Il est important de soutenir vos proches malentendants

Crédit Photo : Ringraph

La perte de l’audition est un sujet parfois sensible, tant pour ceux qui souffrent du handicap que pour leur famille ou leurs amis. La surdité peut être responsable d’un isolement social croissant et d’un repli sur soi. Avouer ne pas bien entendre peut s’avérer difficile, cela peut pousser certaines personnes à éviter le dialogue. Le soutien des proches est essentiel, et peut d’ailleurs encourager le port d’appareils auditifs.

Soutenir vos proches malentendants

Perdre la qualité de son audition est une épreuve. Les sens nous connectent au monde et aux autres. Ne plus entendre correctement peut susciter progressivement un repli sur soi contre lequel les proches doivent absolument lutter. La famille joue un rôle important dans le soutien et dans l’accompagnement de la personne malentendante. Si vous connaissez des personnes malentendantes dans votre entourage, affichez clairement votre appui. Par chance, les appareils auditifs permettent à 9 personnes sur 10 de retrouver une bonne audition. Il est donc possible d’apporter des solutions.

Apporter des solutions

Etre compréhensif est une attitude clef. C’est avec patience que l’on parle à une personne malentendante, en prenant soin de répéter si nécessaire sans pour autant l’infantiliser. Il est donc important de rester calme et de s’appliquer pour rester intelligible. L’audition de la personne est mise en cause, non ses capacités mentales. Par ailleurs, prendre les devants et initier la communication peut être une bonne idée afin d’éviter l’isolement du malentendant. C’est en agissant ainsi que l’on dédramatise la situation et que l’on parvient finalement à avancer vers des solutions de long terme. Pour ce faire, les conseils suivant peuvent être utiles : attirer l’attention de la personne au préalable et l’encourager à regarder les lèvres pendant la discussion ; ne pas accentuer excessivement votre voix ou dénaturer votre ton ; recourir à une gestuelle cohérente pour enrichir votre propos ; en cas d’échec, ne répétez pas de manière identique mais reformulez ; enfin, prêtez attention aux bruits ambiants et choisissez des endroits calmes.

Une consultation chez un professionnel

Le refus de s’appareiller est une réaction parmi d’autres lorsque l’on est victime de troubles auditifs. L’idée de porter un appareil auditif déplait à certaines personnes, du moins au départ. Cependant, dans un grand nombre de témoignages, l’on retrouve l’idée qu’il s’agit d’un cap à passer. En comparaison avec les difficultés quotidiennes liées à la surdité, porter un appareil auditif est en réalité bien peu de choses. L’isolement social et le repli sur soi expliquent par ailleurs le refus de s’appareiller, l’envie d’écouter et de dialoguer s’amenuisant. A l’inverse, le soutien de l’entourage peut encourager les malentendants à consulter et à vaincre leur handicap au quotidien. Proposez donc l’idée de consulter et accompagnez vos proches malentendants pour les rassurer, cela en vaut la peine.

Source : Mon-Audition

Publié le
Selon une étude réalisé par le cabinet d’audit Ernst & Young, le coût social du bruit en France s’élèverait à 57 millions d’euros par an !

15/06

ARTICLE SUGGÉRÉ

Le bruit coûte chaque année 57 milliards d’euros à la société

L’augmentation des troubles auditifs et de la surdité acquise est un fait constaté. Notre mode de vie urbain, qui favorise le bruit, en est le principal responsable, et conduit de nombreuses personnes à recourir au port d’appareils auditifs. Ainsi, selon une étude réalisé par le cabinet d’audit Ernst & Young, le coût social du bruit en France s’élèverait à 57 millions d’euros par an !

Lire l'article
Nuisances auditives, les grandes villes y sont pour quelque chose - vivason

22/07

ARTICLE SUGGÉRÉ

Déficience auditive, l’endroit où vous vivez y est peut-être pour quelque chose

Vous souhaitez protéger votre audition ? Évitez les grandes villes

Travaux, circulation, sonneries de téléphones, musique dans les magasins, manifestations…les grandes villes regorgent de bruits en tous genres. Le calme y est quasi inexistant.  Le bruit est tellement présent que notre oreille s’y habitue et notre esprit n’y prête même plus attention.

Lire l'article