Le sonotone, cet ancêtre de l’appareil auditif

Sonotone et histoire de l’appareil auditif

Depuis l'Antiquité, l'Homme s'est servi de coquillages et a fabriqué des cornets faits de différents matériaux pour amlplifier le son. Crédit Photo : Soo Curious

Le mot « sonotone » fait aujourd’hui parti du dictionnaire, mais savez-vous d’où il vient ? Aujourd’hui, VivaSon vous raconte l’histoire de l’audioprothèse. D’innovations en innovations, scientifiques et médecins ont permis de développer les appareils auditifs discrets et performants que nous proposons à nos patients.

 

Sonotone, le premier vrai fabricant d’aides auditives

En 1929, l’entreprise new-yorkaise Sonotone commercialise le premier appareil électronique capable d’amplifier le son. Disparu en 2005, Sonotone a longtemps été l’acteur principal sur le marché de l’aide auditive : ainsi, avec l’usage, le nom propre est devenu nom commun. Mais en réalité, l’amplificateur d’écoute existait bien avant le sonotone !

Les premiers amplificateurs d’écoute, appelés tubes ou cornets acoustiques étaient fabriqués en cuivre. Leur système purement mécanique, inspiré du téléphone de Graham Belle breveté en 1876, les rendait très imposants et lourds. Ils pouvaient tout de même amplifier le son jusqu’à 100 décibels.

Cependant, c’est bien l’entreprise Sonotone qui fut à l’origine des premiers développements des aides auditives et qui marquera son histoire contemporaine. En 1929, le premier sonotone marche grâce à la technologie de la lampe radio et tire son énergie d’énormes batteries. Au fil des ans et grâce à l’invention du transistor, le sonotone rétrécie et devient davantage portatif. Bien qu’il soit encore trop gros pour se faire discret dans une poche, il peut être disposé dans un sac et transmet alors le son aux oreilles de son porteur via un écouteur, bien plus discret. C’est dans les années 60 que l’appareil auditif tel que nous le connaissons aujourd’hui apparait : le Sonotone 333 BTE est la première audioprothèse à contour d’oreille. Aujourd’hui, les fabricants d’aides auditives utilisent d’ailleurs toujours l’acronyme BTE (behind the ear, c’est-à-dire « derrière l’oreille ») pour qualifier ce genre d’appareil. Ce nouveau sonotone est basé sur une technologie analogique ultra innovante pour l’époque.

D’innovations en innovations, du sonotone à l’appareil auditif connecté

Alors qu’il est déjà possible d’intégrer l’appareil auditif à une paire de lunettes (on appelle ça les lunettes auditives, qui ont eu un succès fou), les recherches pour améliorer la praticité de l’assistance auditive continuent … En 1977, la miniaturisation des composants aboutit à la naissance des appareils auditifs intra-auriculaires, bien loin du premier sonotone, en terme d’ergonomie mais aussi de performance.

Les années 1990 sont celles de la révolution numérique : la marque Widex est la première à commercialiser un appareil auditif entièrement numérique. A la différence de la technologie analogique qui transforme les ondes sonores en signaux électriques, le numérique permet de les convertir en nombres et ainsi, de réaliser des milliards de calculs permettant d’adapter le son restitué à l’environnement ambiant.

De nos jours, les prothèses auditives sont toutes intégralement numériques. Ce sont même de micro-ordinateurs qui sont placés dans nos oreilles ! Nombre de nouvelles options sont désormais disponibles : le bluetooth et la wifi permettent entre autre aux patients de régler eux-mêmes en temps réel leur appareil auditif, à l’aide de discrètes télécommandes ou même de leur smartphone.

Si en 2016 le mot « sonotone » est de moins en moins utilisé, il nous rappelle que les aides auditives miniaturisées, confortables, adaptables et ultra performantes que nos patients portent aujourd’hui sont le fruit d’une longue histoire, où le progrès technique sert avant tout notre bien-être.

 

 

Publié le
Misophonie : quand les sons deviennent un enfer

08/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La misophonie ou la haine des sons

Vous vous hérissez lorsque quelqu’un froisse du papier d’aluminium, vous ne supportez pas le bruit d’une craie sur un  tableau noir ou le son de la mastication des autres vous exaspère ? Il est tout à fait normal de ne pas apprécier certains sons, mais lorsque l’agacement se transforme en haine impossible à surmonter, on parle de misophonie. Ce trouble neuropsychiatrique se caractérise par une véritable aversion pour certains sons, extrêmement dérangeant dans le quotidien des individus touchés.  

 

Lire l'article
Nouveau : des vêtements pour écouter de la musique ! - VivaSon

04/05

ARTICLE SUGGÉRÉ

Nouveau : des vêtements pour écouter de la musique !

Ecouter de la musique alors que l’on souffre de déficience auditive n’est pas forcément idéal. Bien que certains puissent s’équiper d’un appareil auditif, d’autres ayant des troubles auditifs plus poussés n’ont pas d’alternative. Cute Circuit a ainsi créé des vêtements permettant de ressentir la musique.

Lire l'article
La formatiion des audiorpothésistes pour bien connaître les appareils auditifs

13/04

ARTICLE SUGGÉRÉ

La formation des audioprothésistes

Un audioprothésiste n’est pas un vendeur d’appareils auditifs. En tant que véritable professionnel de santé, sa vocation est d’accompagner les patients dans la démarche d’appareillage qui rétablira leur confort auditif. Ainsi, un diplôme d’Etat délivré à l’issue d’une formation sélective de 3 ans est nécessaire pour exercer.

Lire l'article