendre en charge les dépenses liées à la perte d’autonomie et aux handicaps dus au vieillissement de la population.
  • La candidate du FN veut également créer une carte vitale qui soit reliée à la carte d’identité (biométrique) limitant la fraude. De plus, elle désire baisser le prix des médicaments coûteux en développant la vente à l’unité*
  • Consciente que beaucoup renoncent à se soigner à cause des coûts trop élevés. Notamment concernant les prestations optiques, auditives et dentaires, Marine Le Pen clame une meilleure prise en charge par l’Assurance maladie et la Sécurité sociale.

 

Enfin les deux candidats ont des projets communs notamment :

  • Ils souhaitent maintenir et appliquer le Loi Léonetti
  • Augmenter le numerus clausus. Afin de favoriser l’accès aux études de santé notamment aux études d’audioprothésiste. Le but est d’avoir un meilleur ajustement du nombre d’élèves face aux besoins en matière d’appareillage. Egalement, pour favoriser le remplacement des départs à la retraite prévus.

 

*Emmanuel Macron souhaite également généraliser la vente à l’unité des médicaments. Cependant le but de ce développement est différent. En effet,il n’implique pas une baisse des coûts du produit en lui-même mais plutôt une limitation du gaspillage.

 

Source : Le Monde

Publié le
Nuisances auditives, les grandes villes y sont pour quelque chose - vivason

11/03

ARTICLE SUGGÉRÉ

Déficience auditive, l’endroit où vous vivez y est peut-être pour quelque chose

Vous souhaitez protéger votre audition ? Évitez les grandes villes

Travaux, circulation, sonneries de téléphones, musique dans les magasins, manifestations…les grandes villes regorgent de bruits en tous genres. Le calme y est quasi inexistant.  Le bruit est tellement présent que notre oreille s’y habitue et notre esprit n’y prête même plus attention.

Lire l'article

09/02

ARTICLE SUGGÉRÉ

Misophonie, la torture par les sons. Quels traitements ?

Avez-vous déjà ressenti de l’agacement face aux sons émis par les autres lorsqu’ils mangent, reniflent, font craquer les doigts ou quand vous les voyez faire des petits gestes répétitifs comme secouer leurs jambes ou leurs  pieds ? Si c’est le cas, vous souffrez peut-être de misophonie. Nous vous en avions déjà parlé ici, aujourd'hui nous en savons un peu plus.

Lire l'article